Publié dans Interviews

Interview de S.T Blake

Chers lecteurs et lectrices,

Je vous propose d’apprendre à connaitre S.T. Blake, autrice suisse de Gabriel Paulsen, tome 1, l’illusionniste, du fantastique horrifique, que j’avais adoré. Installez-vous confortablement.

Bonne lecture!

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours (études, métier …) ?

Je m’appelle Sarah, je suis auteure et scénariste et je vis à Genève en Suisse. J’ai fait des études de cinéma et j’ai travaillé longtemps dans le domaine des jeux vidéo et maintenant je travaille pour la TV et le cinéma.

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire et où puises-tu ton inspiration ? Quelle est ta relation à l’écriture? Est-ce que tu vis de l’écriture? 

J’écris depuis toujours, mais j’ai envisagé l’écriture comme métier quand j’avais environ 15 ans. J’adore écrire, c’est ma plus grande passion dans la vie (même si j’en ai d’autres). Je vis de l’écriture, même si ce n’est pas toujours le cas, c’est irrégulier, cependant j’ai l’immense chance de pouvoir considérer l’écriture comme mon job principal.

Pourquoi écrire du fantastique horrifique ? Est-ce un style que tu aimes lire ?

Le fantastique est mon genre préféré et l’horreur n’est pas loin derrière. J’adore lire des romans fantastiques et d’horreur. Je suis une passionnée des genres de l’imaginaire en général, mais je lis de tout.

Comment est née cette histoire ? Peux-tu nous la speecher ?

L’histoire de Gabriel Paulsen est née d’une certaine obsession que j’ai pour un jeu vidéo qui s’appelle Gabriel Knight : Sins of the Fathers, mais pas seulement. À la même époque, nous regardions souvent avec des amis une émission télévisée de chasseurs de fantômes qui s’appelle Ghost Adventures. Je crois qu’après ça, mon cerveau a fait des liens étranges ! Pour les romans, certaines lectures comme le Costume du mort de Joe Hill ou Les dossiers Dresden de Jim Butcher m’ont sûrement influencée également.

L’Illusionniste est donc le premier tome de la série Gabriel Paulsen. Le protagoniste est un écrivain alcoolique qui a quelques problèmes avec lui-même, les autres, l’alcool et son travail. Il cherche toujours des raccourcis dans la vie et il va bientôt comprendre qu’on ne peut pas toujours s’en sortir sans payer un peu de sa personne.

Quel est le personnage auquel tu t’identifies et pourquoi ? Quel est ton personnage préféré?

Je ne m’identifie pas vraiment à mes personnages et en même temps ils font tous partie de moi. Celui de qui je suis le plus proche est quand même Gabriel (même si je ne bois pas et que j’ouvre mon courrier tous les jours).

J’aime particulièrement travailler sur certains de mes personnages secondaires, comme Stefanie ou Prescott.

Hors Gabriel Paulsen, quel est le personnage auquel tu t’identifies et pourquoi ? Quel est ton personnage préféré?

Cette question est trop difficile ! J’aime les méchants et les personnages ténébreux. Je me rends compte que souvent je préfère les personnages secondaires. Mais sinon, j’aime beaucoup les héroïnes et héros d’urban fantasy. Ils sont souvent sombres et intelligents et surtout ils savent se battre ! Je ne lis pas beaucoup de séries dans le genre, car le marché étant saturé on trouve du bon et du moins bon et je ne suis pas une grande fan de romance déguisée, cependant j’aime beaucoup les personnages de Mercy Thompson, MacKayla Lane et Harry Dresden.

Quelles sont tes sources d’inspiration autant au point de vue de l’histoire, que du cadre presque magique de ces îles ainsi que les crimes? 

Rien en particulier et tout. Le nord de l’Europe m’attire beaucoup. Le froid, la brume, la mer… Je me suis dit que je voulais écrire quelque chose qui s’y passerait, mais dans mon pays à moi, dans mon univers, selon mes règles.

Pour l’histoire, j’ai choisi le genre d’ambiance sombre que j’aime créer (et ça risque de devenir encore plus sombre au fil des tomes). Les années 90 et l’esthétique de l’époque me tenaient également à cœur. C’est la naissance des grandes séries de fantastique/urban fantasy comme X-Files ou Buffy qui ont ouvert la voie à des monuments du genre comme Supernatural ou plus récemment Stranger Things.

Si tu as consulté des ouvrages ou articles, peux-tu nous les communiquer ? 

J’ai lu beaucoup de fiction et j’ai beaucoup trainé sur internet. Mais il y a deux livres documentaires que j’ai lus en écrivant L’Illusionniste et ce sont : Manuel du malfaiteur et Un Magicien chez les Médiums de Harry Houdini.

Peux-tu nous parler de tes projets à venir? 

Je travaille à la suite de Gabriel Paulsen que je pense sortir avant l’été. Et parallèlement, j’étoffe sur mon blog l’univers Fièvre et Ténèbres dont font partie la série Gabriel Paulsen ainsi que d’autres romans en ce moment en préparation. J’ai écrit une nouvelle qui se déroule dans cet univers, L’Île de Key, qui est disponible gratuitement et que vous pouvez retrouver avec Fièvre et Ténèbres sur mon site internet.

As-tu un petit mot pour conclure cette interview à nos lecteurs ? 

J’espère avoir mérité votre attention et je vous souhaite de terrifiantes lectures !

Retrouvez ma chronique Gabriel Paulsen – tome 1 : l’illusionniste par S.T Blake et foncez vers ce monde fantastico-horrifique.

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Gabriel Paulsen – tome 1 : l’illusionniste par S.T Blake

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon dernier coup de coeur livresque. C’est n’est pas de la science-fiction ni de la dystopie mais du fantastique horrifique. Je n’en ai jamais lu mais la couverture ainsi que la quatrième de couverture ont attiré mon attention. Je tiens à remercier l’autrice pour sa confiance et son temps car elle a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Références de l’ouvrage

Couverture de l’ouvrage

Titre : Gabriel Paulsen

Sous- titre : l’illusionniste

Auteur : S.T Blake (autrice suisse)

Edition : auto-édité

Pages : 337

Pour acheter son livre : disponible

Quatrième de couverture

1998, les Îles Blanches, archipel entre le Royaume-Uni et la Scandinavie. Gabriel Paulsen, débauché notoire et écrivain sur le déclin a du mal à retrouver sa modeste gloire passée. Jusqu’au jour où il subtilise un journal mystérieux datant du dix-neuvième siècle. Dans ces mémoires, il croit enfin tenir sa chance de relancer sa carrière.
Mais c’est sans compter sur sa rencontre avec trois jeunes chasseurs de fantômes, stars du petit écran, qui l’invitent sur le tournage d’un reportage au sujet d’un crime atroce.
Rapidement, les évènements échappent à tout contrôle, les meurtres s’enchaînent et Gabriel découvre de terrifiantes similitudes entre la réalité et le journal dérobé.
Cette fois, il est peut-être allé trop loin, car ce n’est plus seulement sa carrière qui est menacée, mais sa vie et celle de ses équipiers…

Mon avis

Cette lecture est devenue grâce à la magie des réseaux sociaux une lecture commune avec Bookscritics. Avant de vous parler de l’histoire, je tiens à souligner que j’adore la couverture de ce premier tome et que j’ai hâte de lire les suivants. C’est ma première lecture dans ce genre littéraire, j’avais quelques a priori que j’ai bien fait de ne pas écouter!

Commençons par le début, nous suivons les aventures de Gabriel Paulsen, un écrivain alcoolique qui traine dans les bars, désagréable, qui n’a pus rien écrit depuis un moment et qui a globalement tout perdu. Charmants n’est-ce pas? Sachez que malgré mes incompatibilités de caractères avec monsieur Paulsen, j’ai adoré suivre ces aventures macabres grâce au travail d’écriture de l’autrice.

Il rencontre 3 jeunes hommes, 3 chasseurs de fantômes qui vont le convaincre de participer à leur émission Aventures paranormales, une émission populaire auquel participera Gabriel en tant que spécialiste et écrira peut-être ou pas (no spoil) un nouveau roman à succès. Trois jueunes ouverts d’esprits et ouverts au monde contre, si on peu dire, un homme relativement cartésien dont le travail est de jouer avec, entre autres, les légendes urbaines.

Au niveau de l’écriture, elle est percutante et impactante. Je vous ai sélectionné quelques citations et extraits. (que vous pouvez retrouver sur mon compte Babelio, je les ai post-iter). On retrouve des passages à l’écriture contemporaine et d’autres épistolaires, qui nous plonge dans le passé et qui forme à si méprendre un miroir avec les événements actuels.

Les descriptions sont justes. On est plongé dans l’ambiance grâce au texte et à sa précision. On ressent les émotions des personnages, mais aussi on voit les lieux. On sent le surnaturel, il y a une tension palpable. Les scènes de crimes macabres sont ressenties, il ne manque que l’odorama pour rendre l’expérience surréaliste.

Je ne vous en dis pas plus et espère vous avoir donné envie de lire ce super récit.

Je me suis pas mal amusée à mettre en scène ce roman. Quelques exemples postés sur Instagram

Je vous conseille ce roman pour une plongée dans un univers où le fantastique macabre côtoie des lieux magiques.