Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Vic Swanson : tome 4 – Sixième sens par Alex Ferder

Chers lecteurs et lectrices,

La semaine dernière, je vous parlais enfin du troisième tome de la saga d’Urban Fantasy Vic Swanson, il était temps. Pour l’ultime tome, Sixième sens, je n’attends pas aussi longtemps pour vous en parler.

A lire avant celui-ci

Titre : Sixième sens
Titre en VO : /
Série : Vic Swanson
Auteur(s) : Alex Ferder
Genre : Urban Fantasy – Romance paranormale
N° de pages : 353 pages
Publié le : 17 février 2023
Edition : AlterReal – Se le procurer
Format : ebook – broché
Prix : 5.99 € – 22 €


Résumé

Je suis du genre à faire de mauvais choix. De temps en temps. Enfin… souvent !

Ça explique pourquoi je suis coincée entre quatre murs avec mon pire ennemi, Jarel. Il faut que je sorte d’ici, j’ai des trucs urgents à faire. Comme mettre fin une bonne fois pour toutes à ce que trame Jarel, retrouver un Semaj furax contre moi et avoir enfin mon happy end. Une bagatelle.

Sauf que la bagatelle, c’est pas pour moi. Entre des visions qui m’apprennent que Semaj court un grave danger, un Jarel plus sournois que jamais et ma propension à m’attirer des ennuis, je vais devoir faire un choix : franchir – ou pas – la ligne et basculer du côté obscur.
Bon, les paris sont ouverts : vais-je avoir droit à mon happy end avec mon tigre préféré ?

Attention à ce que vous allez répondre, vous connaissez mon sale caractère !


Mon avis

Pour rappel, il s’agit d’un quatrième tome et du dernier tome d’une saga, je vous conseille donc d’avoir lu, les 3 premiers avant de lire cet avis.

Cet avis, cette chronique, peu importe son nom, est difficile à écrire pour moi. Premièrement, parce que ce tome conclut une quadrilogie et que pour éviter de vous spoiler, ça va être compliqué mais je vais tout de même m’essayer à l’exercice. Deuxièmement, car écrire ce billet signifie mettre un point final à cette aventure, tourner la page de ces heures de lectures mais surtout quitter des personnages auxquels je me suis attachée, et plus qu’un peu. Finalement parce que j’ai terminé ce livre en PLS émotionnelle, la nostalgie de la fin et que j’ai mis une bonne journée à m’en remettre.

Je tiens à remercier Alex, Sandy et Withney (mes deux acolytes sur la lecture de ce livre) qui m’ont soutenue et lu mes commentaires 1000 ans après elles

J’adore faire des vidéos sur mon ressenti

On retrouve Vic juste après les événements du tome précédent, ceux-ci promettaient un tome haut en couleur, en informations, en actions et rebondissements, en conversations concernant des choix. J’attendais des réponses et je les ai eu. Quel bonheur de retrouver Vic et les garçons, Semaj, Myrrdin et les autres mais aussi une réelle appréhension sur leurs sorts.

Nous découvrons aussi de nouveaux personnages auxquels on s’attache hyper rapidement, le noyaux dur est là et nous les suivons dans cet ultime aventure qui nous mène à une merveilleuse cité dont j’ai rêvé et que j’aurais aimé arpenter plus longtemps.

Dès les premières lignes de ce dernier volet, je sentais mon ventre se nouer, j’ai vécu cette histoire comme si ces personnages étaient mes amis, j’étais avec eux à chaque moment. Mes réactions peuvent paraître excessives mais cette saga est devenue une « Confort Place », je retrouvais ceux que j’aimais en sachant que je devrais les quitter. J’ai eu le cœur mouillé, j’ai ri, je me suis questionnée, j’ai eu peur. Mille émotions en plus de 350 pages, c’est bouleversant.

Je quitte aussi la plume d’Alex (que je retrouve bientôt) qui est remplie de finesse. Comme j’ai adoré gouté comme Karl, sentir comme David, voir comme Stain et entendre comme Joris. Les sens sont développés avec beaucoup de soin et de détails. Je me suis surprise à fermer les yeux et à essayer de ressentir comme la Brigade du Vice.

Ce dernier tome vous tiendra en haleine du début à la fin. Votre cœur sera sur des montagnes russes d’émotions. Un univers riche dont je suis complément mordue. Je pense que cette saga d’Urban fantasy fera partie de celles que je relirai avec le plus grand des plaisirs.

Que vous dire de plus à part que je suis conquise et que je vous recommande le plus chaleureusement du monde de découvrir cette saga. Si non, je vous envoi mon tigre préféré.

Publié dans Mes avis, Mes lectures, Mes livres, Sagas

Vic Swanson : tome 3 – Sens interdit par Alex Ferder

Chers lecteurs et lectrices,

Vous connaissez maintenant mon amour pour les histoires écrites par Alex Ferder. D’abord avec la saga VIC SWANSON Vic Swanson, tome 1 A Double sens par Alex Ferder et Vic Swanson : tome 2 – En sens Inverse par Alex Ferder, que j’ai adoré et la découverte du premier tome de sa saga LE CHOIX DE L’HORLOGE Le choix de l’horloge : tome 1 – Pièce et conséquences par Alex Ferder dont la fin m’a frustrée (auteure sadique)

(J’ai lu le tome 4 de Vic et je ne poste que maintenant ma chronique du 3, OUPSIE)

Titre : Sens Interdit
Titre en VO : /
Série : Vic Swanson
Auteur(s) : Alex Ferder
Genre : Urban Fantasy
N° de pages : 340 pages
Edition : AlterReal
Publié le : 30 mai 2022
Format : ebook – broché
Prix : 5.99 € – 22€


Résumé

Ces derniers temps, tout part en vrille dans ma vie. Entre un tigre récalcitrant et têtu comme une mule, un Olfactif dans le coma et un mage psychopathe à mes trousses, j’ai fort à faire…

Et comme si ça n’était pas suffisant, il semblerait que quelqu’un m’en veuille depuis que j’ai quitté l’école de magie. Étonnant, non ?
Oui, je suis d’accord, je n’ai pas de bol. Pas du tout, même.

L’heure des choix a sonné. Des bons si possibles, même si je suis du genre à faire les mauvais.

Une seule solution pour garder la tête hors de l’eau, garder un minimum de cohérence dans ma vie. Ne riez pas… Moi aussi, je vois mal comment c’est possible.

Alors je vais me contenter de rester en vie. Peut-être.


Mon avis

Pour rappel, il s’agit d’un troisième tome, si vous n’avez pas lu les deux premiers tomes, je vous invite à le faire!

Je plonge avec toujours autant de plaisir dans les univers écrit par Alex Ferder, évidemment que le troisième tome de sa saga d’urban fantasy Vic Swanson ne fait pas exception, c’est même la règle. Je ne me lase pas de ces histoires, j’en redemande, je supplie. (Bon après j’ai mon coeur en PLS mais comme je l’ai demandé, je ne vais pas me plaidre)

Maintenant la partie la plus difficile, que vous dire d’autre que lisez cette fantastique saga. On retrouve Vic et la fine équipe tout juste après les événements du final du tome précédent . Sémaj (prononcé Sémaï, je l’ai appris récemment), ce tigre surmené, qui n’ne fait qu’à sa tête, ne se plus où donner des moustaches. L’équipe des sensoriels est en convalescence, ce qui brise mon petit coeur d’artichaud. En effet, un membre de l’équipe des sensoriels est dans le coma (snif snif). Sans oublier que Vic a toujours une épée de Damoclès au dessus de la tête, un psychopathe mal luné qui lui en veux. Avec tous ces soucis, Vic ne vit pas une vie de rêve. Vous pensez que ça va aller mieux ? Préparez vous car ce tome envoie du pâté !

Chaque action a des conséquences, chaque discussion peut amener à un retournement de situation. Vic et la team vont faire face à de nouvelles épreuves, des décisions devront être prises. Rappelez vous que si la vie était facile, elle n’aurait pas de saveur, parce que l’équipe de choc va en baver (coucou Karl).

Ce tome est rempli d’actions, de rebondissements, d’amour sous toutes ces formes, des personnages haut en couleur que j’ai adoré retrouvé. On retrouve notre héroïne badass, un tantinet tétue mais loyal et dont les décisions et les choix sont difficiles à prendre mais nécessaire.

Ce tome m’a fait rire, beaucoup, l’humour présent dans ce roman est un régal pour les zygomatiques. Il m’a fait me poser des questions, trop de questions, en qui puis-je avoir confiance? Est-ce vrai ? Est-ce faux ? Pourquoi tel ou tel personnage agit ou dit telle chose ? Mais surtout, ce tome m’a fait vivre 1000 émotions, de part son univers et le sadisme de son auteure (avoue ALex 😉 ), les personnages et leurs intéractions.

Une jolie pépite, je vous dirais bien que j’ai hâte de lire le tome 4 mais c’est déjà fait et ce que je peux vous dire c’est ce qu’est une PEPITASSE !

Foncez découvrir le travail d’Alex Ferder ! Je suis mordue ^^ de cette saga !

Publié dans Mes avis, Mes lectures, Mes livres, One-shot

Heliopolis par Celine E. Nicolas

Chers lecteurs et lectrices,

J’ai découvert Céline E Nicolas avec son roman « Skye » que j’avais gagné lors d’un concours en format numérique. Je suis allée au Salon du Livre de Wallonie en octobre dernier (2022) et quelle ne fut pas ma joie de voir que l’autrice était présente.

Titre : Heliopolis
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Céline E. Nicolas
Genre : Romance dystopique
N° de pages : 420 pages
publié : 27 avril 2021
Edition : autoédition
Format : ebook – broché – audio
Prix : 3.99 € (abonnement Kindle) – 16 € – 12,95€ (audible)


Résumé

Au XXXVe siècle, l’humanité ne représente plus qu’une quinzaine de millions de personnes.

Réparties dans cinq mégalopoles à travers le monde, elles vivent dans la paix, le respect de l’environnement et le confort technologique. Leurs vies sont parfaites à un détail près… Moins d’un enfant sur mille est un garçon.

Aheli est docteur en optimisation de la fertilité dans la ville d’Heliopolis. Grâce aux médecines douces, elle accompagne ses patientes dans la préparation de leur future insémination.
Sa vie semble toute tracée, pourtant, une nouvelle mission pourrait tout remettre en question.

Dans un monde régi par la science, l’amour a-t-il encore sa place ?


Mon avis

Je voulais d’abord m’offrir « Skye », ce que j’ai fait et pendant qu’elle dédicaçait ce roman mes yeux se posent sur la couverture d’« Héliopolis » et je ne peux plus le lâcher, il est dans mes mains et je sens qu’il doit repartir avec moi. Je lis la quatrième de couverture et me voilà conquise. Les aléas de la vie et de mes lectures repoussent la lecture d’« Heliopolis » à janvier 2023 et lors de mes pérégrinations, je découvre que ce roman est disponible en audio, grâce à la plateforme Audible. Je saute sur l’occasion, grâce à Céline.

Un peu plus de sept heures d’écoute m’attendent et je deviens très vite accro, au point de continuer de l’écouter chez moi hors de mes heures de transport en commun. Il devient le premier de 2023 que je finis et aussi le livre du mois. (voir Carnet de lecture).

Donc l’histoire : nous sommes au 35e siècle, il ne reste qu’une quinzaine de millions de personnes sur Terre qui sont réparties sur cinq mégalopoles, qui vivent en paix, se respectent ainsi que l’environnement et baignent dans la technologie, presque tout peut passer par ce système. D’un regard extérieur, la vie des habitants d’Unitopia semble parfaite mais… moins d’un enfant sur mille qui vient au monde est un garçon.

Nous sommes dans un roman à deux points de vue. Les points de vue de nos protagonistes. Aheli est docteur en optimisation de la fertilité dans la ville d’Heliopolis. Son travail : accompagner ses patientes grâce aux médecines douces, dans la préparation de leur future insémination. Après une présentation, une mission lui est proposée qui va changer sa vie.

La dernière phrase de la quatrième de couverture a fini de me convaincre « Dans un monde régi par la science, l’amour a-t-il encore sa place ? »

Difficile pour moi de vous en dire plus concernant l’histoire de peur de vous spoiler. Pour moi, ce roman est une pépite : une romance dystopique épique.

Ce roman aborde avec beaucoup de finesse des sujets plutôt difficiles : l’évolution et la reproduction qui ont changé grâce à la science mais qui posent des questions éthiques, entre autre, par rapport à la procréation médicalement assistée.

Le conditions humaines sont différentes des nôtres. Les conditions de vie des hommes m’ont particulièrement touchée. Les hommes ont une fonction, cette seule utilité leur confère un statut particulier dans la société. Mais celui-ci a un revers de la médaille : aucun libre arbitre et leurs corps ne leur appartient plus !

Les chapitres débutent par une chanson qui vous met dans une ambiance particulière, mais moi j’ai « écou-lu » « Heliopolis » et je voudrais saluer le travail de Pierre-Henri Prunel et Amélie Céline qui ont donné vie et une voix à ces personnages.

Les personnages sont touchants. Leur vie m’a chamboulée. Soyons honnêtes, j’ai fini en PLS, à pleurer dans un métro bondé. Donc prévoyez des mouchoirs.

La technologie est pour moi presque un personnage à part entière tellement sa présence change des vies.

Un VERITABLE coup de cœur. Une lecture addictive. Cet univers est complexe mais tellement passionnant. Dans ce roman, il y a de l’amour, de la passion, de la science, des rebondissements, des cœurs mouillés de larmes. Un roman que je vous recommande 1000 fois.

Publié dans Mes avis, Mes lectures, Mes livres, One-shot

La maison en T par Maeva Corderet et Jérémy Semet

Chers lecteurs et lectrices,

Je ne vous présente plus la maison d’édition qui m’a permis de lire ce bel album. Un album coup de coeur, lu tout de suite après sa réception.

Titre ; La maison en T
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Jérémy Semet
Illustratrice : Maéva Corderet
Genre : Bande dessinée – Jeunesse
N° de pages : 32 pages
Edition : Bande à part
Publié le : novembre 2022
Format : broché
Prix : 14 € – Se le procurer


Résumé

« Loin après la ville, nichée au coeur d’une forêt
d’arbres sombres, s’élève une demeure étrange dont on
raconte qu’elle est hantée… »


Mon avis

La Maison en T est un album jeunesse qui m’a fait de l’oeil dés l’instant où je l’ai vu dans les parutions de la maison d’édition carolo que je ne présente plus : Bande à part.

J’attends, avec toujours la même impatience, les arrivées dans leur catalogue. Passez-y faire un tour, je suis sûre que vous trouverez votre bonheur.

Mais « La maison en T » avec tout ça ? J’ai déjà eu un énorme coup de cœur pour la page
de couverture. L’esthétique un peu gothique, presque « Time Burtonnienne » m’a attirée.
Concernant l’auteur et l’illustrateur, respectivement Jérémy Semet et Maéva Corderet, je ne connaissais pas leur travail avant cet album, mais je suis heureuse de les avoir découverts.

L’album est construit d’une telle manière que nous découvrons en même temps que le personnage les habitants de la demeure de Travers.

Quel plaisir ce type d’album ! Un album automnal, original par ses dessins et les thèmes abordés de la différence, mais aussi de l’accueil et de la gentillesse.
J’ai aimé l’attention portée aux couleurs, verte et rose notamment, qui donne un coté vieilles photos de famille aux illustrations, que j’ai adoré.

Un album idéal à lire à la période d’halloween. Je vous le recommande vivement.

Publié dans Mes avis, Mes avis LC, Mes lectures, Mes livres, One-shot

Je t’apprendrai à Noël ! par Romane Lake

Chers lecteurs et lectrices,

Pour le Merit Magazine MERIT MAGAZINE SPÉCIAL NOËL, on a voulu vous proposer une belle sélection de livres de Noël, en voilà un !

Titre : Je t’apprendrai à Noël !
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Romane Lake
Genre : Romance
N° de pages : 150 p.
Publié le : 08 décembre 2021
Edition : autoédité
Format : ebook/broché
Prix : 3.49 €/ 8.00 €


Résumé

Je déteste Noël!
Ma vie était millimétrée, mon boulot était mon refuge. Rien ne venait perturber mes habitudes, du moins jusqu’ici. Jusqu’à ce qu’Emma se mette en tête de célébrer Noël au sein de l’agence dans laquelle je travaille.
Cette gamine a décidé de m’intégrer dans ses célébrations malgré mes réticences et mes crises de nerfs. Je ne sais pas comment la faire lâcher. Je ne sais pas si je veux vraiment la faire lâcher…


Mon avis


Ma journée commence. Je l’éteins [le réveil] et me lève de
manière automatique, avant de me diriger dans ma douche.
Tous mes gestes sont millimétrés, chaque matin tout est
strictement pareil.

Je t’apprendrai à aimer Noël est défini comme une novella (une œuvre dont la longueur se situe habituellement entre la nouvelle et le roman) par l’auteure, Romane Lake. Nous y suivons un homme, durant tout le mois de décembre, un homme qui déteste Noël ! Il l’affirme. Sa vie est millimétrée du lever au coucher depuis ces trois dernières années.

Rien ni personne ne peut ou ne vient perturber ses habitudes. C’est ce qu’il croyait jusqu’à ce que sa collègue Emma décide de fêter Noël au bureau et d’embarquer Julian dans cette aventure.

J’ai aimé suivre Julian, j’ai trouvé cela original de suivre un homme dans cette période de fin d’année.
J’ai adoré suivre son évolution dans le projet « Noël au bureau et avec Emma ».

C’est une très jolie histoire qui se déroule sur un mois. J’ai trouvé ça chouette qu’on suive le personnage presque jour par jour et presque comprendre avant les décisions qu’il va prendre. C’est un petit roman doux et idéal en cette fin d’année.

Publié dans Mes avis, Mes avis LC, Mes lectures, Mes livres, One-shot

Noël, Flingues & Chocolats par Lucille Chaponnay

Chers lecteurs et lectrices,

Pour le Merit Magazine MERIT MAGAZINE SPÉCIAL NOËL, on a voulu vous proposer une belle sélection de livres de Noël, en voilà un !

Titre : Noël, Flingues & Chocolats
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Lucille Chaponnay
Genre : Romance
N° de pages : 211 p.
Publié le : 08 décembre 2020
Edition : autoédité
Format : ebook/broché
Prix : 2.99 €/ 12.90 €


Résumé

Une aventure de Noël qui sent bon la cannelle ! Solveig Hansson est une jeune femme qui ne rêve que d’une chose: s’affranchir de sa famille noble et de ses codes pour vivre sa vie. Mais quand sa mère trahit son espoir de libert, Solveig ne pense qu’à une chose: s’enfuir, et loin.
Elle se réfugie en Alsace, au milieu de ses marchés de Noël et de ses bonnes odeurs sucrées. Alors qu’elle trouve un emploi dans un bar, la présence régulière d’un gang menace l’équilibre précaire qu’elle a nouvellement acquis. Sans compter le regard brûlant de l’un de ses membres…


Mon avis

il faut souffrir pour être belle, lui répétait-on depuis toute petite.

Noël, Flingues & Chocolats : ces trois petits mots donnent le ton de ce court roman de 127 pages écrit par Lucille Chaponnay, dont je ne connaissais pas le travail avant de le découvrir sur le site Promoromance (mon dealer de romance, ha ha).
J’ai aimé les couleurs de la couverture : le vert, le rouge et le doré font tout de suite penser à Noël. Les chocolats font partie de l’imaginaire « noëlesque » mais pas les armes qui m’ont rendue curieuse de ce roman.

Coté esthétique et mise en page, j’ai apprécié les petits dessins et décorations qui entourent le texte et nous placent dans une ambiance de douceur. Nous suivons les aventures de Solveig, une jeune femme issue d’une famille noble, qui doit suivre des règles, qui ne lui correspondent pas. Elle ne se sent pas libre. Sa famille la rappelle à l’ordre une fois de trop pour Sloveig, qui prend une décision qui va changer sa vie : fuir, s’enfuir de ses carcans et de cette vie qui ne lui conviennent pas.
Nous la découvrons qui fait face au monde réel, un monde qu’elle ne connait pas mais qu’elle se doit d’appréhender.

La romance met du temps à arriver, après la première moitié du roman qui est très fin. J’ai eu l’impression que quelques chapitres supplémentaires auraient pu me permettre de ne pas trouver la fin de ce roman si abrupte.

J’ai adoré le personnage de Solveig, une jeune fille de noble famille qui se rebelle et découvre le monde. Cependant, il m’a fait l’effet d’un téléfilm de Noël dans le sens où on a l’impression qu’elle ne peut s’épanouir que par la présence et l’amour d’un homme, d’un prince charmant. Cela reste, à mon sens, une jolie histoire que j’ai aimé lire.

Point bonus apporté à la nourriture que je pouvais sentir en lisant et de superbes recettes à tester dans les prochains jours. Un peu de douceur en cette fin d’année.

Publié dans Mes avis, Mes lectures, Mes livres, One-shot

Santa Love Story par un collectif d’auteurs

Chers lecteurs et lectrices,

Pour le Merit Magazine MERIT MAGAZINE SPÉCIAL NOËL, on a voulu vous proposer une belle sélection de livres de Noël, en voilà un !

Titre : Santa Love Story
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Collectifs d’auteurs : Aurélie Philippe, Marine Conan, Chalice Autumn, Elisa Forest
Genre : Romance
Publié le : 30 novembre 2021
N° de pages : 211 p.
Edition : Autoédité
Format : ebook/broché
Prix : 0.99 €/12.90 €


Résumé

Quand le père Noël rencontre la mère Noël…
Arpentez des montagnes enneigées, faites une promenade en traîneau, concourez au Noël Master ou dégustez un chocolat chaud accompagné de sa chantilly.
Nos 4 autrices vous feront voyager dans 4 univers différents, avec une même thématique : l’amour qui unit le père et la mère Noël.


Mon avis

J’ai découvert ce recueil de romances de Noël composé de quatre nouvelles sur le site Promoromance que je ne connaissais pas, qui m’a été montré par Aurore. J’ai d’abord craqué sur la couverture : simple mais très
jolie, ensuite sur le titre : Santa Love Story : les histoires d’Amour du Santa, du Père Noël et enfin le livre comporte quatre histoires, quatre nouvelles courtes, d’environ cinquante pages, idéale à lire pendant que votre repas mijote ou au coin du feu.

Chaque histoire peut se lire en à peu près trente minutes. J’ai découvert le travail de quatre auteures : Aurélie Philippe avec Fake love at Christmas, Elisa Forest avec Le destin de Noël, Marine Conan avec La fille du père Noël et enfin Chalice Autumn avec Le Noël master. Après chaque histoire, un petit texte présente chaque auteure, sa vie, ses ambitions, sa passion pour l’écriture.

« Aussitôt, ils se mirent à trottiner, puis, dés que la vitesse fut
suffisante, leurs sabots décollèrent du sol et le traineau
survola la ville. (NDLR c’est ça la magie de Noël) »

Ces quatre histoires tournent autour d’un thème commun : l’amour entre la Mère et le Père Noël. Un thème commun mais des écritures et des univers différents. Parfois au point vue unique, presque magiquement omniscient, parfois chorale, vous trouverez forcément la nouvelle qui vous plaira.

Entre ennemis to lovers, amitiés ou un petit côté fantastique, une même thématique mais quatre versions d’une belle histoire d’amour.

Je vous recommande ce court livre de 226 pages, qui saura vous ravir pendant cette période hivernale.

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Un café pour Noël par Aurélie Swan

Chers lecteurs et lectrices,

A l’occasion de la parution du Merit Magazine Spécial Noël et de mon partenariat avec Aurélie Swan, j’ai pu lire Un Café pour Noël, que j’ai adoré.

Titre : Un café pour Noël
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Aurélie Swan
Genre : Romance ce Noël
N° de pages : 220 p.
Publié le : 16 novembre 2022
Edition : Evidence
Format : Ebook – Broché
Prix : 4.99 € (abonnement Kindle) – 8.90 €


Résumé

Rosalie, vingt-neuf ans, est la gérante du café « Chez Rosie’s » à La Rochelle. Accompagnée de son fidèle compagnon félin, O’Malley, et de sa meilleure amie Alice, elle mène sa vie de working girl d’une main de maître.
Aaron, trente ans, Parisien endurci, multiplie les conquêtes amoureuses et les réussites professionnelles. Alors qu’il s’apprête à reprendre les rênes de l’entreprise familiale, sa famille déplore son célibat assumé et revendiqué.
Alors que tout les oppose et qu’ils naviguent dans deux eaux différentes, le destin va les réunir à l’aube des fêtes de Noël.
Entre coup de foudre et peur, quiproquos et non-dits, Rosalie et Aaron devront d’abord faire la paix avec eux-mêmes avant d’être prêts à s’ouvrir à l’autre et à l’amour.
Seront-ils capables d’aller au-delà de leurs barrières pour se rejoindre ?


Mon avis

Cette fois-ci, je ne peux pas commencer mon avis en vous disant que je ne connais pas le travail ou l’écriture de madame Aurélie Swan. Je connais ses écrits provenant de la littérature de l’imaginaire mais c’est une première pour moi et pour elle de lire son livre, une jolie romance de Noël avec un joli titre : Un café pour Noël.

Nous suivons Rosalie et Aaron, deux personnages que tout oppose, jusqu’à leur localisation en France, la première à la Rochelle, le second à Paris. La première est la gérante d’un café et le second est le fils ainé d’une famille qui n’attend qu’une chose, qu’il reprenne l’affaire familiale. Pour ce faire, le patriarche envoie son fils à la Rochelle pour racheter des boutiques. Il a une mission et elle ne va pas se passer comme prévu.

J’ai aimé que l’histoire se passe à la Rochelle, pendant la période d’un salon du livre, j’avais l’impression que cette histoire, en plus d’être réaliste, gommait la frontière avec l’imaginaire pour la rendre vraie. Un roman chorale où les points de vue des protagonistes se suivent et ne se ressemblent pas. J’ai aimé cette presque dualité entre les personnages, qui ne sont pas foncièrement différents.

Aaron rencontre Rosalie au café qu’elle dirige et gère. Il y fait la connaissance de Sir O’Malley. Non, ce n’est pas un noble, c’est le chat de Rosalie mais parfois j’avoue qu’il avait une attitude presque royale à mourir de rire et il est, pour moi, un personnage à part entière. La rencontre de Aaron et Rosalie sera comme le café. Tantôt le café est si chaud qu’on pourrait se bruler, leur relation commence en étant très piquant, puis comme un bon café à la bonne température, leur relation devient savoureuse et douce.

J’ai bien évidemment adoré suivre leur histoire mais pas que la leur. J’ai eu un coup de cœur pour le duo de choc Rosalie et Alice, deux amies que rien n’arrête et qui sont toutes l’une pour l’autre. Elles sont présentes dans les bons comme dans les mauvais moments.On suit une histoire d’amour mais pas que. Ce livre, c’est aussi une histoire de temps, de regrets, de quiproquos, de passé, de rédemption et de passation.

L’amitié, l’amour sous toute ses formes, les choix de vie et la famille au sens large sont également très présents dans ce roman.

Vous l’aurez compris, un vrai coup de cœur que je recommande vivement. J’ajouterai merci pour ces jolies déclarations ♥ Un café pour Noël, idéal à lire le 25 décembre sous les lumières d’un sapin clignotant.

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Décroche moi la lune par Lydasa

Chers lecteurs et lectrices,

Après avoir dévoré la saga Lovely bikers, que j’ai adoré. Lydasa a publié en auto-édition une homoromance paranormale sur laquelle j’ai plongé. Je remercie l’auteure pour son service presse et sa confiance.

Vous pourrez bientôt en savoir plus sur l’auteure car elle a eu la gentillesse de bien bouloir m’accorder du temps pour une interview. Prochainement un Queen vous en parle autour de Décroche moi la lune ainsi que la lecture d’un extrait sur ma chaine Youtube.

Venez découvrir une ODE A L’AMOUR

Titre : Décroche moi la lune
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Lydasa
Genre : Romance paranormale
N° de pages : 429 pages
Publié le : 02 novembre 2022
Edition : Autoédition – LE COMMANDER
Format :ebook – broché – broché
Prix : 4.99 € (abonnement kindle) – 18 € – 22 €


Résumé

Erwan est un cliché ambulant. Le genre geek, gringalet et célibataire depuis toujours. Il souffre de timidité maladive qui le freine dans sa vie de tous les jours, faisant de lui une personne renfermée.

Un soir, alors qu’il profite de la lune et de la fraîcheur de la nuit, il tombe sur un chien blessé. Il décide de le ramener chez lui pour le soigner et chercher son maître. L’animal semble vite reprendre du poil de la bête et s’attacher à Erwan, dormant même dans son lit. Petit à petit, le cœur d’Erwan se réchauffe en sa présence, il se sent moins seul.

Mais un jour en rentrant du travail, ce n’est pas un chien qu’il trouve endormi dans son lit. C’est un homme entièrement nu.


Mon avis

Commençons d’abord par ce qu’on voit : la couverture. On en parle de la beauté de ce loup blanc aux yeux jaune qui te donne une très bonne idée du genre de lecture vers lequel tu te plonge. Ensuite, ce résumé, plutôt intriguant, non ? Personnellement, je fais confiance à Lydasa les yeux fermés. Enfin, l’intérieur du livre, un réel travail a été effectué sur la mise en page. Ces trois éléments sont un bon début pour vous convaincre de vous procurer ce roman pour Noël.

On suit donc Erwan, l’archétype du geek, maigre, car il oublie de se nourrir, qui passe sa vie entre le travail et son jeu en réseau sur lequel il traine jusqu’à pas d’heure. D’une timidité maladive, il a beaucoup de difficultés à créer des liens amicaux avec les autres, alors amoureux, je vous laisse imaginer. De plus, le jeune a eu un début de vie compliqué, car il est orphelin depuis qu’il a trois ans. Baladé de foyer en foyer, il aura un point de chute, chez son patron, Anthony.

Mais qu’elle est le rapport avec la belle tête de loup sur la couverture ?

Et bien, un soir en sortant du travail, en passant par le parc pour rentrer chez lui, il trouve un animal blessé, un grand chien blanc. Il l’amène chez le vétérinaire qui le soigne et Erwan le reprend chez lui le temps de sa guérison. Cet animal, pour le moins magnifique, affectera la vie d’Erwan positivement,car rapidement, il se prend d’affection pour ce dernier qui lui rendra bien.

Vous pourriez vous imaginer que sous la fourrure de cet animal majestueux au regard intensément doré se cache un homme, qui va lui changer la vie.

Erwan et Krypto sont les deux personnages principaux de cette histoire. Une histoire d’amour certes, mais aussi une histoire de patience, de combats de la vie, de chercher et trouver sa place de le monde, une histoire de famille. Un roman de parcours de vie, presqu’un roman initiatique : chercher ou savoir qui on est et d’où l’on vient pour se construire soi et son avenir. Une histoire de revanche sur la vie.

Les personnages secondaires sont tout aussi construits, drôle et attachants qu’Erwan et Krypto. Je pense entre autre à Anthony qui m’a émue plus d’une fois.

Ce roman oscille entre révélations, moments forts en émotions, déclarations, combats, actions, moments de vie tristes et joyeux. Avec ce livre vous passerez par toutes les émotions en quelques heures mais vous aurez aussi l’impression en n’en sortant d’avoir été enveloppé dans une bulle de douceur et d’amour qu’il est difficile de quitter.

Un réel page-turner en ce qui me concerne, je lirais un spin-off sur n’importe lequel de ces personnages. Foncez découvrir cet ode à l’amour et à la vie.

Je n’ai cessé d’avoir en tête une chanson d’Harry Styles en tête pendant ma lecture : Harry Styles – Love Of My Life mais la plus appropriée serait Thinking Out Loud – Ed Sheeran ou encore A Thousand Years – Christina Perri 

Découvrez également

Est-ce que tu connais Lydasa ? Lis-tu de la romance ? Plus spécifiquement des romances paranormales ? Tu as envie de découvrir son univers ?

Publié dans Mes avis, Mes lectures, Mes livres, One-shot

La librairie de Giovanni par Mickael Brunet

Chers lecteurs et lectrices,

Vous cherchez la parfaite lecture à glisser sous le sapin. Ne cherchez plus, j’ai ce qu’il vous faut.

Titre : La librairie de Giovanni
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Mickael Brunet
Genre : bande dessinée jeunesse – librairie
N° de pages : 24 pages
Edition : Bande à part – LE COMMANDER
Publié le : décembre 2021
Format : broché
Prix : 12.95 €


Résumé

Giovanni tient une petite librairie où il ne se passe pas grand chose. Mais un événement inattendu va bouleverser le quotidien du libraire solitaire …


Mon avis

On suit Giovanni dans sa vie de libraire, qui est ultra touchant, sa barbe, sa dégaine, son attitude m’ont fait penser à un Saint Nicolas ou un Père Noël des temps modernes. Vous vous doutez bien que rassembler dans le même album un petit bonhomme qui respire la douceur des fêtes de fin d’année et une librairie, j’étais obligée de le plonger dans son histoire.

Les personnages et l’histoire sont douces. Je retiens un Giovanni et son compagnon très attachants. Les illustrations sont également emplie de douceur et colorées.

Une jolie histoire qui m’a rappelé que le changement a dû bon et peut vous changer la vie dans le positif

Difficile d’en dire plus, à partir de vous procurer cet album pour les petits et les grands, à glisser sous le sapin et à lire au coin du feu.