Publié dans Interviews

Interview Gayls

Chers lecteurs et lectrices,

On se retrouve aujourd’hui pour que je vous parle de quelqu’un Gayls, auteure de Le secret de Kellia, le premier tome de la saga fantasy Les Chroniques de Télés, disponible chez Heartless.

Que la découverte commence !

Tout d’abord, je tiens à te remercier de la confiance et du temps que tu m’accordes. Je te propose de faire connaître ton travail en répondant à ces petites questions.

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours (études, métier, …) ?

Mon nom d’autrice est Gayls. Ce pseudonyme est l’acronyme des prénoms de ma famille. Je l’utilise car l’écriture est une partie de moi comme être une épouse ou une maman.

L’obtention d’un bac littéraire est le seul rapprochement que l’on puisse faire avec le métier d’écrivain puisque par la suite j’ai poursuivi des études d’esthétique. J’ai terminé mon cursus par un Master en ingénierie des produits cosmétiques ( ce qui explique peut-être ce clin d’œil dans le premier tome).

L’écriture est pour moi une passion qui m’anime à chaque instant.

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire et où puises-tu ton inspiration ? Quelle est ta relation à l’écriture? Est-ce que tu vis de l’écriture? 

J’ai commencé à écrire au moment même où j’ai appris à lire. Je n’ai jamais eu la volonté d’écrire pour moi, l’objectif a toujours été de susciter des émotions. Avec le temps, mon envie à glisser peu à peu en direction du rêve. Lorsque le lecteur parvient à s’évader de son quotidien en lisant mes histoires alors je sens que mon but est atteint.

J’ai été longtemps une lectrice de livres fantastiques. Ce qui m’a permis de construire ma sensibilité face à celui-ci en réécrivant mentalement les histoires comme si c’était les miennes.

Je ne vis pas encore de l’écriture mais qui peut savoir de quoi l’avenir est fait 🙂

Pourquoi écrire du fantastique ? Est-ce un style que tu aimes lire ? 

Comme écrit précédemment, susciter le rêve est ma première motivation dans ce choix. J’ajouterai que ce style est totalement compatible avec mon imagination débordante. Donc c’est une relation gagnant-gagnant.

Oui, j’adore lire les livres fantastiques mais je n’ai rien contre les grands classiques non plus ou encore les histoires remplies d’humour qui donnent le sourire. C’est plutôt le manque de temps qui me fait choisir spontanément les livres qui me transportent ailleurs.

As-tu des auteurs ou maisons d’édition chouchou ? 

Oh la la oui, évidemment ! Je citerai parmi d’autres : J.K Rowling, Suzanne Collins ( Hunger Games), Maxime Chattam, Helen Fielding ( Bridget Jones), Baudelaire ou Bernard Werber ( plus particulièrement « les Thanatonautes »), …

Comment est née cette histoire ? Peux-tu nous la speecher ? (Les chroniques de Teles)

Couverture

Cette histoire m’est apparue lors d’une ballade en bateau sur l’Erdre à Nantes. Je n’ai aucun souvenir de cette excursion de deux heures. Je suis juste descendue avec quatre livres en tête sans savoir d’où ils venaient.

La saga permet de découvrir l’histoire de Télès pendant deux ans de sa vie ( et un peu plus 🙂 ). Lors d’un rêve, elle découvre à 17 ans que sa mère défunte était originaire d’un autre monde. Accompagnée de  sa sœur Alice, Télès va explorer cette nouvelle île : Alleïa.

Les deux sœurs vont vivres des aventures fortes dans cet univers et vont rencontrer des peuples magiques : Les sexy Mary Morgans, les valeureux Erdluitles, les fiers Elfes, les monstrueux Cairnek …

Quel est le personnage auquel tu t’identifies et pourquoi ? Quel est ton personnage préféré? 

Télès est certainement le personnage qui me ressemble le plus (même si j’ai un peu honte de l’avouer car on l’identifie souvent comme pénible pour ne pas dire attachiante).

Sa maladresse « sociale » est notre point commun principale. Télès ne sait pas comment se comporter avec les autres. Elle est profondément gentille mais incapable de communiquer de manière fluide.

A la différence d’Alice, elle ne pourra jamais être élue bal de promo…

Ce qui me permet de faire la transition avec Alice, qui est justement mon personnage préféré. Alice est lumineuse et aimante. Sans oublier son courage pour gérer le décès de sa mère alors que Télès a été très absence moralement pour l’aider.

J’aime les comparer ainsi : Télès serait une enclume et Alice un ballon d’hélium. L’enclume représentant la force, la rigueur et la stabilité. Quant au ballon d’hélium : la légèreté, le rêve et la douceur.

Elles sont vraiment complémentaires.

Quels sont tes sources d’inspiration autant au point de vue de l’histoire, que la mythologie que tu as créés ? 

Je me suis inspirée de la mythologie celtique et de l’univers d’Edouard Brasey pour découvrir les légendes Bretonnes.

Si tu as consulté des ouvrages ou articles, peux-tu nous les communiquer ? 

Une fois l’histoire en tête, j’ai lu beaucoup d’ouvrages sur le sujet et notamment :

  • Les encyclopédies du Merveilleux de Brasey Edouard : des peuples de l’ombre, des peuples de la lumière, du bestiaire fantastique.
  • La grande encyclopédie des elfes de Dubois Roland Pierre & Sabatier Claudine
  • B.a.-ba symboles celtiques de Jolif Thierry
  • L’encyclopédie des Elfe de Kloczko Edouard
  • Le livre des fées de Phillpotts Beatrice

Peux-tu nous parler de ta relation à l’édition? Ton parcours, … 

Je n’ai pas postulé à beaucoup de maisons d’éditions. Au départ, je le faisais de façon spontanée et l’absence de réponses m’a frustrée pour ne pas dire décourager.

Par la suite, j’ai préféré attendre les appels à manuscrits pour postuler. C’est ainsi que la collaboration avec la maison d’édition « Editions Heartless » a débuté.

Peux-tu nous parler de tes projets à venir? 

En 2022, le premier tome va être réédité suivi par la publication des tomes 2 et 3. La sortie du dernier livre est prévue pour 2023.

J’ai d’autres projets de livres pour les années à venir notamment une dystopie et une chick lit. Mais chaque chose en son temps !

As-tu un petit mot pour conclure cette interview à nos lecteurs ? 

Je souhaite la bienvenue à Alleïa aux lecteurs qui souhaiteraient découvrir cet univers 🙂 et espère que ce moment de lecture vous permettra de vous évader quelques instants !

J’espère que cette découverte vous a plu. Vous pouvez retrouver notre live 14/11 à 16h) sur mon Instagram, n’hésitez pas à suivre Gayls sur ces réseaux.

Auteur :

Bibliothécaire - documentaliste en Belgique

Un commentaire sur « Interview Gayls »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s