Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

L’adieu à Camille par Guy-Roger Duvert

Chers lecteurs et lectrices,

J’ai lu tous les livres de Guy-Roger Duvert, dont un Outsphère maintenant publié chez Inceptio.

Titre : L’adieu à Camille
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Guy-Roger Duvert
Genre : Science-Fiction – polar
N° de pages : 278 pages
Publié le : 3 juin 2021
Edition : autoédition
Format : Ebook – broché
Prix : abonnement kindle (4.99€) – 19.99 €

Couverture

Résumé

Installé depuis deux ans à la PJ de La Rochelle après avoir fui la capitale, le capitaine Gabriel Podilsky gère son deuil aussi bien que possible, ayant préféré s’aider de récentes technologies révolutionnaires là où d’autres se laissent tomber dans la dépression ou dans l’alcoolisme. Enclin aux relations conflictuelles, prône à la mauvaise foi et à un certain cynisme, ses rapports avec ses collègues se sont vite montrés compliqués, mais ne l’ont pas empêché de gagner une légitimité certaine sur place.
Lorsqu’on l’envoie enquêter sur la mort d’une actrice hollywoodienne venue tourner un long métrage international sur l’Île d’Aix, il n’est pas surpris d’y trouver des histoires de sexe, de drogue, de pouvoir et d’argent. Il l’est déjà beaucoup plus en découvrant que la même technologie dont il profite s’avère possiblement liée au meurtre. Il lui faut vite dénouer l’affaire, car pendant ce temps, les morts s’accumulent.

D’habitude habitué à la pure science-fiction, l’auteur de la saga Outsphere livre ici un polar reprenant tous les codes du genre, en y injectant un peu de réflexion liée aux technologies, thème récurrent dans la plupart de ses romans. Lui-même réalisateur de films vivant à Los Angeles depuis une dizaine d’années, il profite de sa propre expérience pour plonger le lecteur dans l’univers de la production cinéma. “L’Adieu à Camille” est son septième roman.


Mon avis

C’est avec une vraie joie que je me suis plongée dans le septième roman de Guy-Roger Duvert. Ce dernier sort de ces habituels écrits, car ici ce n’est pas un récit de science-fiction pure mais un polar bien ficelé.

Ce polar de près de 300 pages m’a surpris. En effet, je ne suis pas habitué à lire ce genre littéraire. Cela à néanmoins été une belle surprise, une jolie découverte. Au premier abord, le titre peut faire peur mais ne craignez rien, ce livre est super.

Nous suivons le capitaine Gabriel Podilsky qui vit une période de deuil et qui se fait aider par de toutes nouvelles technologies que l’on dit révolutionnaires. Avec ses collègues, il vit des relations conflictuelles jusqu’à ce qu’il soit envoyé sur une nouvelle enquête.

Cette enquête porte sur la mort d’une actrice hollywoodienne venue tourner un film international sur l’Île d’Aix. Sexe, drogue, pouvoir et argent sont au cœur de l’affaire. Les morts s’accumulent ! Le capitaine découvre que les technologies qu’ils l’ont aidé seraient lié à l’affaire.

Comme à travers toutes ses récits si bien, Guy Roger Duvert pousse le lecteur à s’interroger questions tant philosophiques que morales ainsi que sur la sociétés dans laquelle ces personnages, mais aussi nous par extension, vivons. Sa plume me plait toujours autant et le découpage de l’histoire en 5 jours tient en haleine tout du long.

Vous pouvez retrouvez tous les autres chroniques

Outsphere par Guy Roger Duvert
Outsphere 2 : le réveil par Guy-Roger Duvert
L’appel d’Am-Heh- Tome 1 – Les chroniques occultes par Guy-Roger Duvert
Eschaton par Guy-Roger Duvert
Virtual Revolution 2046 par Guy-Roger Duvert
Backup par Guy-Roger Duvert

Auteur :

Bibliothécaire - documentaliste en Belgique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s