Publié dans Mes avis, Mes lectures, Sagas

Un pion dans l’ombre – tome 1 – Dark Chess par Lili Wild


Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous parle d’une lecture commune, elle n’est pas organisée c’est juste Aurore et moi qui adorons lire ensemble et vous en rendre compte et surtout émettre des théories et commentaires pendant nos lectures. Bidibule, son chat vous a déjà fait un petit retour !

Titre : Un pion dans l’ombre
Titre en VO : /
Série : Dark Chess (tome 1)
Auteur(s) : Lilly Wild
Genre : Romance à supens – complots
Publié : le 04 juin 2021
N° de pages : 372 pages
Edition : AlterReal
Format : Ebook – Papier
Prix : 5.99 € – 20.90 €

Lire la suite de « Un pion dans l’ombre – tome 1 – Dark Chess par Lili Wild »
Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

L’appel d’Am-Heh- Tome 1 – Les chroniques occultes par Guy-Roger Duvert

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous parle de mon dernier service presse à savoir L’appel d’Am-Heh, le tome 1 de la saga Les chroniques occultes par Guy-Roger Duvert. C’est n’est pas un roman de science-fiction (que j’affectionne beaucoup) mais un roman fantastique.

Titre : L’appel d’AM-Heh (tome 1)
Titre en VO : /
Série : Les chroniques occultes
Auteur(s) : Guy-Roger Duvert (auteur et compositeur)
Genre : fantastique – aventure – mythologie
Publié : 02 mai 2021
N° de pages : 319 pages
Edition : autoédition
Format : Broché – Kindle
Prix : 19.99 € – 4.99

Lire la suite de « L’appel d’Am-Heh- Tome 1 – Les chroniques occultes par Guy-Roger Duvert »
Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

L’Étoile du Nord par Victoire Sentenac

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de ma lecture de L’Étoile du Nord par Victoire Sentenac édité chez Librinova, que j’ai lu grâce au jury Librinova 2021.

Titre : L’Étoile du Nord, tome 1 Orient-Express mon amour
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Victoire Sentenac
Genre : Romans  – Littérature générale – Quête – Roman féminin – Identité –  Amour – Destin
N° de pages : Lu en format numérique
Edition : Librinova
Format : Numérique
Prix : 2.99 €

Lire la suite de « L’Étoile du Nord par Victoire Sentenac »
Publié dans Proposition LC

Proposition d’une lecture commune : Liés par le secret

Chers lecteurs et lectrices,

Qui dit rentrée, dit nouveau projet dont un facile à mettre en œuvre., J’organise une lecture commune autour de Liés par le secret par Romane Scott, (a écrit sous le pseudonyme Severine R, la saga Les coeurs pourpres) autoédité publié depuis le 10 juillet 2021, une dark romance soft à suspens.

Intrigué ? Lance toi dans l’aventure de la lecture commune

Titre : Liés par le secret
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Romane Scott
Genre : Dark romance soft à suspens
N° de pages : 442 pages
Publié : le 10 juillet 2021
Edition : Auto édition
Formats : ebook (abonnement Kindle) – broché
Prix : 15 euros

Lire la suite de « Proposition d’une lecture commune : Liés par le secret »
Publié dans Interviews

Interview La Fabrique du Bonheur

Chers lecteurs et lectrices,

On se retrouve aujourd’hui pour une interview spéciale, celle d’Angélique de l’association La Fabrique du Bonheur, blog avec lequel je suis partenaire, j’y rédige des articles sur des livres jeunesse souvent axé jeunesse et Bullet Journal.

Bonjour, j’espère que tu vas bien ? Pourrais-tu me parler de toi et de ton parcours ? 

Bonjour Émilie. 

Te parler de moi ? J’ai 53 ans, ça peut être long (ah, ah). Pour résumer, après des études comptables et financières, j’ai travaillé un peu plus de 10 ans dans une banque. Mais je n’étais pas à ma place : dépression, burn-out… Alors j’ai fait une pause pour suivre une psychothérapie analytique. Pendant ce temps, j’ai repris le chemin de la Fac pour étudier la psychologie. Je suis diplômée (M2). J’ai travaillé environ deux ans dans des structures psy mais j’étouffais à Paris. C’est ainsi que je suis venue en Ardèche en août 2010. 

J’ai fait des petits boulots le temps de découvrir ce petit coin où je n’étais jamais venue. En août 2016, ma vie a croisé celle d’un troupeau de chevaux vivants à l’état sauvage. Ils m’ont fascinée et m’ont guidés vers l’éthologie. C’est ainsi que j’ai suivi et observé ces chevaux pendant un peu plus de quatre ans pour rédiger une thèse sur « le cheval dans la relation thérapeutique » (cognition comparée…). 

Ces chevaux sont en danger sur le sol Français (un peu comme les Mustangs aux états unis). Pendant ce temps d’observation, j’ai réussi à en « sauver » trois : Ganesh (6 ans), Gaya (5 ans), Epona (3 ans). Une aventure pas vraiment réfléchie au départ. Des chevaux impossibles à approcher, c’est un challenge lol. Je voulais ensuite leur trouver une famille mais quand j’ai découvert la réalité des chevaux (courses, centres équestres…) je ne voulais pas leur imposer une vie d’esclave. Ils sont donc toujours avec moi, protégés par l’association que nous avons créé avec mon conjoint.

Tu pourrais nous parler de ton blog, ce que tu y proposes ? Comment t’es venue l’idée de créer ce blog ?

Mon blog est parti de la boutique en ligne de l’association. J’ai cherché quelques idées pour financer cette association avec en idée première du matériel d’équitation (tapis de selle par exemple). Mais je suis une grande fan de lecture et du Bullet journal. Lecture et écriture collent bien à nos activités alors nous avons fabriqué des carnets.

J’avais déjà un blog pour les différentes actions de cette asso mais trop orienté sur la protection agricole de l’environnement. De plus, je suis Médiateur Équin et j’utilise des carnets (notes, écriture, photos…) pour mes patients (majoritairement des ados). La médiation équine est un moment de connexion avec le cheval et la nature, donc sans technologie. Chacun prend ses notes et ses rendez-vous sur un carnet, écriture manuscrite. 

Du coup, le blog regroupe activités culturelles (lecture/écriture/organisation) et les activités « natures » de l’association. Les carnets sont vendus au bénéfice de l’association : nourriture des animaux, achat des plantes pour les terrains sur lesquels nous restaurons la biodiversité (nous avons des contrats avec les municipalités et les particuliers), remplacement du matériel (faux, râteau… livres pour les activités avec les enfants etc…)

Peux -tu nous parler de ta journée type (si tu en as une) ? 

Ma journée commence à 6h : Yoga et méditation sur mon tapis de fleurs. Je prends ensuite un petit déjeuner consistant en lisant. C’est un moment de calme pour faire le plein d’énergie. 

Ensuite, j’ai des journées de travail en extérieur et mes journées de corvées informatiques pour les comptes rendus par exemple. Je m’occupe des chevaux (et de ma santé physique en même temps) en faisant quelques randonnées en montagne. Dans ce cas je travaille pendant la pause : je rédige mes chroniques littéraires, mes articles de blog, mes comptes rendus professionnels.. sur un carnet puisque je n’ai pas internet sur mon antique téléphone portable.

Trois jours par semaine, je reçois en médiation équine (mercredi, samedi après-midi et dimanche). 

Et quand je reste chez moi, je tape tout ce que j’ai rédigé dehors, je fais la compta (total beurk), je sors toutes mes photos, je m’occupe un peu du potager.

Méditation équine

Depuis quand fais- tu du bullet journaling ? Qu’est-ce que ce ça t’apporte ? Comment est-ce que tu le gères au quotidien ? 

C’est mon conjoint qui m’a offert mon premier BuJo quand je rédigeais ma thèse. Je ne savais pas trop ce que j’allais en faire mais cette forme d’organisation est devenue presque addictive. Une aide très précieuse puisque je n’avais qu’un seul carnet dans mon sac à dos pour noter tout en ne perdant jamais la notion de temps.

Au fil des carnet, je continue à adapter mes pages selon mon activité. Ça m’apporte beaucoup de bien être dans son coté ludique, un budget équilibré (oui, je gère aussi avec le bullet, je ne rate plus mes rendez-vous et je peux faire beaucoup d’activités sans me mélanger les pinceaux. J’ai une page d’accueil et un memory book au début de chaque mois – une mémoire en quelque sorte. Ensuite, une liste des articles du mois (blog mais pas que). J’ai un traker d’activités santé, je fais le point tous les soirs (boire 2200ml d’eau, marcher au moins 30mn…). Je m’organise en semaines et je me laisse ensuite des pages pour le quotidien qui sont parfois journal intime, bilan bref, un peu tout ce qui me passe par la tête.

Je fais beaucoup de photos et je scrap mes préférées dans ces pages aussi. 

Sans mon carnet, je suis beaucoup moins performantes. J’arrive à faire tout ce dont j’ai envie grâce à cette organisation.

Parlons littérature, depuis quand lis-tu ? Quel genre ? A quelle fréquence ? 

e lis depuis mes 3/4 ans. Je trouvais des livres dans le greniers de mes grands-parents. J’ai eu ma période bibliothèque rose avec le club des 5, bibliothèque verte et je suis ensuite passée aux philosophes. Désespoir de mes parents à l’époque puisque je demandais des livres et que la bibliothèque devenait toujours trop petite. Selon la saison, je peux lire un livre par jour mais plus généralement un livre par semaine. Je travaille en service presse, j’ai un abonnement à la bibliothèque et depuis le mois dernier, j’ai une liseuse offert par mon conjoint… plus léger à porter en randonnée. 

Tu peux nous parler de tes carnets ? Combien de temps faut-il pour les créer ? 

La création des carnets est variable. Nous récupérons tissus et cartons épais pour les couvertures. L’hiver, David (mon conjoint) se détend en brodant. Ses broderies me servent d’inspiration pour un carnet. Je fais le design des pages. Ensuite, les pages sont imprimées par mini carnets qui seront cousus et reliés par nos petites mains.

Majoritairement, nous avons de la récup, du papier écolabel (recyclé et recyclable).Le temps est vraiment variable et dépend aussi de notre emploi du temps. Bon, plus qu’une journée pour la reliure par exemple.

Maintenant, pourrais-tu nous en dire plus sur l’association ? Comment peut-on vous aider ? 

L’association La Maison Écologique et son oasis a pour but de restaurer la biodiversité avec l’aide des chevaux. Nous sommes bénévoles avec 5 hectares qui nous sont confiés. Le but est de retrouver l’équilibre naturel dans ces espaces (végétal et animal). Nous travaillons donc avec des outils manuels et bientôt Ganesh va apprendre à butter les patates. Nous aidons aussi les petits agriculteurs, notre potager est un lieu de partage de savoir pour éviter les produits chimiques, les énormes tracteurs… Nous prenons soins des arbres et organisons des activités ludiques sur ces thèmes pour les enfants. Par contre actuellement, le passe sanitaire est un énorme frein aux activités culturelles, dommage.

Les adhésions nous aident beaucoup bien sûr ainsi que le choix d’acheter les carnets auprès de l’association. Les commerçants sont assez participatifs et nous donnent cartons, chutes de tissus, papiers… ce qu’ils peuvent. Nous fonctionnons aussi grâce aux dons et à deux ventes dans l’année :

  • des plans de fleurs et légumes + crottin de cheval composté généralement début mai et
  • un petit marché (en ligne) avant Noël.
  • Je propose aussi quelques séances de médiation équine au bénéfice de l’association.

As-tu un petit mot pour nos lecteurs ? 

Je remercie tous les lecteurs des blogs en général car ils participent à la vie d’un mini-journal. Je vais proposer quelques ateliers en ligne alors n’hésitez pas à me faire part de vos envies.

Un grand merci à toi Émilie pour cet interview qui m’a aussi permis de réfléchir à mon actualité 😉 

N’hésitez à regarder l’IGTV sur mon Compte INSTAGRAM ou prochainement sur ma chaine Youtube pour avoir plus d’informations sur l’association

Merci Angélique pour ton temps et ta confiance.

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Un été déconnecté par Jessica Poncin

Chers lecteurs et lectrices,

On se retrouve aujourd’hui pour que je te parle de « Un été déconnecté », un album jeunesse écrit par Jessica Poncin, une bibliothécaire belge passionnée, illustré par Maty et publié chez les éditions Prunelle depuis le 28 juillet 2021.

Mais de quoi ça parle ?

C’est l’été, Hugo passe son temps à jouer en ligne, enfermé dans sa chambre. Il est heureux. Enfin, il peut passer tout son temps sur sa tablette à jouer en ligne ! Mais tout bascule quand son grand-père Gaston se casse la jambe. Ses parents l’obligent à partir à sa rescousse dans sa maison à la campagne. Le pire des cauchemars ! Vraiment ?

Un très bel album délicieusement illustré, sur l’addiction et la déconnexion, les bienfaits des relations transgénérationnelles et d’un été à la campagne !

Mon avis

Un coup de cœur


Ce soir, je te parle d’Hugo, un garçon de 8 ans accro à ses jeux vidéos et internet. Son grand père se blesse à la jambe et Hugo est envoyé chez lui pour l’aider. Il rencontre Anaïs. Son été sera différent de ce qu’il avait prévu.

Est-ce que moi j’ai aimé ? Oui. Cet album beau, joliment écrit et bienveillant nous interroge sur notre manière d’aborder internet et les réseaux sociaux. Hugo est accro comme nous. Mon filleul de 5 ans a été touché par la relation de Hugo et Anaïs et beaucoup aimé les illustrations colorées et pleine de vie.


Un album très actuel qui traite de l’utilisation d’internet et des nouvelles technologies mais aussi des relations humaines enfant/parent, le manque de communication et l’amitié


Un album idéal pour sensibiliser les plus jeunes, une des mission de la ME. Un superbe outil de travail pour les pédagogues


Un ouvrage que je recommande 1000 fois. A vos ordinateurs pour commander « Un été déconnecté »

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Lilly et le labyrinthe Par Blanche Martire

Chers lecteurs et lectrices,

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique autour de Lilly et le labyrinthe par Blanche Martire reçu en service presse via le site Simplement.pro. Je remercie l’auteure de m’avoir contacté et pour sa confiance. Ce petit récit de moins de 100 pages est paru en mai 2021 édité chez Fabert et est une petite pépite.

Mais de quoi traite ce petit roman ?

Lilly, petite fille rêveuse, se pose des questions sur le monde qui l’entoure. Elle attend impatiemment d’apprendre l’écriture pour pouvoir s’exprimer. Un jour, elle rencontre Sarah, son opposé. Sarah désinvolte n’a peur de rien. Au contact de son amie, Lilly se libère. Son côté artiste la rend créative et pleine d’audace comme Sarah. Malgré les obstacles, la famille étouffante de Lilly, la directrice de l’école méprisante, la petite fille va évoluer et s’affirmer dans le labyrinthe de sa vie.

Couverture

Mon avis

D’abord, on en parle de la beauté de cette couverture. Je ne connaissais ni l’auteure, ni la maison d’édition. Je suis ravie de cette petite découverte dont je vous parle en détails juste après.

Ce petit texte respire la poésie et la bienveillance jusqu’à l’écriture : des poèmes formant la structure des différents chapitres. Le texte est écrit avec douceur. Une douceur et une forme de mélancolie qui ne peut que vous toucher connaissant les sujets abordés que sont l’homosexualité et l’hypersensibilité. Des sujets difficile à traiter mais effectuer avec brio et délicatesse par l’auteure.

Le personnage de Lilly est bouleversant de vérités. Elle est à la fois drôle et regorgeant de vie et de passion mais également remplie de questionnements et très mature vu son jeune âge. Elle veut des réponses à ces questions. C’est un personnage fort auquel je me suis pas mal identifiée (la moi de l’enfance évidemment).

Ce roman est une pépite, un OVNI dans le paysage livresque. On tourne les pages entre rêve et réalité et j’ai été déçue de devoir quitter Lilly si vite. J’adorerais lire ses aventures, ses questionnement d’adolescente et d’adulte.

Un conte, des moments de vie qu’on ne veut pas quitter.
Une très belle découverte

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Mirage’s memories – tome 6: Sur les traces du passé par Sandrine Decroix

Chers lecteurs et lectrices, bien le bonjour

Est-ce vraiment étonnant que je vous partage mon avis sur le tome 6 de cette saga, qui deviendra un classique tels les Harry Potter, j’en suis entièrement convaincue?

Déjà 5 tomes lus et chroniqués. Est-ce que mon tome 3, tome favori a été détrônés? Découvrez le en continuant votre lecture.

Warning ! Ce que vous allez lire est potentiellement spoilant !

Résumé

Phillys a unifié les peuples du Monde Connu. Mais, alors que se profile l’ultime combat entre Markk et la Mort, un nouvel ennemi sorti tout droit de son passé, ressurgit.
Confronté à celui qui a tout bouleversé dans sa vie et celle de sa famille, Markk devra rejoindre les Terres qui l’ont vu naître afin de reprendre la place qui est la sienne.

Couverture

Mon humble avis

Avant toute chose, je tiens à remercier l’auteure qui croit en ses chroniqueuse, qui accepte que l’on aime ou pas quelque chose ou que l’on ait pas accroché. Est-ce mon cas? PAS DU TOUT! Cette saga, je l’adore et je la recommande vivement pour son écriture, son univers, les thèmes abordés. Mais, je ferai probablement son éloge quand j’aurai terminé la saga. Plus qu’un !!!

Je remercie l’auteure pour ces « Précédemment dans Mirage’s Memories » au vu de la densité et de la complexité (pas compliqué mais bien complexe) des tomes au niveau des événements, des lieux et des personnages. On en a besoin. L’auteure nous gâte tellement que maintenant je cherche ces pages, pour la plupart inexistantes, dans d’autres sagas.

Le tome commence par une thématique fortement présente dans le tome précédent, à savoir l’Espoir : l’espoir dans l’innocence d’une personne, l’espoir d’une autre vie, d’une vie meilleure. Et tout de suite après, cette forme d’apaisement, une altercation entre deux personnages mortellement charismatique.

Le premier quart de ce tome m’a traumatisé. Je m’explique! Les personnages, ça fait 6 tomes qu’on les côtoie, qu’on essaie de les comprendre, qu’on voit leur évolution de caractère, de relations ainsi que leur amour et leur combativité. Mais notre auteure sadique préférée fait vivre à certains personnages, que je ne citerai pas, des moments traumatisants. Me sentant comme un membre de la famille, j’ai versé plus d’une larme : de tristesse, de peur, de joie.

Je dirais de cette saga qu’elle est chorale. Au sens propre du terme avec les différents points de vue de nos héros mais aussi on voyage entre les lieux, de nouveaux lieux que Sandrine nous dévoile avec finesse et poésie et le foisonnement de personnages chacun avec un objectif bien précis.

Vous pensez vous perdre dans Mirage’s ? C’est que vous êtes sur la bonne voie.

Au niveau de l’écriture, elle évolue. On se souvient que le premier tome est paru en 1992, a remporté le Prix Hugo et écrit par l’auteure à l’âge canonique de 16 ans. Une écriture fluide, agréable. Des longueurs de chapitres qui tiennent en haleine. Des révélations et rebondissements, il y en a et la première phrase du tome nous met en garde

«C’est lorsque nous pensons tout connaître, lorsque nous croyons être à l’abri du pire que notre monde s’écroule sous nos pieds. »

Ensuite, cette saga, ce tome regorge d’amour. Le vrai avec un grand A. L’amour de jeunes gens, l’amour entre deux frères mais aussi l’amour pour l’Humanité. Une forme d’altruisme, la réunification des peuples par Phillys et a donc accompli la Prophétie. Un rassemblement où chacun se bat pour la Vie.

Je me rends compte que cette chronique peut sembler longue. Alors, je vas essayer d’aller maintenant d’aller à l’essentiel. Ce tome traite pour moi avant tout d’héritage. Un héritage que l’on porte que l’on connaisse son passé ou pas. Un héritage qui nous forge et nous fait avancer. Un héritage que l’on se doit de transmettre.

Je dirais enfin (oui oui enfin) que nos héros doivent d’adapter. Encore : nouveaux lieux, amis, alliés (des vrais ou faut-il se méfier ?), ennemis. S’adapter à leur statut, à leur nouvelle vie.

Finalement, ce beau bébé de 515 pages, hors annexes (à partir de la page 469), est le pénultième de cette saga de 7 tomes. Concernant ces dernières annexes, on y trouve une chronologie détaillée, l’histoires des différents peuples, des tableaux, des illustrations, des croquis et plans ainsi qu’un lexique. Pour rappel, dés le premier tome, l’auteure nous met en contact en un vocabulaire propre à l’univers ainsi que des langues. Une preuve en plus de la richesse de cet univers, qui est de plus en plus fantastique, le monde dystopique servant de fonds à l’histoire.

Est-ce un coup de coeur ? OUI Est-ce que je vous recommande cette saga OUI. Est-ce que je vais lire la suite ? OUI Est-ce que mon pauvre coeur meurtri le supportera ? Je vais m’accrocher et lire le dernier tome de cette fabuleuse saga.

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Tempête et Sucre d’Orge par Magali Santos

Chers lecteurs et lectrices,

Je sais que ce n’est pas la période mais je me suis dit que je pourrais vous aider à préparer votre wishlist de Noël avec ce livre : Tempête et Sucre d’Orge écrit par Magali Santos que j’ai reçu et lu en format numérique paru en novembre 2020 de 131 pages. Nous sommes passés par le site Simplement.pro.

Résumé proposé

Pour cette fin d’année, Inès avait tout prévu : partir rejoindre sa famille en Espagne. C’était sans compter sur son insupportable manager qui décide de lui annuler ses congés la veille de son départ ! Elle se retrouve donc seule, à Paris. Heureusement, sa meilleure amie réussit à la convaincre de passer le weekend de Noël en Savoie ! Vous voulez connaître la meilleure recette pour un Noël cocooning au coin du feu ?

— Un chalet dans les montagnes
— De la neige, beaucoup de neige !
— Des tonnes de décorations
— Des litres de chocolat chaud
— Une famille très traditionnelle
— Un pâtissier musclé et très charmant

Mais qui dit montagne, dit tempête… Gros flocons, gros ennuis ! Le retour d’Inès à Paris ne s’annonce pas comme prévu. Est-ce le sort qui s’acharne sur la jeune femme ou est-ce la magie de Noël qui a finalement opéré ? Plongez dans une romance de Noël aussi gourmande qu’un chocolat chaud, à consommer sans modération, à n’importe quelle période de l’année !

Mon avis

On change de mon registre habituel. Une romance, une romance de Noël que je vous propose qui pourrait faire partie d’une de vos lectures de Noël prochain. Un roman léger et agréable à lire sous un plaid avec un chocolat chaud.

Au niveau de l’ambiance, je pense que tout y est pour une lecture de fin d’année au coin du feu. D’abord le chalet dans la montagne avec une tempête et l’amour très doux.

Les personnages sont doux et attachants. Les sentiments et émotions ne sont as tapent à l’œil. Il y a une certaine forme de pudeur, de retenue dans le dévoilement des sentiments.

L’histoire est assez courte. Inès et Gabriel sont mignons et leur histoire est plutôt attachante et touchante crée grâce à la plume fluide de l’auteure. Un récit très agréable à lire.

Cette histoire a tous les ingrédients d’une comédie romantique de Noël. Très agréable à lire. Très bon moment passé. Se lit très vite.

Je vous recommande ce récit pour cet hiver

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Nayra – tome 1 : Magie obscure par Maud Wlek

Chers lecteurs et lectrices,

Seriez-vous intéressé par un monde fantastique où magie et mystère règnent ?

Si c’est le cas, je vous propose de lire Magie obscure, le premier tome de la quadrilogie de Maud Wlek, Nayra lu au format autoédité de 223 pages. Je l’ai découverte grâce à Sandrine Decroix que je n’ai plus besoin de vous présenté. Maud Wlek est une auteure française influencée par Harry Potter dont le premier tome de Nayra est publié en 2013 puis réédité en 2015.

Mais de quoi ça parle Magie Obscure ?

Couverture

Jeune Française de dix-sept ans, Lana Wolski mène une vie plutôt solitaire dans la belle ville de Montauban, depuis la mort de sa mère six mois auparavant. Pourtant, son existence va se retrouver bouleversée à bien des égards lorsque son père se verra offrir une opportunité de travail qu’il ne pourra refuser, laissant à ses enfants John, Lana et Joy la possibilité de venir avec lui ou non. Lana choisira donc de suivre son père et son frère jusqu’à Williamstown, petite bourgade située dans le Massachusetts, aux États-Unis.[…] Entre sentiments d’amour confus, une amitié sincère et soudée, des menaces surnaturelles, et un quotidien d’adolescents Américains ; découvrez un monde où magie et mystère se côtoient, plongeant le lecteur dans un récit haletant et envoûtant.

Un voyage à vol d’oiseau de 5.814,45 km

Mon avis

Commençons par le contenu de la quatrième de couverture qui résume et hale le lecteur et je dois l’avouer m’a directement donner envie de lire ce livre. Je tiens également à remercier l’auteure pour sa confiance.

Alors, est-ce que ce premier tome m’a plu. La réponse est un grand OUI.

Dés les premières pages, en compagnie de Lana, on nous prend par la main pour nous faire découvrir sa vie d’adolescente sommes toute classique jusqu’à l’effroyable perte de sa maman. C’est un nouveau départ pour Lana ainsi que son père qui a trouvé un travail aux USA, son frère Tom qui les accompagne dans leur voyage pour y travailler ainsi que leur sœur qui décide de rester en France en Faculté.

Lana décide ainsi de faire son deuil par son choix. On voit au début du roman comment sa personnage à gérer son deuil. Ainsi, on voit Lana qui veut se faire de nouveaux amis de créer des liens avec Lucas et son mystérieux frère Alec et les inséparables Rosie et Jess. Elle deviens Cheerleader. Tout a l’air de bien se passer dans sa nouvelle vie dans le nouveau monde.

Mais Alec est-il bien ce qu’il prétend être? Je vous laisse le découvrir

J’ai aimé l’écriture de l’auteure. Des chapitres ni trop longs, ni trop courts. Parfait pour vous embarquer et ne pas vous laisser quitter ses personnages. 22 chapitres qui tiennent en haleine et qui donnent envie d’en savoir plus et heureusement, il reste 3 tomes.

J’ai aimé la mythologie singulière, particulière que l’auteure fait remonter en 1699. Ce récit déborde de révélations et de contre révélations qui rend difficile de faire confiance à certains personnages et nous sommes comme Lana dans l’attente, dans l’ombre, impatiente. Un brouillard et un questionnement constant qui rend la lecture addictive.

J’ai beaucoup aimé ce tome 1 que je vous recommande vivement !

Un enchevêtrement de magie et de mystère qui nous embarquent

Un coup de coeur !