à la Une
Publié dans Merit Magazine

MERIT MAGAZINE VOL 13 JANVIER 2023

Cher lecteurs, chère lectrices, c’est le retour du Merit Magazine, après une première année intense, voici le treizième numéro et le premier de l’année 2023

Merit, notre journaliste livresque, y a mis tout son cœur, les éditrices ont donné le meilleur d’elle même et non rien lâché.

Evidement il n’est pas parfait, alors soyez indulgeant ! Bonne lecture !

Attention, le numéro est lourd, vous devrez le télécharger pour pouvoir le visualiser. Bonne lecture !

Lire la suite de « MERIT MAGAZINE VOL 13 JANVIER 2023 »
Publié dans Interviews

Un moment pour découvrir Lydasa

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je te propose de découvrir l’auteure Lydasa, découverte avec sa trilogie Lovely bikers que j’ai dévoré Lovely bikers, Tome 1: Yale par Lydasa , Lovely bikers – tome 2 : Karlito par Lydasa et Lovely bikers – tome 3 : Jarret par Lydasa. J’ai plongé dans son roman Décroche moi la lune par Lydasa et quel coup de coeur. Je voulais en savoir plus sur elle, sur sa manière de travailler, je te souhaite une belle découverte.

Bonne lecture !

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours (études, métier…) ?

Un peu d’humour, un peu d’amour… une bonne dose de perversité, et me voilà !

Aujourd’hui âgé de 31 ans, j’ai mis du temps avant de trouver enfin ma voie. Je suis originaire de Nantes. Je n’ai cessé de croire en mes rêves malgré un handicape certain dans le monde de l’édition, je suis dyslexique. Cela ne m’a jamais arrêté malgré les critiques que j’ai pu avoir.

C’est à l’âge de 16 ans environ que j’ai connu les RPG (rôle player game), ou jeux de rôle si vous n’êtes pas connaisseurs. Et non, nous ne parlons pas de jeux vidéo, mais de jeux d’écriture qui se jouent à plusieurs. C’est une excellente façon pour une auteure de façonner sa plume, de la sublimer et d’enrichir ses talents en français.

Et c’est ainsi qu’à la naissance de ma fille, je me suis mis à écrire et ai signé ainsi ma première romance, Prospect.

J’écris de l’homoromance, car j’ai l’impression d’avoir plus de possibilités dans ce contexte. J’aime tellement casser les codes, sortir de l’ordinaire et parler de sujets tabous que ma première homoromance met en scène un amour entre un biker et un amish. J’y parle de rejet, d’homophobie, d’amour sans âge et même d’amour à trois. J’ai choisi de me diversifier, passant de romance contemporaine, de dark romance, de romance paranormale, au thriller, qu’il soit horrifique ou non, ou à la science-fiction. Mon but est de faire rêver les lecteurs, leur permettre de s’évader pendant quelques heures en dehors du temps et de leur quotidien, avec toujours un brin d’amour et de beaux garçons.

Cependant je n’étais pas voué à finir auteure, loin de là. J’ai fait des études en communication graphique. Malheureusement à la sortie de celle-ci, je n’ai pas trouvé dans mon domaine et j’ai fait un changement radical d’orientation. Je suis devenu drapeuse, je manipulais les tissus de carbone pour fabriquer soit des pièces d’avion chez Airbus, soit des bateaux pour la route du rhume. Au bout de trois ans, changement à nouveau. J’ai repris l’entreprise familiale avec ma mère, devenant secrétaire général. L’entreprise a fini par fermer ses portes et je suis tombé enceinte. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à écrire, je ne pensais jamais être édité un jour. Aujourd’hui je vis de ma plume, de mes créations de goodie personnalisé et je suis revenu aux sources avec des créations graphiques.

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire et où puises-tu ton inspiration ? Quelle est ta relation à l’écriture ? Est-ce que tu vis de l’écriture ? (Ton histoire avec l’écriture, comment tu travailles…) 

J’ai toujours écrit pour moi, dans des jeux et au collège j’avais un carnet de Poèmes. C’est vraiment à la naissance de ma fille que je me suis dite, pourquoi pas écrire tout un livre. Mes inspirations ? Je ne sais pas moi-même d’où ça me vient. Les séries télé, les mangas, les films ou parfois des clips de musique me donnent l’étincelle.

Peux-tu nous parler du style de tes romans ? Comment les as-tu abordés ? Peux-tu nous en parler un peu plus en profondeur ? Peux-tu nous parler de tes romans/sagas ? 

Mon style c’est la romance en général, plus précisément le MxM. C’est ma spécialité, car j’ai l’impression d’être plus libre et que les émotions sont bien plus intenses. J’aime aussi aborder des sujets tabou, surtout dans ma série Lovely Bikers, entre la différence d’âge, les trouple ou juste l’homophobie. J’aime défendre mes idées, et elles ne sont pas forcément en adéquation avec la société actuelle.

Mais surtout j’aime aborder l’amour sous toutes ses formes. J’aime aussi le paranormal, pour donner quelque chose d’encore plus magique dans mes histoires. Dans Prospect, je casse les codes avec un Biker et un amish, dans Entre deux âmes j’aborde une maladie parfois ignorée. Je parle de chose grave, mais j’y apporte de la douceur.

As-tu des auteurs ou maisons d’édition chouchou ? 

Je n’ai pas forcément d’auteurs chouchou, même si en vérité c’est Ana Scoot qui m’a donné envie d’écrire Prospect, mon tout premier roman éditer. Ma maison d’édition favorite ? Bookmark Edition, mon rêve c’est d’être un jour dans leur catalogue.

Quelle est ton actualité littéraire ? Peux-tu nous en parler ? 

Là tout de suite je travaille sur deux projets en même temps. La réécriture de mon tout premier roman Dans la peau d’un soumis, ainsi qu’une nouvelle histoire Le sang des Anges.

Dans la peau d’un soumis est une romance MxM bdsm très soft, entre un soumis qui se découvre et ne s’assume pas en tant qu’homosexuel et entre un dominant qui n’a absolument aucune confiance en lui.

Le Sang des Anges est une romance paranormale MxM, qui se déroule après que la sixième trompette de l’apocalypse ait sonné. La romance se déroule entre un ange et un démon.

Quel est le personnage auquel tu t’identifies et pourquoi ? Quel est ton personnage préféré ? .

Je dirais Erwan, de Décroche moi la lune. Je suis une grosse geek et même si je ne le montre pas je suis très timide et j’ai un gros soucie pour reconnaitre les gens. Même les pseudos ou les prénoms je ne retiens pas.

Quelles sont tes sources d’inspiration autant au point de vue des histoires, que des personnages, les atmosphères, les lieux ? 

Ça dépend de ce que je vis, de ce que je regarde à la télé. Je n’ai pas vraiment d’inspiration, je regarde juste tout ce qui m’entour. Attention parfois un truc qu’on me raconte finit dans un de mes romans.

Si tu as consulté des ouvrages ou articles pour écrire, peux-tu nous les communiquer ?

Absolument rien, enfin mon historique de recherche fais peur…

Peux-tu nous parler de ta relation à l’édition ? Ton parcours, comment as — tu découvert la ME dans laquelle tu es éditée ?  

Déjà je connais toute la chaine graphique, de la création d’un livre jusqu’à l’impression et la fabrication d’un livre. Après j’ai connu Evidence Edition car on me la conseiller, une amie a travaillé avec eux dans la distribution. Mais avant, j’ai essuyé de nombreux refus, je les garde tous précieusement, tout comme Stéphane King qui les imprimait et accrochait sur son mur.

Peux-tu nous parler de tes projets à venir ? 

J’en ai tellement… Dans la peau d’un soumis va devenir une duologie avec deux spin-offs, Décroche-moi la lune aura aussi un spin-off avec Anthony, et je vais écrire une romance de Noël avec tous les clichés possibles et inimaginables pour les détourner avec humour.

Peux-tu répondre à une question à laquelle tu meurs d’envie de répondre, mais qu’on ne te pose pas ? 

Je dis pain au chocolat et je prends du beurre salé ! Nan, mais ho !

As-tu un petit mot pour conclure cette interview à nos lecteurs ? 

Kiffé vos life, la seule chose qui vous empêche d’atteindre vos rêves, ce sont les limites que vous vous êtes fixées, il suffit de les brisé. Une personne a réussi l’impossible, car personne ne lui a dit que c’était impossible !

Publié dans Mes avis, Mes avis LC, Mes lectures, Mes livres, One-shot

Je t’apprendrai à Noël ! par Romane Lake

Chers lecteurs et lectrices,

Pour le Merit Magazine MERIT MAGAZINE SPÉCIAL NOËL, on a voulu vous proposer une belle sélection de livres de Noël, en voilà un !

Titre : Je t’apprendrai à Noël !
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Romane Lake
Genre : Romance
N° de pages : 150 p.
Publié le : 08 décembre 2021
Edition : autoédité
Format : ebook/broché
Prix : 3.49 €/ 8.00 €


Résumé

Je déteste Noël!
Ma vie était millimétrée, mon boulot était mon refuge. Rien ne venait perturber mes habitudes, du moins jusqu’ici. Jusqu’à ce qu’Emma se mette en tête de célébrer Noël au sein de l’agence dans laquelle je travaille.
Cette gamine a décidé de m’intégrer dans ses célébrations malgré mes réticences et mes crises de nerfs. Je ne sais pas comment la faire lâcher. Je ne sais pas si je veux vraiment la faire lâcher…


Mon avis


Ma journée commence. Je l’éteins [le réveil] et me lève de
manière automatique, avant de me diriger dans ma douche.
Tous mes gestes sont millimétrés, chaque matin tout est
strictement pareil.

Je t’apprendrai à aimer Noël est défini comme une novella (une œuvre dont la longueur se situe habituellement entre la nouvelle et le roman) par l’auteure, Romane Lake. Nous y suivons un homme, durant tout le mois de décembre, un homme qui déteste Noël ! Il l’affirme. Sa vie est millimétrée du lever au coucher depuis ces trois dernières années.

Rien ni personne ne peut ou ne vient perturber ses habitudes. C’est ce qu’il croyait jusqu’à ce que sa collègue Emma décide de fêter Noël au bureau et d’embarquer Julian dans cette aventure.

J’ai aimé suivre Julian, j’ai trouvé cela original de suivre un homme dans cette période de fin d’année.
J’ai adoré suivre son évolution dans le projet « Noël au bureau et avec Emma ».

C’est une très jolie histoire qui se déroule sur un mois. J’ai trouvé ça chouette qu’on suive le personnage presque jour par jour et presque comprendre avant les décisions qu’il va prendre. C’est un petit roman doux et idéal en cette fin d’année.

Publié dans Mes avis, Mes avis LC, Mes lectures, Mes livres, One-shot

Noël, Flingues & Chocolats par Lucille Chaponnay

Chers lecteurs et lectrices,

Pour le Merit Magazine MERIT MAGAZINE SPÉCIAL NOËL, on a voulu vous proposer une belle sélection de livres de Noël, en voilà un !

Titre : Noël, Flingues & Chocolats
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Lucille Chaponnay
Genre : Romance
N° de pages : 211 p.
Publié le : 08 décembre 2020
Edition : autoédité
Format : ebook/broché
Prix : 2.99 €/ 12.90 €


Résumé

Une aventure de Noël qui sent bon la cannelle ! Solveig Hansson est une jeune femme qui ne rêve que d’une chose: s’affranchir de sa famille noble et de ses codes pour vivre sa vie. Mais quand sa mère trahit son espoir de libert, Solveig ne pense qu’à une chose: s’enfuir, et loin.
Elle se réfugie en Alsace, au milieu de ses marchés de Noël et de ses bonnes odeurs sucrées. Alors qu’elle trouve un emploi dans un bar, la présence régulière d’un gang menace l’équilibre précaire qu’elle a nouvellement acquis. Sans compter le regard brûlant de l’un de ses membres…


Mon avis

il faut souffrir pour être belle, lui répétait-on depuis toute petite.

Noël, Flingues & Chocolats : ces trois petits mots donnent le ton de ce court roman de 127 pages écrit par Lucille Chaponnay, dont je ne connaissais pas le travail avant de le découvrir sur le site Promoromance (mon dealer de romance, ha ha).
J’ai aimé les couleurs de la couverture : le vert, le rouge et le doré font tout de suite penser à Noël. Les chocolats font partie de l’imaginaire « noëlesque » mais pas les armes qui m’ont rendue curieuse de ce roman.

Coté esthétique et mise en page, j’ai apprécié les petits dessins et décorations qui entourent le texte et nous placent dans une ambiance de douceur. Nous suivons les aventures de Solveig, une jeune femme issue d’une famille noble, qui doit suivre des règles, qui ne lui correspondent pas. Elle ne se sent pas libre. Sa famille la rappelle à l’ordre une fois de trop pour Sloveig, qui prend une décision qui va changer sa vie : fuir, s’enfuir de ses carcans et de cette vie qui ne lui conviennent pas.
Nous la découvrons qui fait face au monde réel, un monde qu’elle ne connait pas mais qu’elle se doit d’appréhender.

La romance met du temps à arriver, après la première moitié du roman qui est très fin. J’ai eu l’impression que quelques chapitres supplémentaires auraient pu me permettre de ne pas trouver la fin de ce roman si abrupte.

J’ai adoré le personnage de Solveig, une jeune fille de noble famille qui se rebelle et découvre le monde. Cependant, il m’a fait l’effet d’un téléfilm de Noël dans le sens où on a l’impression qu’elle ne peut s’épanouir que par la présence et l’amour d’un homme, d’un prince charmant. Cela reste, à mon sens, une jolie histoire que j’ai aimé lire.

Point bonus apporté à la nourriture que je pouvais sentir en lisant et de superbes recettes à tester dans les prochains jours. Un peu de douceur en cette fin d’année.

Publié dans Mes avis, Mes lectures, Mes livres, One-shot

Santa Love Story par un collectif d’auteurs

Chers lecteurs et lectrices,

Pour le Merit Magazine MERIT MAGAZINE SPÉCIAL NOËL, on a voulu vous proposer une belle sélection de livres de Noël, en voilà un !

Titre : Santa Love Story
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Collectifs d’auteurs : Aurélie Philippe, Marine Conan, Chalice Autumn, Elisa Forest
Genre : Romance
Publié le : 30 novembre 2021
N° de pages : 211 p.
Edition : Autoédité
Format : ebook/broché
Prix : 0.99 €/12.90 €


Résumé

Quand le père Noël rencontre la mère Noël…
Arpentez des montagnes enneigées, faites une promenade en traîneau, concourez au Noël Master ou dégustez un chocolat chaud accompagné de sa chantilly.
Nos 4 autrices vous feront voyager dans 4 univers différents, avec une même thématique : l’amour qui unit le père et la mère Noël.


Mon avis

J’ai découvert ce recueil de romances de Noël composé de quatre nouvelles sur le site Promoromance que je ne connaissais pas, qui m’a été montré par Aurore. J’ai d’abord craqué sur la couverture : simple mais très
jolie, ensuite sur le titre : Santa Love Story : les histoires d’Amour du Santa, du Père Noël et enfin le livre comporte quatre histoires, quatre nouvelles courtes, d’environ cinquante pages, idéale à lire pendant que votre repas mijote ou au coin du feu.

Chaque histoire peut se lire en à peu près trente minutes. J’ai découvert le travail de quatre auteures : Aurélie Philippe avec Fake love at Christmas, Elisa Forest avec Le destin de Noël, Marine Conan avec La fille du père Noël et enfin Chalice Autumn avec Le Noël master. Après chaque histoire, un petit texte présente chaque auteure, sa vie, ses ambitions, sa passion pour l’écriture.

« Aussitôt, ils se mirent à trottiner, puis, dés que la vitesse fut
suffisante, leurs sabots décollèrent du sol et le traineau
survola la ville. (NDLR c’est ça la magie de Noël) »

Ces quatre histoires tournent autour d’un thème commun : l’amour entre la Mère et le Père Noël. Un thème commun mais des écritures et des univers différents. Parfois au point vue unique, presque magiquement omniscient, parfois chorale, vous trouverez forcément la nouvelle qui vous plaira.

Entre ennemis to lovers, amitiés ou un petit côté fantastique, une même thématique mais quatre versions d’une belle histoire d’amour.

Je vous recommande ce court livre de 226 pages, qui saura vous ravir pendant cette période hivernale.

Publié dans Non classé

In My Mailbox #01

Découvre ce que mes copines et moi avons acheté lors de la première semaine de 2023 🙂 Et N’hésite pas à me dire quels sont tes premiers craquages

In My Mailbox est un nouveau rendez-vous qui démarre sur le blog. Découvert grâce à , on est heureux aujourd’hui de vous le présenter ici.

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog  et inspiré par Alea du blog . C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres (physique ou virtuelle) livres achetés, reçus comme les services presse, ou encore des cadeaux. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur  »

Voir l’article original 56 mots de plus

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Un café pour Noël par Aurélie Swan

Chers lecteurs et lectrices,

A l’occasion de la parution du Merit Magazine Spécial Noël et de mon partenariat avec Aurélie Swan, j’ai pu lire Un Café pour Noël, que j’ai adoré.

Titre : Un café pour Noël
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Aurélie Swan
Genre : Romance ce Noël
N° de pages : 220 p.
Publié le : 16 novembre 2022
Edition : Evidence
Format : Ebook – Broché
Prix : 4.99 € (abonnement Kindle) – 8.90 €


Résumé

Rosalie, vingt-neuf ans, est la gérante du café « Chez Rosie’s » à La Rochelle. Accompagnée de son fidèle compagnon félin, O’Malley, et de sa meilleure amie Alice, elle mène sa vie de working girl d’une main de maître.
Aaron, trente ans, Parisien endurci, multiplie les conquêtes amoureuses et les réussites professionnelles. Alors qu’il s’apprête à reprendre les rênes de l’entreprise familiale, sa famille déplore son célibat assumé et revendiqué.
Alors que tout les oppose et qu’ils naviguent dans deux eaux différentes, le destin va les réunir à l’aube des fêtes de Noël.
Entre coup de foudre et peur, quiproquos et non-dits, Rosalie et Aaron devront d’abord faire la paix avec eux-mêmes avant d’être prêts à s’ouvrir à l’autre et à l’amour.
Seront-ils capables d’aller au-delà de leurs barrières pour se rejoindre ?


Mon avis

Cette fois-ci, je ne peux pas commencer mon avis en vous disant que je ne connais pas le travail ou l’écriture de madame Aurélie Swan. Je connais ses écrits provenant de la littérature de l’imaginaire mais c’est une première pour moi et pour elle de lire son livre, une jolie romance de Noël avec un joli titre : Un café pour Noël.

Nous suivons Rosalie et Aaron, deux personnages que tout oppose, jusqu’à leur localisation en France, la première à la Rochelle, le second à Paris. La première est la gérante d’un café et le second est le fils ainé d’une famille qui n’attend qu’une chose, qu’il reprenne l’affaire familiale. Pour ce faire, le patriarche envoie son fils à la Rochelle pour racheter des boutiques. Il a une mission et elle ne va pas se passer comme prévu.

J’ai aimé que l’histoire se passe à la Rochelle, pendant la période d’un salon du livre, j’avais l’impression que cette histoire, en plus d’être réaliste, gommait la frontière avec l’imaginaire pour la rendre vraie. Un roman chorale où les points de vue des protagonistes se suivent et ne se ressemblent pas. J’ai aimé cette presque dualité entre les personnages, qui ne sont pas foncièrement différents.

Aaron rencontre Rosalie au café qu’elle dirige et gère. Il y fait la connaissance de Sir O’Malley. Non, ce n’est pas un noble, c’est le chat de Rosalie mais parfois j’avoue qu’il avait une attitude presque royale à mourir de rire et il est, pour moi, un personnage à part entière. La rencontre de Aaron et Rosalie sera comme le café. Tantôt le café est si chaud qu’on pourrait se bruler, leur relation commence en étant très piquant, puis comme un bon café à la bonne température, leur relation devient savoureuse et douce.

J’ai bien évidemment adoré suivre leur histoire mais pas que la leur. J’ai eu un coup de cœur pour le duo de choc Rosalie et Alice, deux amies que rien n’arrête et qui sont toutes l’une pour l’autre. Elles sont présentes dans les bons comme dans les mauvais moments.On suit une histoire d’amour mais pas que. Ce livre, c’est aussi une histoire de temps, de regrets, de quiproquos, de passé, de rédemption et de passation.

L’amitié, l’amour sous toute ses formes, les choix de vie et la famille au sens large sont également très présents dans ce roman.

Vous l’aurez compris, un vrai coup de cœur que je recommande vivement. J’ajouterai merci pour ces jolies déclarations ♥ Un café pour Noël, idéal à lire le 25 décembre sous les lumières d’un sapin clignotant.

Publié dans MERIT MAGAZINE HORS SERIE

MERIT MAGAZINE HORS SERIE VOL 4

Bien le bonjour les lecteurs,

le volume 11 du MERIT MAGAZINE est été publié il y a quelques semaines, le quatrième Hors série suit . Il s’agit d’un Webzine franco-belge, où nous vous parlerons de Culture, ici plus précisément des écrits de R.B.Devaux

Merit, note journaliste livresque y a mis tout son cœur et est fière de vous présenter ce Hors série, qui est trimestriel. Nous espérons que malgré le retard, vous apprécierez ce numéro.

Pour rappel, le MERIT MAGAZINE est mensuel mais son Hors Série est trimestriel.


Bonne lecture ! Cliquez sur le photo pour y accéder