Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Gabriel Paulsen – tome 1 : l’illusionniste par S.T Blake

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon dernier coup de coeur livresque. C’est n’est pas de la science-fiction ni de la dystopie mais du fantastique horrifique. Je n’en ai jamais lu mais la couverture ainsi que la quatrième de couverture ont attiré mon attention. Je tiens à remercier l’autrice pour sa confiance et son temps car elle a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Références de l’ouvrage

Couverture de l’ouvrage

Titre : Gabriel Paulsen

Sous- titre : l’illusionniste

Auteur : S.T Blake (autrice suisse)

Edition : auto-édité

Pages : 337

Pour acheter son livre : disponible

Quatrième de couverture

1998, les Îles Blanches, archipel entre le Royaume-Uni et la Scandinavie. Gabriel Paulsen, débauché notoire et écrivain sur le déclin a du mal à retrouver sa modeste gloire passée. Jusqu’au jour où il subtilise un journal mystérieux datant du dix-neuvième siècle. Dans ces mémoires, il croit enfin tenir sa chance de relancer sa carrière.
Mais c’est sans compter sur sa rencontre avec trois jeunes chasseurs de fantômes, stars du petit écran, qui l’invitent sur le tournage d’un reportage au sujet d’un crime atroce.
Rapidement, les évènements échappent à tout contrôle, les meurtres s’enchaînent et Gabriel découvre de terrifiantes similitudes entre la réalité et le journal dérobé.
Cette fois, il est peut-être allé trop loin, car ce n’est plus seulement sa carrière qui est menacée, mais sa vie et celle de ses équipiers…

Mon avis

Cette lecture est devenue grâce à la magie des réseaux sociaux une lecture commune avec Bookscritics. Avant de vous parler de l’histoire, je tiens à souligner que j’adore la couverture de ce premier tome et que j’ai hâte de lire les suivants. C’est ma première lecture dans ce genre littéraire, j’avais quelques a priori que j’ai bien fait de ne pas écouter!

Commençons par le début, nous suivons les aventures de Gabriel Paulsen, un écrivain alcoolique qui traine dans les bars, désagréable, qui n’a pus rien écrit depuis un moment et qui a globalement tout perdu. Charmants n’est-ce pas? Sachez que malgré mes incompatibilités de caractères avec monsieur Paulsen, j’ai adoré suivre ces aventures macabres grâce au travail d’écriture de l’autrice.

Il rencontre 3 jeunes hommes, 3 chasseurs de fantômes qui vont le convaincre de participer à leur émission Aventures paranormales, une émission populaire auquel participera Gabriel en tant que spécialiste et écrira peut-être ou pas (no spoil) un nouveau roman à succès. Trois jueunes ouverts d’esprits et ouverts au monde contre, si on peu dire, un homme relativement cartésien dont le travail est de jouer avec, entre autres, les légendes urbaines.

Au niveau de l’écriture, elle est percutante et impactante. Je vous ai sélectionné quelques citations et extraits. (que vous pouvez retrouver sur mon compte Babelio, je les ai post-iter). On retrouve des passages à l’écriture contemporaine et d’autres épistolaires, qui nous plonge dans le passé et qui forme à si méprendre un miroir avec les événements actuels.

Les descriptions sont justes. On est plongé dans l’ambiance grâce au texte et à sa précision. On ressent les émotions des personnages, mais aussi on voit les lieux. On sent le surnaturel, il y a une tension palpable. Les scènes de crimes macabres sont ressenties, il ne manque que l’odorama pour rendre l’expérience surréaliste.

Je ne vous en dis pas plus et espère vous avoir donné envie de lire ce super récit.

Je me suis pas mal amusée à mettre en scène ce roman. Quelques exemples postés sur Instagram

Je vous conseille ce roman pour une plongée dans un univers où le fantastique macabre côtoie des lieux magiques.

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Mirage’s memories – tome 4 : Les Survivants par S-P Decroix

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une suite, du tome 4 de la saga Mirage’s memories (MM) dont vous pouvez retrouver mes trois premières chroniques (Tome 1Tome 2Tome 3) et l’interview que l’autrice m’avait accordée. Je renouvelle mes remerciements à la maison d’édition Heartless, pour sa confiance. C’est une belle brique de 556 pages qui nous attend, paru le 05 janvier 2020.

PS : J’essaie au maximum de ne rien spoiler tout en attisant votre curiosité, mais il peut arriver que je cite certains éléments s’étant produit dans les tomes précédents.

Quatrième de couverture

Personne n’est parvenu à empêcher l’accomplissement de la Prophétie. Le Second Bouleversement a bien eu lieu, entraînant destruction, désolation et morts par centaine. Les Survivants ont quitté Mirage et errent en groupes dispersés depuis 15 ans à travers le Monde Connu.
Traqués sans relâche par la Mort et ses troupes, les Rebelles ne doivent leur survie qu’à cette stratégie dérisoire de nomades. Jusqu’au jour où plusieurs évènements distincts poussent chaque groupe vers un objectif commun : atteindre la Cité de l’Ouest, située dans les Infranchissables.
Embûches, découvertes et révélations rythmeront alors le chemin de chacun.
Les rouages de la destinée se mettent en place car bientôt, la Prophétie atteindra son apogée…

Mon avis

! Attention, Tome 4, risque de spoiler !

Que dire de ce quatrième tome, qui n’a pas déjà été dit ? Tout d’abord, je remercie l’autrice pour sa confiance envers ce que je propose, en chronique et contenu sur mes différents réseaux. Ce tome est ma première grosse brique de la saga, ce qui n’est pas pour me déplaire.

On est plongé 15 ans après le Second Bouleversement, qui a eu lieu, inévitablement ! On retrouve nos personnages préférés, certains ne sont plus là, certains sont différents. certains ont grandit, d’autres ont vieilli. Les conséquences de ce bouleversement ont impacté la vie de chacun de manière profonde et durable.

Ce tome monte en intensité, une puissance qui ne nous quitte pas et qui sera présente à mon avis jusqu’à la fin de la saga. Mirage a connu la guerre. La Mort est présente ce qui oblige nos personnages a être en mode « Survie », ce qui implique que nos héros sont continuellement sur le qui vive. J’ai l’impression que la saga est de la plus en plus sombre. Les personnages ont une épée de Damoclès au dessus de la tête. Le danger est omniprésent !!!

A travers les relations des personnages, on comprend certains choix, certaines décisions, certains liens, uniques et forts. Tout ça, grâce à l’écriture de l’auteure : une écriture dynamique, fluide et captivante.

Il y a continuellement une balance, un équilibre entre le Bien et le Mal, l’Ombre (Rappel de la Prophétie de l’Ombre) et la lumière, les scènes drôles et dramatiques, les personnages loyaux contres les cruels et inhumains.

Je retiens de ce tome des rebondissements, des révélations, des choix, de la composition et de l’espoir. J’entends par là que les personnages doivent faire face peut importe ce qu’il se passe, ils doivent avancer pour leur survive, pour leur futur et leur bonheur .

Je continue et je continuerai de recommander cette saga, qui est fantastique. Cet univers est si riche que vous trouverez forcément quelque chose qui va vous parler. J’en mets ma tête aux lombrics !

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Outsphere 2 : le réveil par Guy-Roger Duvert

Bonjour à tous et toutes, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous présente le tome 2 de la duologie Outsphere : le réveil par Guy-Roger Duvert. Si vous avez envie d’en savoir plus sur cette saga, je vous propose de commencer par Outsphere par Guy Roger Duvert. Pour en apprendre plus sur l’auteur, ses inspirations et ses projets, je vous conseille l’ Interview de Guy-Roger Duvert, auteur de Backup.

J’aime beaucoup le travail de cet auteur. Des univers riches avec des problématiques fortes et des personnages profondément humains

Backup par Guy-Roger Duvert : le premier roman que j’ai lu de cet auteur. Un coup de coup, un page-turner addictif.

Virtual Revolution 2046 par Guy-Roger Duvert : un univers de science-fiction incroyable

Quatrième de couverture

! Attention c’est un tome 2, donc risque de spoiler !

La colonie, dernier vestige de l’humanité échoué sur la planète Eden, tente de se reconstruire après sa guerre civile. Par ailleurs, un conflit avec les tribus primitives voisines semble de plus en plus inévitable. Alors que militaires et politiciens opposent deux visions, l’une pacifiste et l’autre belliqueuse, les scientifiques se concentrent sur le passé d’Eden, qui leur réserve encore de nombreuses surprises.
Les survivants atlantes, bien que réduits numériquement, s’intègrent au reste de la communauté, prenant progressivement des rôles de plus en plus stratégiques. Dans le même temps, les colons s’étendent géographiquement. Mais s’agit-il de l’expansion d’une nouvelle civilisation, ou bien du chant du cygne de la nôtre ?

Mon avis

On va commencer par la structure : 10 parties et 1 épilogue qui marque la fin de cette duologie en 345 pages. Le premier tome présente de nombreux personnages. L’auteure a eu la brillante idée d’inclure un récapitulatif des personnages et de leur fonction et rôle dans l’histoire: militaires, scientifiques, civils et Atlantes., le tout en quelques lignes. Elles permettent de resituer tout le monde dans le récit.

Concernant le style de l’auteur, il est connu et adoré, des chapitres courts mais percutants. Pour moi, il n’y a pas de longueurs supplémentaires inutiles. Le récit est d’une fluidité qui rend accro. Je confirme et signe, cet auteur fait partie de mes coups de cœur et de mes recommandations dans les genres littéraires dans lesquelles il écrit.

Je retiens de ce récit un chemin, comment des civilisations se détruisent, s’unissent et se reconstruisent ainsi que des parcours de vies. L’univers est riche de ses personnages, de sa mythologie, de la faune et flore, les paysages. L’image mental que l’on se fait des lieux grâce à la plume de Guy-Roger Duvert est spectaculaire. J’ai hâte d’en voir une adaptation.

Actions, rebondissements et découverte plus en profondeur de la planète composent l’essentiel de ce roman. Il nous tient en haleine tout du long. Je me suis attachée à plusieurs aspects celui du cycle, du renouveau et de l’espoir. ainsi que la tolérance et la compréhension de l’autre et de son environnement.

Vous trouverez aussi de ce roman mais aussi dans le premier tome, des questionnements moraux et éthiques et des propos philosophiques qui font de cette duologie, plus qu’un récit d’action Space-opéra où l’action et les éléments dirigent l’histoire. On découvre les réussites de cette colonisations mais aussi ces échecs et apprentissages.

La dernière partie et l’épilogue mettent fin à cette épopée sur une d’espoir ainsi que sur un événement qui pour moi mériterait un spin-off.

Je conçois ne pas aborder les événements du récit concrètement mais je pense que ce serait vous cacher l’expérience de lecture de ce roman.

Je vous conseille ce roman et cette duologie si vous vous intéressé, si vous aimez la science-fiction, vous poser des questions, comment l’humanité pourra gérer ce qui peut-être arrivera un jour, coloniser un autre lieu de vie ?! Foncez, vous ne serez pas déçu par l’aventure !

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Outsphere par Guy Roger Duvert

Bonjour à tous et toutes, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vais vous parler du premier tome de la duologie Outsphere par Guy-Roger Duvert en auto-édition, reçu e passant par le site Simplment.pro. Je tiens l’auteur d’avoir renouveler sa confiance en moi et mon activité de blogueuse. Outsphere est son premier roman.

Vous pouvez consulter :

Quatrième de couverture

Après avoir quitté une Terre mourante du fait des erreurs de nos sociétés, l’Arche, premier vaisseau à coloniser une exoplanète, arrive au bout d’un long voyage de 80 ans. Les colons sortent de leurs caissons cryogéniques et découvrent ce qui doit devenir un nouveau commencement pour l’humanité. Une nouvelle planète, un monde principalement végétal baptisé Eden.

Les surprises se cumulent vite : la surface abrite une espèce primitive mais intelligente, des ruines prouvent l’existence de civilisations passées avancées, le système climatique obéit à des règles très particulières. Mais malgré tout cela, la colonisation commence de manière somme toute très classique, avec les traditionnelles oppositions entre militaires, scientifiques, civils. […]

Mon avis

Commençons par la couverture, que je trouve magnifique, le genre de roman; de la science-fiction, space-opéra ainsi que le principal sujet abordé qui m’intéresse.

Concernant la structure du roman, il est partagé en 7 parties qui commencent au Paradis et finissent en Enfer. Ce chapitrage donne une idée du chemin que les personnages vont parcourir. Le style de l’auteur, je le connaissais déjà et j’ai été ravie de le retrouver. Les chapitres sont courts et palpitants. Un style d’écriture incisif.

On est plongé dés le début au cœur de l’action, dans un vaisseau appelé l’Arche. On y suit des militaires qui se réveillent d’un long voyage pour arriver sur une nouvelle terre. On y rencontre les Atlantes, les natifs, il y a des découvertes archéologiques extraterrestres et les tensions à régler.

J’ai aimé la multitude de personnages qui permet de comprendre tous les aspects, dont l’évolution, de l’humanité : l’aspect scientifique (cartésien), militaire (procédurier et tenant compte de la hiérarchie) et social d’une nouvelle colonisation. La psychologie humaine est traité avec finesse et nuance.

Les background sont supers, solide, intéressant et rempli de suspens et de surprise. L’action nous tient en haleine tout du long.

Je vous conseille ce premier tome. Hâte de vous faire découvrir le tome 2 et ses péripéties.

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

KITTY KITTY – Le futur qui ne fut jamais par Aliénor Rossi et Quentin Raffoux

Bonjour à tous et touts, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vais vous parler de ma première lecture au format numérique de l’année 2021, un service presse reçu grâce au site simplement.pro : KITTY KITTY – Le futur qui ne fut jamais par Aliénor Rossi & Quentin Raffoux. Cet ouvrage est une exclusivité Amazon paru le 11 novembre 2020. L’autrice prépare une version en langue anglaise.

Quatrième de couverture

KITTY KITTY – le futur qui ne fut jamais est un roman épisodique de space western. Empruntant à d’autres sous-genres de la science-fiction comme le space opera et le cyberpunk, KITTY KITTY possède un univers unique profondément retro. Car dans cette uchronie, les soviétiques ont planté le drapeau rouge sur la Lune dès 1949. Depuis, l’humanité repousse ses colonies aux confins du système solaire. Elle y consacre toutes ses ressources scientifiques et industrielles, si bien que ses codes culturels sont figés dans les années 1980

Mon avis

Avant tout chose, j’aimerais remercier l’autrice de sa proposition et de sa confiance. Dans les prochaines lignes, nous allons discuter d’un ouvrage profondément original. Quand on me dit que cette histoire sera narrée par un chat, chasseur de prime accompagnée de son humaine « sa sapiens » dans une science-fiction dystopique cosmique, comment résister !

Au début, j’ai eu peur que les mélanges dans styles et univers face brouillon mais pas du tout. on sent que les auteurs ont réfléchi leur univers. Il est bien construit et donne envie d’en apprendre plus sur ce dernier.

C’est la première histoire que je lis dont le narrateur est un chat. Et ce chat (Lee) est génial. Il est intelligent, fort et ses punch qui mélange ironie et sarcasme me littéralement tué de rire. Le duo qu’il forme avec Ali est intéressant, étonnant et intriguant. D’un coté un chat presque beau parleur, de l’autre une sapiens qui sait viser comme personne.

De plus, j’ai eu un énorme plaisir de me plonger cette science-fiction, unique à plus d’une titre. Elle est plongée dans une univers rétro (année 80). Dés la couverture, on nous entraine dans un monde coloré et fun.

Concernant l’histoire à proprement parlé, j’aimerais ne pas trop en dire car je ne voudrais pas gâcher cette expérience unique. Mais sachez que l’on ne s’ennuie jamais, on va de rebondissements en rebondissements. L’action nous tient en haleine tout du long.

Cet univers unique plaira j’en suis sûr au fan de science fiction, de dystopie et nostalgique des années 80.

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Duologie Storie par Elsa Levant

Bonjour à tous et toutes, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, nous allons parler romance. J’en lis peu mais c’est un plaisir de retrouver ces histoires d’amour. Dans le cadre du #Challengedespoilus organisé par Aurore sur Instagram. Le thème de ce mois est le new adult. C’est pourquoi, j’ai décidé de lire la duologie Storie (Tome 1 : Thérapie dangereuse, tome 2 : Volte-face) par Elsa Levant aux éditionssoromance.

Vous pouvez retrouvez les informations concernant ce challenge ICI

Quatrième de couverture (seulement le tome 1, pour éviter le spoil)

Elle pensait être capable d’aider tout patient, jusqu’à l’arrivée d’un homme, plus charismatique et manipulateur qu’aucun autre…,Lou Fauris s’est toujours considérée comme une bonne psychologue : ses patients la félicitent généralement pour son travail, elle arrive toujours à séparer le professionnel du privé… Jusqu’à lui, Monsieur Guerrand, cet homme sans considération pour les femmes, ce pervers narcissique au manque cruel d’empathie. Arrivera-t-elle envers et contre tout à aider cet homme qui ne vit que pour dominer l’autre ? Lou parviendra-t-elle à dissocier sa position de femme au lourd passé à son rôle de psychologue dans cette thérapie ? Découvrez cette nouvelle série So Romance qui vous donnera un nouveau regard sur le métier de psychologue et sur le rapport au patient qui peut parfois être si ambigu et… dangereux

Mon avis

Tome 1 – Thérapie dangereuse

Ce roman de plus de 150 pages (157) traite de la relation entre une thérapeute (Lou) et un de ses patient (Monsieur Guerrand). Cette relation n’est pas des plus cordiale. Monsieur Guerrand est certes charismatique et propre sur lui selon les dires de Lou mais il est aussi manipulateur, orgueilleux et odieux dans ses paroles surtout vis-à-vis des femmes.

J’avais vu un extrait sur le compte Instagram de la maison d’édition et j’avais hâte de découvrir comment cette relation pouvait se conclure en une histoire d’amour.

L’écriture est simple, addictive et sans détour. On apprend à connaitre les personnages aux cours des conversations entre les deux personnages. Cette relation devient épistolaire et palpitante. On me peut plus la lâcher.

Tome 2 – Volte – face

Ce deuxième tome de 150 pages fait suite au premier tome. On entre directement dans les conversations épistolaires des personnages qui sont attachants. Débordants d’une certaine forme de romantisme et de belles proses.

On continue à suivre a relation entre Frédérique et Lou via leurs conversation. Je vous laisse la découvrir et observer comment évolue leurs liens.

Duologie courte et efficace. Découvrez cette romance entre une thérapeute et son patient.

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Destinée – tome 3 : les cœurs pourpres par Sévérine R

Bonjour à tous et toutes, chers lecteurs et lectrices,

Ce soir, je vous parle de ma première lecture terminée de l’année que j’ai inscrite dans ma pile à lire du Cold Winter Challenge (catégorie New year, new me). Donc, nous allons aborder le dernier de la saga vampiresque Les cœurs pourpres par Sévéreine R aux éditions Heartless. Destinée, ce tome de 236 pages paru mai 2019 met le point final à cette fabuleuse saga.

Si vous n’avez jamais entendu parlé de cette saga, je vous invite à lire Mordue – tome 1 : Les cœurs pourpres par Séverine R et Faux-semblants – tome 2 : Les cœurs pourpres par Séverine R ainsi que l’interview que l’autrice m’a accordée Interview Sévérine R – auteure de la saga « Les cœurs pourpres »

Quatrième de couverture

(contient peut-être des spoilers si vous n’avez pas lu les deux premiers tomes)

Retenus en quarantaine par les sorciers, les mordus et les vampires se trouvent maintenant contraints à la cohabitation. Heureusement, Angie peut compter sur le soutien des deux frères qui se révèlent de plus en plus protecteurs à son égard. Alban et Laurent verront leur lien fraternel bouleversé par les souvenirs douloureux d’un passé commun et leur amour pour Angie. Mais dans l’ombre, le danger menace, leurs ennemis n’auront aucune pitié pour exercer leur domination. Face à certaines révélations, l’ambivalence des sentiments pourrait bien les porter vers un destin inattendu.

Mon avis

Après avoir lu le tome 1 de la saga, j’étais mordue, comme l’héroïne de l’histoire. Je n’avais qu’une hâte; lire le tome 2. J’avais bien fait, j’avais adoré! J’ai donc attendu le tome 3 avec impatience car nous avions laissé nos héros en mauvaise posture et je voulais savoir comment l’autrice conclurais cette saga.

Le tome est séparé en 3 parties. On est préparé psychologiquement à se faire happer par chaque partie. De plus, les chapitres sont racontés par plusieurs protagonistes à savoir Laurent, Alban et notre chère humaine Angie. Cette manière d’écrire apporte une nuance supplémentaire aux personnages.

En effet, le premier tome marquait assez bien les personnages, le tome 2 les nuançait, le tome 3 les approfondit. On plonge dans les pensées et songes de Angie mais aussi de Laurent et Alban. On comprend directement leurs intentions et on attend plus qu’ils s’expliquent avec Angie pour comprendre leurs actions.

Grâce à ces chapitres plus courts mais riche en actions et intensité, la lecture devient addictive et on ne veux plus l’arrêter. J’avais des appréhensions concernant Laurent comment vous dire que je comprends totalement à présent les choix de Angie.

L’explication du titre est donnée plus tard dans le roman, ne gâche en rien les événements passés dans les tomes précédents. La fin m’a conquise et émue. Je rêve d’un spin-off plus approfondi sur le passé des deux frères vampires et l’avenir d’Alban ainsi que Laurent et Angie.

Bref, j’ai adoré cette saga du début à la fin. Je vous la recommande si vous aimez les univers fantastiques où l’on rencontre des vampires, des sorciers et des humains, les relations triangulaires ainsi que les rapports entre les gouvernants vampires et les gouvernés vampires et humains.

Foncez lire cette saga que vous pouvez retrouver sur le site des éditions Heartless.

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

The Guardians, tome 1 : le village englouti par Keren Eisenzweig

Bonjour à tous et toutes, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, on se retrouve pour parler d’un roman jeunesse bilingue français et anglais, The Guardians, tome 1 : le village englouti par Keren Eisenzweig chez les édition Chatycat, paru le 15 septembre 2020. Ce roman m’a été envoyé dans le cadre d’une masse critique Babelio.

Quatrième de couverture

Pendant la Première Guerre mondiale, Edwin, jeune Franco-Américain, entre dans un lycée militaire aux Etats-Unis. C’est alors qu’il fait la découverte d’un village indien englouti protégé par une étrange société.

Mon avis

Ce petit roman bilingue de 168 pages est un petit bijou. La quatrième de couverture donne le ton avec une belle lettre et un petit texte. Je remercie la masse critique Babelio pour ce bel découverte. Entre fiction et réalité, ce récit est construit autour de lettres où l’on rencontre Edwin, jeune Franco-Américain.

Le niveau de lecture est le niveau B1 (norme européenne) est idéale pour progresser en anglais tout en se distrayant dans une réalité romancée de la Grande guerre (première guerre mondiale).

La fin de se roman propose un lexique d’expression en anglais par ordre alphabétique, des points de détails sur des guerres abordées, des groupes de personnes, … dans le roman, une ligne du temps qui permet de situer les événements historiques les uns par rapport aux autres. De plus, une partie des annexes est dédiée à la comparaison de la France et des Etats-Unis pendant les 4 années de Guerre.

Un roman idéal pour les enfants voulant en apprendre plus sur la Première Guerre Mondial, se perfectionner en anglais tout en se distrayant !

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Terre noyée – Tome 1 : l’Elite par Iléana Métivier

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, je vais vous parler de la dernière dystopie que j’ai lu, reçu en service presse, en format e-book grâce au site Simplement.pro : Terre noyée – Tome 1 : l’Elite par Iléana Métivier. Je tiens à remercier l’auteure pour sa confiance dont le roman est paru le 22 octobre dernier.

Vous aurez compris que j’aime la science-fiction, spécifiquement les dystopie dans un univers riche, est-ce le cas de ce roman? Oui, un univers riche et original mais de quoi traite ce roman ?

Quatrième de couverture

Transpercer les mystères pour survivre.

En 2182, Capitalia, dernier îlot d’humanité, abrite quelques centaines d’âmes. Lorsque l’École de l’Élite lui propose de rejoindre ses rangs, l’opportunité dont rêve Annaëlle s’offre enfin à elle : un apprentissage rude, mais passionnant entouré de camarades matures !

Bien vite, ses espoirs s’envolent. D’étranges lueurs dans leur regard, des dessins de créatures innommables, une respiration rauque et profonde derrière sa porte de chambre… Malgré sa peur, Annaëlle est décidée à percer les terribles secrets des autres élèves et à comprendre l’Élite, qui gère beaucoup plus de choses qu’il n’y paraît à Capitalia.

Mon avis

Tout d’abord, le résumé m’a interpellé ! Après les dernières grandes catastrophes que l’humanité à subi, il me reste que des habitants à Capitalia. On suit Annaêlle qui y vit età qui on va proposer d’intégrer une école, l’École de l’Élite où l’attentent des étudiants et dix années de connaissances à ingurgité.

Anna est une jeune fille très intelligente et innocente. En effet, les jeunes Capatalians vivent chez leurs parents au moins jusqu’à leur majorité qui est à 25 ans. Elle apprend à connaitre ses camarades de classe, qui sont particuliers, on y croisent les créatures du bestiaires du fantastique connu mais pas que …. J’aurais aimé découvrir encore plus Capitalia et son fonctionnement mais je suis sûr que ce sera le cas dans les prochains tomes

On découvre comment le gouvernement dirige son peuple et le manipule. On suit Anna face à ce nouveau monde et tout ce qui va lui arriver. L’histoire est efficace et donne envie de poursuivre sa lecture à chaque fin de chapitres. Les personnages sont attachants, les relations qu’ils tisent malgré leurs différences promet de belles amitiés …

J’ai beaucoup aimé ce premier tome. J’ai hâte de lire la suite. Je le conseillerais volontiers à un public adolescent et adulte.

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Chasseuse de l’ombre, tome 1 : Vox angeli par Elynn VDB

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, je vous parle d’un roman d’une auteure belge de 17 ans découverte cette année grâce aux éditions Heartless avec qui je suis en partenariat depuis janvier de cette année : Chasseuse de l’ombre, tome 1 Vox angeli par Elynn VDB. C’est une personne très gentille qui a eu la gentillesse de m’accorder une interview. Ce livre est en lecture commune avec @emilieplaisirdelire que vous pouvez retrouver sur Instagram.

Quatrième de couverture

Je revoyais son visage, bercé d’un anneau de lumière dorée. Ses bras qui m’enserraient, tout comme les miens qui refusaient de le lâcher. Nos lèvres jointes. Nos corps l’un contre l’autre. Ce bonheur mêlé de tristesse, ces regrets, tous ces sentiments mélangés. Et toujours ce même désir brûlant, étouffant, de le retrouver.
Vous savez ce qu’il y a de pire qu’un paquet d’Oreo écrasés ? Découvrir que vous ignorez tout de vos origines. Que des créatures surnaturelles en ont après vous et ceux que vous aimez. Que le secret qui vous entoure est encore plus opaque que les dossiers les plus confidentiels de la NASA.
Certains savent qui je suis, qui j’étais, et pourtant ils me mentent tous. Chacun selon ses motivations. Que ce soit mon meilleur ami ou ce dirigeant froid et taciturne. Ou encore ce vampire ultra-puissant aussi assoiffé de mon sang que je peux l’être d’une canette de Fanta. Sans parler de ce garçon aux yeux vert émeraude qui me donne autant envie de l’embrasser que de le frapper et qui, pour une raison obscure, semble m’aimer depuis la naissance même des étoiles.

Je m’appelle Elynn Calandero et je suis officiellement portée disparue. Ha ! S’ils savaient…

Avis

Tout d’abord j’aimerais remercier l’auteure qui a eu la gentillesse de m’envoyer son roman dédicacé avec une attention toute particulière lors de l’envoie : emballage, marque – page, image représentant les personnages. La couverture ainsi que les débuts de chapitres chapeauté par des citations aident à s’immerger dans ce monde.

En premier lieu, j’ai adore ce roman. Un très bon roman initiatique d’aventure fantastique. Beaucoup de termes pour parler du premier tome d’une saga que j’ai hâte de lire et relire. Si vous êtes familier avec le monde de The Mortal instruments, vous serez amené doucement vers cet univers de fantasy réussi qui regroupe des personnages et des créatures comme des chasseurs, des anges, des démons, vampires, …

On découvre ce monde par l’héroïne Elynn, personnage féminin, forte et belge (cocorico) qui se voit chamboulée dans un nouveau monde qu’elle ne connait pas, qu’elle va devoir apprivoisé comme ce qu’elle est … Des personnages hauts en couleurs qu’il nous faudra découvrir #teamWill. L’action se passe en Belgique. De la fantasy en Belgique, je dis OUI, un grand et fort OUI.

L’univers est riche et bien construit. L’écriture est fluide et les chapitres ont la bonne longueur pour vous rendre accro.

Je vous recommande cette lecture, si vous aimez la fantasy et lire du belge. Parfaite lecture de l’automne !!!