Piles à lire

10 livres à lire cet été

Chers lecteurs et lectrices, bien le bonjour

Aujourd’hui, un article avec une thématique nouvelle : vous aider à préparer votre été. Je vais vous présenter 10 livres pour occuper votre saison estivale.

Voici donc mes propositions de lecture pour lézarder à la plage au soleil, au bord de la piscine ou dans un chalet dans les Ardennes.

Commençons par une belle brique de plus de 800 pages. Ce livre, je vous le propose en lecture commune à partir du 05 juillet jusqu’au 28 août. Idéalis : A la lueur d’une étoile inconnu / Christopher Paolini (auteur de la saga Eragon) publié chez Bayard en décembre 2020. (SF – Space Opéra)

Kira Navárez rêvait d’un monde nouveau.
Elle vient de réveiller un cauchemar d’une ampleur intersidérale…

Lors d’une mission de routine sur une planète inconnue, Kira découvre un organisme vivant d’origine extraterrestre. Fascinée, elle s’approche de l’étrange poussière noire. La substance s’étend sur tout son corps et commence à prendre le contrôle. Kira, en pleine transformation, va explorer les dernières limites de sa condition d’être humain.
Mais quelle est l’origine de cette entité ? Quelles sont ses intentions ?
La scientifique n’a pas le temps de répondre à ces questions : la guerre contre les aliens est déclarée, et Kira pourrait bien être le plus grand et le dernier espoir de l’humanité.

Ensuite, une de mes saga préférée en littérature de l’imaginaire. Vous l’aurez certainement compris, il s’agit de Mirage’s memories / Sandrine Decroix publié chez Heartless. Je vais lire le tome 6. Pour en savoir plus sur l’univers, vous pouvez lire l’interview que l’auteure m’a accordée ainsi que la Chronique du tome 1. (SF – Dystopie – Fantastique)

Attention !!!Peut être spoilant

Phillys a unifié les peuples du Monde Connu. Mais, alors que se profile l’ultime combat entre Markk et la Mort, un nouvel ennemi sorti tout droit de son passé, ressurgit.
Confronté à celui qui a tout bouleversé dans sa vie et celle de sa famille, Markk devra rejoindre les Terres qui l’ont vu naître afin de reprendre la place qui est la sienne.

Sortons de la paralittérature, entrons dans le monde d’Anne-Laure Bondoux avec son récit L’aube sera grandiose publié chez Folio offert par Melo fil’ lors d’un Swap. Un roman sui a beaucoup fait parler de lui, qui traite d’un voyage et de révélations familiales. (Relation familiale)

Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu’elle lui a cachés jusqu’alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets… Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin..

Partons chez PKJ, en commençant par la saga Phobos / Victor Dixen (un cadeau de Noël par une amie). Cet univers est très populaire sur les RS dont l’auteur a remporté est doublement lauréat du Grand Prix de l’imaginaire. Il me tarde de comprendre la hype derrière cette saga. (SF – Colonie – Romance).

Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

On reste chez PKJ mais on change de saga : Chroniques lunaires : Cinder / Marissa Meyer. L’héroïne, une simple mécanicienne demi – humaine qui aurait les pouvoirs de changer le monde. Je suis tentée et vous ? (Héroïne – SF)

À New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. À seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

Voici la première moitié de ma sélection, si certaines lectures vous tentent ou que vous les lisez, n’hésitez pas à me le dire en commentaire, en DM Instagram ou en Story, je serais ravie de discuter avec vous de ces lectures.

Revenons à nos moutons, j’aimerais vous proposer un livre dont l’auteure sera lue cet été avec Jessica et Melo’fil : La Femme au manteau violet / Clarisse Sabard publié chez Pocket. Un récit à double temporalités : la nôtre et celle des années 30 à New-York. (Secrets – Révélations – Avenir)

2018. La vie de Jo vole en éclats suite à ce qui ne semblait être qu’un banal accident sans gravité ; pourtant, un scanner révèle qu’un anévrisme risque de se rompre à tout moment. Le neurologue lui laisse le choix : elle peut être opérée, mais les risques sont importants. Persuadée qu’elle va mourir, Jo se réfugie chez Victor, son grand-père. Ce dernier va lui montrer un pendentif qu’il a reçu d’Angleterre quelques années plus tôt, avec pour seule explication ce mot griffonné sur une feuille : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. » Victor lui révèle que Gabriel était son frère aîné, décédé lorsqu’il était enfant. Jo décide de se rendre à Ilfracombe, dans le Devonshire, afin d’aider son grand-père à résoudre ce mystère, et surtout, de réfléchir à la décision qu’elle doit prendre… 1929. Charlotte et son mari, Émile, quittent leur vignoble d’Épernay pour un voyage d’affaires à New York. Sur place, la jeune femme s’éprend de Ryan, un mystérieux homme d’affaires. Lorsqu’il se rend compte de cette trahison, Émile entre dans une rage folle, la frappe et la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte se rend compte que son mari est parti ; pire, il lui a pris tous ses papiers. Elle est effondrée : son fils de quatre mois, Gabriel, est resté en France, et sans papiers, elle ne peut pas le rejoindre.

Un feel good ? Je ne sais pas. Une ode à la nature auvergnate certainement. Les lendemains / Mélissa Da Costa publié chez Le livre de poche. Un récit qui traite de la résilience, qui nous fait nous poser des questions tout en subtilité et en douceur. (Nature writing – littérature française)

Amande ne pensait pas que l’on pouvait avoir si mal. En se réfugiant dans une maison isolée en Auvergne pour vivre pleinement son chagrin, elle tombe par hasard sur les calendriers horticoles de l’ancienne propriétaire des lieux. Guidée par les annotations manuscrites de Madame Hugues, Amande s’attelle à redonner vie au vieux jardin abandonné. Au fil des saisons, elle va puiser dans ce contact avec la terre la force de renaître et de s’ouvrir à des rencontres uniques. Et chaque lendemain redevient une promesse d’avenir.

Dans un tout autre genre : un essai parce que je suis une fervente convaincue de la nécessité de sortir de sa zone de confort (un article plus complet prochainement) et ce sujet me parle particulièrement. Sorcière : la puissance invaincue des femmes / Mona Chollet publié chez Zones . (Féminisme – Sociologie)

Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d’aujourd’hui de figure d’une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.
Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure de la sorcière. Elle est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ?Ce livre explore trois archétypes de la chasse aux sorcières et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante – les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant – l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur.Mais il y est aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.

Et enfin, parce que je suis très admirative de ces auteurs. Je vais vous proposer 2 livres par des auteurs auto-édités.

D’abord un auteur qui fait partie de mes auteur favori : pas encore déçue pas aucun de ces écrits. Les Chroniques occultes, tome 1 : L’appel d’Am-Heh / Guy-Roger Duvert. (Aventure – Fantastique)

En 1934, Kristen, archéologue travaillant à la Miskatonic University, à Arkham, tente de faire reconnaître ses compétences dans un monde où les femmes restent méprisées. Tout change le jour où elle reçoit un paquet envoyé d’Égypte, contenant une moitié de tablette aux inscriptions semblant dater de l’époque archéenne. Accompagnée de Milton Blake, un aventurier obéissant à un conclave occulte au sein de la Miskatonic, et de Howard Brixton, ancien espion britannique, elle s’engage dans une odyssée qui l’amènera des États-Unis en Égypte, puis en France et jusqu’en Allemagne nazie. Mais cette course après un savoir occulte qui aurait dû rester enfoui ne risque-t-elle pas de les mener aux portes de la folie ?

Et le dernier mais pas des moindre, une auteure découverte grâce à Sandrine Decroix : Magie Obscure / Maud Wlek (Fantastique – Magie)

Jeune Française de dix-sept ans, Lana Wolski mène une vie plutôt solitaire dans la belle ville de Montauban, depuis la mort de sa mère six mois auparavant. Pourtant, son existence va se retrouver bouleversée à bien des égards lorsque son père se verra offrir une opportunité de travail qu’il ne pourra refuser, laissant à ses enfants John, Lana et Joy la possibilité de venir avec lui ou non. Lana choisira donc de suivre son père et son frère jusqu’à Williamstown, petite bourgade située dans le Massachusetts, aux États-Unis. […] Entre sentiments d’amour confus, une amitié sincère et soudée, des menaces surnaturelles, et un quotidien d’adolescents Américains ; découvrez un monde où magie et mystère se côtoient, plongeant le lecteur dans un récit haletant et envoûtant.

Jessica et Mélo ont aussi proposer une sélection à lire pour vois inspirer.

J’ai hâte de savoir si vous allez lire la même chose que moi. N’hésitez pas à nous partager votre liste de lectures estivale.

Jessica et Mélo ont aussi propo

6 commentaires sur “10 livres à lire cet été

  1. Salut ! Pour tout avouer, la lecture commune m’attire mais j’ai trop à faire déjà.
    Mais je le lirai.
    Le sujet est intéressant.
    J’aime beaucoup ces idées variées. Même si je ne vais pas à la plage, encore moins au bord de la piscine, je lirai dans les prés, en randonnée ou au bord de la cance.
    Je te souhaite une excellente journée.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s