Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Décroche moi la lune par Lydasa

Chers lecteurs et lectrices,

Après avoir dévoré la saga Lovely bikers, que j’ai adoré. Lydasa a publié en auto-édition une homoromance paranormale sur laquelle j’ai plongé. Je remercie l’auteure pour son service presse et sa confiance.

Vous pourrez bientôt en savoir plus sur l’auteure car elle a eu la gentillesse de bien bouloir m’accorder du temps pour une interview. Prochainement un Queen vous en parle autour de Décroche moi la lune ainsi que la lecture d’un extrait sur ma chaine Youtube.

Venez découvrir une ODE A L’AMOUR

Titre : Décroche moi la lune
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Lydasa
Genre : Romance paranormale
N° de pages : 429 pages
Publié le : 02 novembre 2022
Edition : Autoédition – LE COMMANDER
Format :ebook – broché – broché
Prix : 4.99 € (abonnement kindle) – 18 € – 22 €


Résumé

Erwan est un cliché ambulant. Le genre geek, gringalet et célibataire depuis toujours. Il souffre de timidité maladive qui le freine dans sa vie de tous les jours, faisant de lui une personne renfermée.

Un soir, alors qu’il profite de la lune et de la fraîcheur de la nuit, il tombe sur un chien blessé. Il décide de le ramener chez lui pour le soigner et chercher son maître. L’animal semble vite reprendre du poil de la bête et s’attacher à Erwan, dormant même dans son lit. Petit à petit, le cœur d’Erwan se réchauffe en sa présence, il se sent moins seul.

Mais un jour en rentrant du travail, ce n’est pas un chien qu’il trouve endormi dans son lit. C’est un homme entièrement nu.


Mon avis

Commençons d’abord par ce qu’on voit : la couverture. On en parle de la beauté de ce loup blanc aux yeux jaune qui te donne une très bonne idée du genre de lecture vers lequel tu te plonge. Ensuite, ce résumé, plutôt intriguant, non ? Personnellement, je fais confiance à Lydasa les yeux fermés. Enfin, l’intérieur du livre, un réel travail a été effectué sur la mise en page. Ces trois éléments sont un bon début pour vous convaincre de vous procurer ce roman pour Noël.

On suit donc Erwan, l’archétype du geek, maigre, car il oublie de se nourrir, qui passe sa vie entre le travail et son jeu en réseau sur lequel il traine jusqu’à pas d’heure. D’une timidité maladive, il a beaucoup de difficultés à créer des liens amicaux avec les autres, alors amoureux, je vous laisse imaginer. De plus, le jeune a eu un début de vie compliqué, car il est orphelin depuis qu’il a trois ans. Baladé de foyer en foyer, il aura un point de chute, chez son patron, Anthony.

Mais qu’elle est le rapport avec la belle tête de loup sur la couverture ?

Et bien, un soir en sortant du travail, en passant par le parc pour rentrer chez lui, il trouve un animal blessé, un grand chien blanc. Il l’amène chez le vétérinaire qui le soigne et Erwan le reprend chez lui le temps de sa guérison. Cet animal, pour le moins magnifique, affectera la vie d’Erwan positivement,car rapidement, il se prend d’affection pour ce dernier qui lui rendra bien.

Vous pourriez vous imaginer que sous la fourrure de cet animal majestueux au regard intensément doré se cache un homme, qui va lui changer la vie.

Erwan et Krypto sont les deux personnages principaux de cette histoire. Une histoire d’amour certes, mais aussi une histoire de patience, de combats de la vie, de chercher et trouver sa place de le monde, une histoire de famille. Un roman de parcours de vie, presqu’un roman initiatique : chercher ou savoir qui on est et d’où l’on vient pour se construire soi et son avenir. Une histoire de revanche sur la vie.

Les personnages secondaires sont tout aussi construits, drôle et attachants qu’Erwan et Krypto. Je pense entre autre à Anthony qui m’a émue plus d’une fois.

Ce roman oscille entre révélations, moments forts en émotions, déclarations, combats, actions, moments de vie tristes et joyeux. Avec ce livre vous passerez par toutes les émotions en quelques heures mais vous aurez aussi l’impression en n’en sortant d’avoir été enveloppé dans une bulle de douceur et d’amour qu’il est difficile de quitter.

Un réel page-turner en ce qui me concerne, je lirais un spin-off sur n’importe lequel de ces personnages. Foncez découvrir cet ode à l’amour et à la vie.

Je n’ai cessé d’avoir en tête une chanson d’Harry Styles en tête pendant ma lecture : Harry Styles – Love Of My Life mais la plus appropriée serait Thinking Out Loud – Ed Sheeran ou encore A Thousand Years – Christina Perri 

Découvrez également

Est-ce que tu connais Lydasa ? Lis-tu de la romance ? Plus spécifiquement des romances paranormales ? Tu as envie de découvrir son univers ?

Publié dans Mes avis, Mes lectures, Mes livres, One-shot

La librairie de Giovanni par Mickael Brunet

Chers lecteurs et lectrices,

Vous cherchez la parfaite lecture à glisser sous le sapin. Ne cherchez plus, j’ai ce qu’il vous faut.

Titre : La librairie de Giovanni
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Mickael Brunet
Genre : bande dessinée jeunesse – librairie
N° de pages : 24 pages
Edition : Bande à part – LE COMMANDER
Publié le : décembre 2021
Format : broché
Prix : 12.95 €


Résumé

Giovanni tient une petite librairie où il ne se passe pas grand chose. Mais un événement inattendu va bouleverser le quotidien du libraire solitaire …


Mon avis

On suit Giovanni dans sa vie de libraire, qui est ultra touchant, sa barbe, sa dégaine, son attitude m’ont fait penser à un Saint Nicolas ou un Père Noël des temps modernes. Vous vous doutez bien que rassembler dans le même album un petit bonhomme qui respire la douceur des fêtes de fin d’année et une librairie, j’étais obligée de le plonger dans son histoire.

Les personnages et l’histoire sont douces. Je retiens un Giovanni et son compagnon très attachants. Les illustrations sont également emplie de douceur et colorées.

Une jolie histoire qui m’a rappelé que le changement a dû bon et peut vous changer la vie dans le positif

Difficile d’en dire plus, à partir de vous procurer cet album pour les petits et les grands, à glisser sous le sapin et à lire au coin du feu.

Publié dans Mes avis, Mes lectures, Mes livres, One-shot

Bonjour les émotions par Anne-Sophie Plat et Océane Nicaise-Beurois

Chers lecteurs et lectrices,

Il est parfois difficile de gérer ces propres émotions. Imaginez-vous faire face aux émotions d’un petit bout de chou, cet album est un bel outil.

Titre : Bonjour les émotions
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Anne-Sophie Plat
Dessins : Océane Nicaise-Beurois
Genre : Bande dessinée jeunesse – gestion des émotions
Publié le : juin 2021
N° de pages : 24 pages
Edition : Bande à part – LE COMMANDER ICI
Format : Broché
Prix : 12 €

Résumé


Un livre très attachant qui parle des émotions. Pensé pour le spectacle par La Compagnie les dents et au lit et écrit par Anne-Sophie Plat et illustré par Océane NB.


Mon avis

Cet album est un coup de cœur. On suit les aventures d’une autruche, Paulette. Des qu’elle entend son téléphone sonner, elle vole au secours de ces patients qui ont dû mal à gérer leurs émotions. Elle part à la rescousse d’un hérisson tout mignon en colère, d’un renard jaloux, d’un lapin très heureux qui ne sait pas quoi faire de sa joie ainsi qu’un chaton triste et un mouton mort de peur. En trois coups de claquette, elle prodigue ces bons conseils ainsi qu’aux lecteurs qui peuvent les appliquer.

Elle dit bonjour à leur émotions le matin et bonsoir le soir quand elle a apaisé tout ce petit monde.

Un très bel album qui est le fruit de la collaboration entre Anne-Sophie Plat au texte (qui a écrit également (Sidonie et compagnie) et Océane Nicoise-Beurois aux dessins, aussi doux et beau que le texte.

Il est expliqué aux patients de Paulette ainsi qu’aux lecteurs, en toute simplicité comment gérer mes émotions qu’ils les submergent.

Chaque émotion et chaque personnage ont une couleur, l’identification de ceux-ci est plus évidente.

Un album que je recommande pour toute personne en contact avec des enfants. Un livre objet sur lequel on peut revenir en cas de besoin. Ami bibliothécaire : un incontournable pour vos bibliothèques

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Opération pas de machine à laver ! par Lenia Major et Gwendal Blondelle

Chers lecteurs et lectrices,

Les doudous, les madeleines de proust de l’enfance.

Un album de choix à vous proposer.

Titre : Opération pas de machine à laver !
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Lenia Major
Dessins : Gwendal Blondelle
Genre : bande dessinée jeunesse – doudou
N° de pages : 32 pages
Publié le : Décembre 2021
Edition : Editions Bande à Part – LE COMMANDER ICI
Format : Album cartonné
Prix : 12 €


Résumé

Quand une bande de Doudou tente d’échapper à la machine à laver, ça donne une histoire complétement déjantée


Mon avis

Dans cet album nous suivons les aventures des doudou de Jules qui commencent à sentir les chaussettes. Sa maman prend la décision de les laver mais y arrivera-t-elle ? Rien n’est moins sûr.

Les doudou de Jules, à l’image de Toy Story s’anime quand les humains s’endorment ou sont absents. Leur plan : tout faire pour ne pas finir dans la machine à laver.

C’est une histoire adorable, douce et drôle à la fois. Les illustrations, les formes et les couleurs des pages m’ont beaucoup plu.

Cet album aborde les thèmes du lavage de doudou et donc de l’hygiène de ceux-ci, qu’il ne faut pas s’inquiéter car ils vont nous revenir tout propre et sentir bon. L’esprit d’équipe est présent par les plans des doudou pour ne pas finir dans la machine à laver.

Un dernier point à aborder : cet album utilise une police adaptée aux lecteurs dyslexiques. Un super album pour les premières lectures en autonomie.

Je vous recommande cet album et vous conseille vivement de vous le procurer.

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Pourquoi les licornes font des cacas arc-en-ciel par Benjamin Gérard et Prisca Baverey

Chers lecteurs et lectrices,

Un petit album jeunesse, ça vous dit ? 24 pages de couleurs, de bonheur, allez c’est parti !

Titre : Pourquoi les licornes font des cacas arc-en-ciel ?
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Benjamin Gérard
Dessins : Prisca Baverey
Genre : Bandes dessinées jeunesse
N° de pages : 24 pages
Publié : octobre 2022
Edition : Bande à part – Pour me commander, c’est ICI
Format : broché – cartonné
Prix : 12 euros


Résumé

Les licornes font des cacas arc-en-ciel, c’est bien connu !

Mais toi, tu sais pourquoi ?


Mon avis

La maison d’éditions Bande à Part est belge, je dirais même carolo, je m’intéresse à leur travail depuis un peu plus d’un an, quand je l’ai découverte.

Cet album, paru ce mois-ci (octobre 2022), a attiré mon œil. D’abord, la couleur de la couverture, ensuite son illustration et enfin son sujet. Si vous le voyez dans les rayons de votre librairie préférée, vos yeux seront attirés.

Je ne répondrai pas à la question posée pour vous laisser l’occasion de le découvrir. Néanmoins, je peux vous dire que ces 24 pages sont colorées, elles sont drôles, j’ai aimé les dessins. C’est sûr, vous passerez un bon moment.

Je ne connaissais jusqu’alors pas le travail de Benjamin Gerard et Prisca Baverey, que j’ai hâte de découvrir plus amplement.

J’ajouterai un petit quelque chose, à l’intention de mes collègues bibliothécaires ou dans l’éducation : ce livre est idéal pour les premières lectures, seul ou en accompagnement.

Les licornes sont des animaux féériques, la production de leurs déchets pourraient vous amener à parler des déchets des autres animaux, un peu moins féériques.

De plus, l’album est construit et pensé de telle manière qu’un enfant peut jouer avec cet album.

Je m’explique : une mouche est cachée dans les différentes pages de l’album, parfois très visible, parfois beaucoup moins. Je me suis pris au jeu de chercher cet insecte.

Ce livre est un cadeau idéal pour les jeunes lecteurs. Un bon moment de lecture que je vous recommande.

Publié dans Mes avis, Mes lectures, One-shot

Fleurs d’Oko de Laëtitia Danae

Chers lecteurs et lectrices,

Ce livre a été lu dans le cadre du Plib 2022 durant lequel j’étais juré. Il est un des 5 finalistes de la sélection. Sera-t-il le gagnant. Je vous laisse mon avis.

Pour en savoir plus sur le plib, je te conseille l’interview que l’organisatrice a donné pour le Merit Magazine de Janvier 2022

Mon avis

Le résumé de Fleurs d’Oko est intriguant en plein de point. Au royaume de Sangaré se sont les femmes qui sont au pouvoir car c’est une société matriarcale, tout l’opposé de la société dans laquelle on vit actuellement. Ces femmes divisées en tribu dirigent la société. Les hommes, eux, doivent se charger des travaux pénibles et de faire la guerre, le tout en leur obéissant au doigt et à l’oeil.

Dans ce monde, nous sommes Oko, une jeune fille au père présent et aimant et à la mère absente. Cependant pendant l’année de ces 16 ans, Oko perd sont pendant au nom d’une guerre pour la Reine. cette tragédie ne quittera jamais son esprit. Au début de sa vingtaine, elle apprend que le plus grand des envouteur est à la recherche d’un apprenti, elle décidera de s’y présenter. De ce moment décisive, moultes rencontre et péripéties vont entourés la vie d’Oko. dés cet instant, il est difficile de lâcher ce livre tant il vous emporte.

Ce livre est avant tout pour moi une quête initiatique, une recherche d’apprentissage et de connaissance le tout baigne dans une ambiance africaine qui m’a un peu troublé. Cette histoire est rythmée par les rencontres, trahisons et complots en tout genre, qui seront vous garder captif de cet univers.

L’univers, l’écriture m’ont plu. L’histoire nous tient tout du long. Une bonne histoire qui n’est malheureusement pas un coup de coeur. Je n’arrive cependant pas à déceler ce qui m’a déplu. si vous avez lu ce livre, peut-être pourrez vous m’en dire plus.

Publié dans Mes avis, Mes lectures, One-shot

Encens par Johanna Marines

Chers lecteurs et lectrices,

Ce livre a été lu dans le cadre du Plib 2022 durant lequel j’étais juré. Il est un des 5 finalistes de la sélection. Sera-t-il le gagnant. Je vous laisse mon avis.

Pour en savoir plus sur le plib, je te conseille l’interview que l’organisatrice a donné pour le Merit Magazine de Janvier 2022

Avec le plib, vous aurez compris qu’on voyage dans les ME et les styles d’écriture mais aussi dans le monde. J’ai appris que ce livre était paru après « Cendres » de la même actrice. Étant intriguée, je pense me le procurer sous peu.

Autant le résumé plutôt court m’intrigues et me donnait envie, le choix des couleurs et la couverture également, autant l’épaisseur m’a fait reculer plusieurs fois. Une fois passé ce détail, l’histoire s’englouti en quelques jours.

Ce livre, c’est une ambiance, un tout! Nous sommes dans la Nouvelle-Orléans, en 1919 tel qu’on se l’imagine. Il y a un tueur, avec une hache. Oui oui avec une hache. Un peu comme Jack l’éventreur nargue les enquêteurs car oui il laisse des corps derrière lui. Un corps de femmes est retrouvé mutilé dans la ville.

Je vous parlais d’ambiance car oui le criminel demande une chose, du Jazz dans la ville. Pas musique et garde à vous . Il est difficile pour moi da vous en dire plus sans vous spoiler.

Je vous recommande cette histoire, au coin du feu en automne avec des airs de jazz.

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Prospérine virgule point et la phrase sans fin de Laure Dargelos

Chers lecteurs et lectrices,

Ce livre a été lu dans le cadre du Plib 2022 durant lequel j’étais juré. Il est un des 5 finalistes de la sélection. Sera-t-il le gagnant. Je vous laisse mon avis.

Pour en savoir plus sur le plib, je te conseille l’interview que l’organisatrice a donné pour le Merit Magazine de Janvier 2022

Mon avis

Ce livre est un de ceux que j’ai sélectionné du début à la fin, j’étais si contente de le voir dans les finalistes. J’en avais déjà entendu parler, notamment sur le compte de l’influenceuse littéraire, Christiane Tran.

Le résumé très poétique m’a fait pensé à une histoire que j’ai lu il y a longtemps « Le grammaire est une chanson douce » d’Erik Orsenna, qui a une valeur sentimentale pour moi. La lecture m’a permit d’être rassurée sur ce point, ce livre est magnifique, poétique et original. Ce livre été pour moi l’occasion de découvrir le travail de Laure et la maison d’édition Rivka.

Le roman dont la couverture est magnifique par ailleurs nous embarque dans un village de Demi-mot où tout est rythmé par le Texte. Prospérine Virgule-Point et les autres villageois tentent de garder vivant le texte d’un manuscrit inachevé pour sauver leur village. Néanmoins, le village décrépit. Un meurtre a lieu chez une fleuriste qui va chercher à connaitre la vérité.

Ce roman et l’univers qui nous est proposé est original et unique. Drôle, inattendue parfois rocambolesque, ce livre va vous emporter.

Je vous conseille ce roman à 1000 %

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

D’or et d’oreillers par flore Vesco

Chers lecteurs et lectrices,

Ce livre a été lu dans le cadre du Plib 2022 durant lequel j’étais juré. Il est un des 5 finalistes de la sélection. Sera-t-il le gagnant. Je vous laisse mon avis.

Pour en savoir plus sur le plib, je te conseille l’interview que l’organisatrice a donné pour le Merit Magazine de Janvier 2022


Mon avis

Je découvre le travail de Flore Vesco par ce livre. La couverture, le titre et le résumé m’ont donné envie de lire ce livre. De plus, n’étant pas très épais, il a été lu très vite.

Le concept de cette histoire a l’air assez simple : un beau Lord, le Lord Handerson cherche une épouse et pour ce faire, il invite des jeunes filles, de bonnes familles à passer un test. Un test pour le moins non conventionnel : passer la nuit seule, sans aide, ni accompagnant, sur une pile de matelas. Comment vous sentiriez-vous ? Car vous l’aurez compris, pas de bal, de jolies robes, de joutes verbales, mais bien passer une nuit dans le château du Lord, un inconnu finalement.

J’avoue que au début j’ai pensé à Orgeuil et préjugés car les jeunes filles doivent se marier pour avoir une place dans la société. On sent, je trouve, qu’elles sont pratiquement prêtes à tout, pour arriver à leurs fins, jusqu’à passer un test, jusqu’à épouser quelqu’un qu’elles ne connaissent pas.

J’ai aimé que les clichés lié aux contes sont récupérer et mis au placard, tourner en dérision. Cependant, on sent que l’on attend des jeunes un certains maintien dû à leur rang. Sadima (que j’ai renommé Sabrina, désolé) n’a pas toutes ces convenances à respecter, elle est femme de chambre, elle va jouer de cela, pour pouvoir se mouvoir comme elle le désire, car d’une certaine manière, on attend rien d’elle. Une héroïne, en décale avec le monde dans lequel elle évolue. Elle est drôle, forte et dynamique.

Il s’agit ici d’un conte, il est tant de parler du prince, le Lord et de l’histoire d’amour. Leur histoire met du temps en à se mettre en place, un jeu et une complicité les lient.

Qui dit conte dit aussi un coté fantastique que j’ai beaucoup, très subtil. Présent avec de la sorcellerie qui apporte un coté assez addictif.

Ce livre est une réécriture d’un conte que j’avoue ne connais pas : la princesse au petit poids.

J’ai aimé cette histoire que j’ai trouvé drôle par moment, entrainante, douce avec beaucoup de sensibilité. Son originalité rend cette histoire unique.

Publié dans Mes avis, Mes lectures, Mes livres, One-shot

Le chant d’Achille par Madeline Miller

Chers lecteurs et lectrices,

Après l’avoir vu 1000 fois sur Tiktok et sur Instagram, j’ai voulu savoir! Savoir, si ce livre est aussi bien qu’on ne le prétend. Après avoir lu L’Illiade d’Homère avec Katia de Lireunefois, je me suis plongée, après une panne de lecture comblée par de la lectures BD dans cette histoire.

Est-ce que ça ne valait la peine? Je te laisse le découvrir en continuant ta lecture.

Titre : Le chant d’Achille
Titre en VO : Song of Achille
Série : /
Auteur(s) : Madeline Miller
Genre : roman historique
N° de pages : 480 pages
Publié le : 02 avril 2015
Traduction :  Christine Auché
Edition : Pocket
Format : Poche – audio
Prix : 8, 10 € – 22.90 € ou gratuit

Couverture

Lire la suite de « Le chant d’Achille par Madeline Miller »