Mes avis·Mes livres·One-shot

Faneïa par Lionel Truan

Chers lecteurs et lectrices,

Que diriez-vous si aujourd’hui on parlait de science-fiction : space opéra en discutant mon dernier service presse reçu grâce au site simplment.pro Faneïa par Lionel Truan de 216 pages, paru le 19 février 2021.

Quatrième de couverture

Aux confins de l’univers, le docteur Nolan se prépare à descendre du Phoenix, un vaisseau d’exploration intergalactique, dans le but d’entrer en contact avec la civilisation qui habite Faneïa, une planète nouvellement découverte.

À bord du vaisseau, une défaillance fait exploser les réacteurs. Nolan parvient à s’extirper in extrémis en empruntant une capsule de survie, mais il s’écrase au coeur de l’un des déserts de la planète.

Devenu amnésique à la suite du crash, il va devoir se frayer un chemin dans ce Nouveau Monde et tenter d’y survivre. Entre la tyrannie et la guerre qui déchirent les locaux , les créatures qui en naissent et qui la peuplent, parviendra-t-il à rejoindre les siens sur terre ?

Couverture

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur pour sa confiance dans ce que je propose sur ce blog. La quatrième de couverture a attiré mon attention et m’a donné envie d’en savoir plus. Ce petit roman de 216 pages est idéal pour entrer dans le monde de la science-fiction.

J’ai beaucoup aimé la structure et l’écriture de ce récit. Les chapitres ont la taille idéal pou nous tenir en haleine tout du long. L’écriture est fluide et simple mais pas simpliste. L’auteur a contextualiser son récit : la terre, son environnement, les Faneïens. Un glossaire est proposé en début de roman pour une facilité de lecture. Je pense que j’aurais préféré l’avoir à l’arrière du roman ou en note de bas de page. Mais l’idée est intéressante et permet de plonger directement dans l’histoire puisqu’on connait le vocabulaire de l’histoire.

Autre élément qui apporte un plus au récit; des illustrations en fin de chapitres (je n’ai pas eu l’accoisions de bien les voir sur ma lisseuse) nous montrent certains animaux, paysages, … J’ai beaucoup apprécié cette intention.

Nous suivons Nolan Lier, un docteur terrien qui échoue sur une planète, qu’il ne connait pas et qu’il va devoir découvrir vite dues aux événements et personnages qu’il va rencontrer. Le docteur fait partie de l’équipage Phoenix un vaisseau en orbite autour de la planète Faneïa. Ils passent une année à observer, analyser, décrypter la planète. Après un accident, le docteur se retrouve seul. Seul ? Non pas vraiment. Il est accompagné de Kuri.

Kuri est une intelligence artificielle (qui se trouve dans le vaisseau) avec laquelle Nolan reste en contact et par laquelle Nolan et le lecteur apprend les informations nécessaires à Nolan et aux lecteurs car il a perdu une partie de sa mémoire suite à l’incident.

Nolan fait la rencontre de Faneïens et une longue aventure commence. Je vous laisse la découvrir avec plaisir.

Au grande amatrice de science-fiction (space opéra ou dystopie ou autre), j’ai beaucoup aimé ce roman que je recommande vivement. Je vous en souhaite une belle découverte.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s