Publié dans Mes avis LC

Liés par le secret par Romane Scott

Chers lecteurs et lectrices,

Au détour d’une lecture commune que je vous ai proposé, j’ai Liées par le secret de Romane Scott, une dark romance soft autoéditée, accessible via Amazon depuis le 02 juillet 2021.

Titre : Liés par le secret
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Romane Scott
Genre : Dark romance soft
Publié le : 02 juillet 2021
N° de pages : 442 pages
Edition : autoédité
Format : ebook – broché
Prix : Abonnement kindle – 15 €

Lire la suite de « Liés par le secret par Romane Scott »
Publié dans Proposition LC

Proposition d’une lecture commune : Liés par le secret

Chers lecteurs et lectrices,

Qui dit rentrée, dit nouveau projet dont un facile à mettre en œuvre., J’organise une lecture commune autour de Liés par le secret par Romane Scott, (a écrit sous le pseudonyme Severine R, la saga Les coeurs pourpres) autoédité publié depuis le 10 juillet 2021, une dark romance soft à suspens.

Intrigué ? Lance toi dans l’aventure de la lecture commune

Titre : Liés par le secret
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Romane Scott
Genre : Dark romance soft à suspens
N° de pages : 442 pages
Publié : le 10 juillet 2021
Edition : Auto édition
Formats : ebook (abonnement Kindle) – broché
Prix : 15 euros

Lire la suite de « Proposition d’une lecture commune : Liés par le secret »
Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Eschaton par Guy-Roger Duvert

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous parle de mon dernier coup de cœur d’un roman de science-fiction dystopique ; Eschaton par Guy-Roger Duvert paru le 24 janvier dernier, en auto-édition. Ce n’est pas mon premier roman de cet auteur. Pour en savoir plus, je vous renvoi vers l’Interview de Guy-Roger Duvert, auteur de Backup

Quatrième de couverture

Dans un futur proche, la population est passée du statut d’insouciance à celui d’inquiétude, pour enfin vivre dans la résignation : la planète est trop endommagée, le désastre climatique est en cours, la fin de notre civilisation approche. Et pourtant, hormis un fatalisme ambiant, cela affecte peu le quotidien de chacun. Autant profiter de ce qu’on l’a tant que cela dure.

Casey est un compositeur de musiques de films célèbre, confortablement installé dans sa villa sur les hauteurs de Hollywood. Ayant perdu ses parents, des climatologues faisant partie des derniers à s’être battus pour empêcher la catastrophe, il est comme les autres, profitant des bienfaits d’une existence certes agréable, mais qu’il sait condamnée. À sa propre surprise, il se retrouve contacté par un homme qui prétend connaître la date exacte de la fin du monde, et qui parle d’un programme lancé pour permettre à notre civilisation d’y survivre. Un monde virtuel dans lequel seront copiés les personnalités de tous les plus grands scientifiques et artistes vivants, et duquel ils pourront sortir des siècles plus tard, lorsque la planète sera à nouveau habitable. Pour résumer : lui mourra bien le jour de l’Eschaton, du jugement dernier, mais sa copie digitale lui survivra. N’ayant rien à perdre, il accepte.

Tout bascule lorsque peu après, il tombe amoureux d’Eve, une brillante journaliste. L’idée qu’une partie de lui puisse survivre sans elle devient insupportable. Le couple va alors s’élancer dans une enquête à travers les Etats-Unis, sur fond de fin du monde climatique, afin de localiser le site du programme et en convaincre les responsables d’intégrer Eve.

Mon avis

Avant tout, je tiens à remercier l’auteur pour sa confiance et sa gentillesse. En effet, la parution de ce roman, il m’a proposé de le recevoir. J’en étais ravie. J’ai déjà beaucoup lu de cet auteur et je sais que le style et les sujets abordés me plaisent.

Concernant l’histoire, la quatrième de couverture en dit déjà beaucoup. On suit Casey, un célèbre compositeur de musique qui lors d’une interview rencontre un peintre qui crée en écoutant le musicien. Eve, la journaliste qui les artistes en relation, se découvre une relation, je dirais, amoureuse avec le mélomane. On lui propose d’intégrer un monde virtuel car c’est la fin du monde. Il accepte mais entre temps sa relation avec Eve évolue et ils voudraient tant qu’elle intègre ce nouveau monde.

Mais qu’adviendra-t-il de leur requête ? Je vous laisse le découvrir en plongeant de ce fabuleux roman d’anticipation.

Les sujets et les questions posées sont nombreuses. On y parle musique et quand on sait que l’auteur est compositeur, cela emmène une touche presque scientifique aux notions abordées. On l’y mêle l’art par la peinture et la relation entre elles.

L’humanité est le principal sujet de ce récit. On voit comment les différentes civilisations et peuples ont décidé d’agir par rapport à une fin du monde qui arrive par leur faute. On voit qu’il y a deux manières d’aborder les problèmes, par exemple ceux liés l’écologie. Une des solution trouvée face à cette fin imminente et irréversible est de muter ailleurs. Oui mais qui? L’aspect moral de la question est relevé. Qui? Quels sont les critères pour avoir accès à cette nouvelle vie ? Est-ce juste ?

Pour le style d’écriture, j’ai retrouvé dans ce roman ce qui m’avait plu dans les précédents écrits de l’auteur. Des chapitres courts et immersifs. Un chapitre = une image.

Si vous connaissez cet auteur, je vous invite à lire ce nouveau récit, vous ne serez pas déçu. Si vous ne connaissez pas, je vous conseille à découvrir ces écrits d’anticipation écrit avec finesse, de véritables page-turner addictif. C’es toujours un plaisir à lire et relire.

Du même auteur

Backup par Guy-Roger DuvertAmazon

Virtual Revolution 2046 par Guy-Roger DuvertAmazon

Outsphere par Guy Roger DuvertAmazon

Outsphere 2 : le réveil par Guy-Roger DuvertAmazon

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Eblouie par le soleil par Séléna Swan

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous fait par d’une lecture intrigante, reçue en service presse après ma participation au live Instagram où Je réponds aux questions d’ Addictdelivre. Il s’agit d’Eblouie par le soleil : intrigues à la Cour de Louis XIV par Séléna Swan, en autoédition.

Quatrième de couverture

Hiver 1683, Paris.
Par un concours de circonstances, Lise, une villageoise de dix-sept ans croise la route de Louis XIV. Une confusion inattendue donne la possibilité à la jeune femme d’accompagner le roi dans son nouveau palais à Versailles.
Elle y découvre les fastes et les plaisirs de la Cour, mais également les dessous plus sombres de la Noblesse.
Entre complots et jeux de séduction, Lise va vite réaliser que son séjour au château risque de ne pas être de tout repos.
Surtout si sa véritable identité venait à être révélée…

Mon avis

Avant toute chose, je tiens à remercier l’autrice pour sa réactivité concernant ma demande et sa confiance envers ce que je vous propose. Est-ce que j’avais des craintes concernant cette lecture? Je dois l’avouer, oui. En tant que grande admiratrice de l’époque des Louis (entre autres Louis IX « Saint Louis », les Louis 14 à16), j’avais peur que le bagage que j’ai de cette époque ne soit pas compatible avec les écrits de l’auteure. Je vous assure que ces craintes étaient infondées. Est-ce que j’ai aimé? C’est certain !

On suit Lise, une jeune paysanne qui part un concours de circonstances et de malentendus sur sa personne se retrouve au château de Versailles, accompagnée de Louis XIV. Elle fait tout son possible pour garder sa réelle identité secrète et essaie de se modeler à cette vie de Cour qui cache de cotés sombres, des complots et intrigues.

Dés les premières scènes, les descriptions nous plongent dans le faste de ce 17ème siècle.

Versailles, son Roi et sa noblesse, je trouve que l’autrice a su retranscrire la substantifique moelle de ce lieu et ses personnages historiques. Le Roi est majestueux, détient le pouvoir et est intransigeant. Cependant, je trouve que l’autrice a réussi à lui donner un coté humain à ce personnage historique iconique. La Montespant ! Cette célèbre dame, je ne l’aime pas historiquement parlant. Je ne l(aime pas ici non plus. Elle est entre autres manipulatrice et tel un requin elle attire sa proie et la plonge dans les basfond de la Cour. Quand à Lise, je la trouve très voire trop naïve, ce qui je l’avoue m’a parfois énervé.

J’ai beaucoup aimé l’approche de l’autrice d’alterner les points de vues entre le Roi; qui impose les règles et Lise; qui les découvre et essaie de s’y modeler. Les points de vues sont radicalement opposés et c’est intéressant de connaitre leurs manières de penser.

Je reconnais un travail de recherche et d’informations pour fournir des descriptions des lieux ( Versailles et ses Jardins) d’une justesse et d’une finesse lus que dans des documentaires sur le sujet.

Les complots et la romance nous en haleine tout du long. L’écriture fluide, précise et juste nous plongent dans un univers fabuleux de noirceur.

Je recommande ce roman à tous ceux qui aiment les romans historiques, les romances et la petite histoire dans la grande de Versailles, son château, son Roi et sa noblesse.

Publié dans Interviews

Interview de Séléna Swan

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le monde de Séléna Swan, ecrits.lunaires sur Instagram. Jeune autrice qui fait ses débuts sur la plate-forme Wattapad, elle a écrit un récit historique romancé « Eblouie par le soleil : intrigues à la Cour de Louis XVI qu’elle nous propose en auto-édition. Retrouvez ma chronique : Eblouie par le soleil par Séléna Swan.

Bonne lecture !

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours (études, métier, …) ?

Je m’appelle Séléna, j’ai 17 ans et je suis actuellement en terminale générale, avec un cursus littéraire. Je projette de m’orienter l’an prochain vers une licence « métiers du livre » qui me permettra de travailler plus tard dans l’édition. Je suis passionnée d’histoire et de littérature, mais j’aime en vérité tout ce qui touche à la culture, que ce soit la musique, la danse ou encore le théâtre !

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire et où puises-tu ton inspiration ? Quelle est ta relation à l’écriture? Est-ce que tu vis de l’écriture? 

J’ai découvert le plaisir d’inventer des histoires dès la classe du CP et je n’ai cessé, depuis, d’écrire des ébauches d’intrigues plus ou moins structurées. C’est seulement en 2016 que j’ai découvert la plateforme d’écriture Wattpad et que j’ai été pour la première fois confrontée à des lecteurs. Depuis, j’ai sauté le pas et je me suis tournée vers l’auto-édition pour diffuser mes écrits à un public plus large. Je ne vis pas de l’écriture et ce n’est pas un objectif, car je ne veux pas me mettre la pression. Ecrire est une passion et je ne veux pas considérer cela comme un travail ! ^^

Pourquoi écrire un récit historique romancé ? Est-ce un style que tu aimes lire ? 

Je n’avais jamais lu de romance historique avant d’écrire Eblouie par le Soleil, tout simplement parce que j’ai beaucoup de mal avec la romance trop fleur bleue (et j’avoue qu’à l’époque, j’avais de nombreux préjugés sur la romance, que j’assimilais toujours à des histoires « clichées ». Mon avis a évolué depuis, et heureusement !). C’est donc seulement ces dernières années, que je me suis penchée sur les romances historiques (notamment celles de chez Gloriana Editions). J’aimerais en lire davantage dans les prochains mois, pour bien cerner les codes de ce genre et soutenir les auteurs qui se sont lancés dans une aventure similaire à la même.

Comment est née cette histoire ? Peux-tu nous la speecher ?

L’idée m’est venue par hasard, lors d’une heure de permanence bien ennuyante, quand j’étais en quatrième. J’avais depuis toujours apprécié l’époque de Louis XIV dans les romans et les films, surtout depuis que j’avais vu la comédie musicale Le Roi-Soleil. Eblouie par le Soleil raconte l’histoire d’une villageoise lambda du Tiers-Etat qui, à la suite d’un qui-pro-quo, est invitée à Versailles sous l’identité d’une noble. Bientôt mêlée à un complot, elle va devoir faire un choix entre retrouver sa vie d’avant ou rester aux côtés du roi, au risque d’être démasquée. Jeux de séduction, jalousies et meurtres viendront rythmer son séjour à la Cour, ce qui ne s’annonce pas de tout repos !

Quel est le personnage auquel tu t’identifies et pourquoi ? Quel est ton personnage préféré?  

Lorsque j’ai écrit le premier jet de ce roman, à l’âge de treize ans, je me suis beaucoup identifiée à Lise. Je la voulais à la fois sensible et intrépide, ce qui n’a pas manqué de la mettre dans des situations incongrues. J’ai aimé me jouer de sa naïveté et de son innocence, due à son jeune âge. Pourtant, avec plus de recul, j’avoue qu’elle n’est plus mon personnage préféré. Durant la réécriture de l’an dernier, j’ai tenu à insérer le point de vue du roi, et j’ai donc écrit de nouveaux passages. D’abord réticente à l’idée de me mettre dans la peau d’un homme aussi célèbre, j’ai fini par m’attacher à ce personnage. Le poids du pouvoir et de ses sentiments est parfois trop lourd pour lui, et j’ai apprécié rédiger les scènes dans lesquels il dévoile un visage plus humain et moins sérieux.

Quels sont tes sources d’inspiration autant au point de vue de l’histoire, que de l’ambiance ?  

Si tu as consulté des ouvrages ou articles, regardé des vidéos, vu des documentaires et émissions, peux-tu nous les communiquer ? 

 Au cours de la rédaction, que ce soit pour la première édition ou la nouvelle, j’ai appuyé mes écrits de nombreuses recherches. J’ai lu des dizaines de livres se déroulant à cette époque, j’ai accédé à des archives en ligne pour imaginer l’état du château en 1683, j’ai regardé des reportages (surtout « Secrets d’Histoire » et « Sous les jupons de l’Histoire ») et des œuvres cinématographiques (dont la merveilleuse série Versailles !). J’ai également eu la chance de me rendre sur place, à Versailles, pour décrire au mieux les pièces et les jardins de ce palais magnifique. 

Peux-tu nous parler de tes projets à venir? 

Je suis actuellement en train d’écrire un nouveau roman historique se déroulant également au XVIIème siècle, mais un peu plus tôt : en 1664, lors des débuts de règne de Louis XIV. Ce sera un livre moins centré sur lui, puisque la protagoniste évoluera au sein d’une troupe de théâtre, dirigée par un célèbre dramaturge français… (mais je n’en dirai pas plus, le reste est un secret haha !)

As-tu un petit mot pour conclure cette interview à nos lecteurs ? 

S’il fallait donner une conclusion à cette interview, je dirais qu’il ne faut jamais s’auto-censurer. Nombreux sont ceux qui ont des idées d’histoires, mais qui n’osent pas se lancer par peur de ne pas être légitimes. Je peux assurer que lorsque j’ai commencé à écrire mon histoire à treize ans, je n’imaginais pas qu’elle finirait par être disponible en librairies. Ce n’est pas l’âge ou les études/travail qui importent, mais la détermination et l’envie d’aller jusqu’au bout. Si l’édition classique est encore difficile à atteindre, l’auto-édition m’a permis de me faire une place au sein de la communauté des écrivains, et je me sens désormais légitime et comprise au milieu des autres auteurs. La preuve : je n’aurais jamais pensé donner ce genre d’interview lors de mes débuts 🙂 !

Bref, croyez en vos rêves et vous verrez, ils se réaliseront. Merci encore Emilie pour ta confiance, j’espère vivement que mon roman t’a plu ❤

Je tiens à remercier Séléna pour le temps et la confiance qu’elle m’a accordée. En plus de cette interview : retrouvez-nous en live sur Instagram le dimanche 21 à 18h pour aborder plus en profondeur de son univers. Elle inaugure ce pend interview du blog que je voulais développer. Si vous avez des questions, n’hésiter pas à nous les poser.

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Gabriel Paulsen – tome 1 : l’illusionniste par S.T Blake

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon dernier coup de coeur livresque. C’est n’est pas de la science-fiction ni de la dystopie mais du fantastique horrifique. Je n’en ai jamais lu mais la couverture ainsi que la quatrième de couverture ont attiré mon attention. Je tiens à remercier l’autrice pour sa confiance et son temps car elle a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Références de l’ouvrage

Couverture de l’ouvrage

Titre : Gabriel Paulsen

Sous- titre : l’illusionniste

Auteur : S.T Blake (autrice suisse)

Edition : auto-édité

Pages : 337

Pour acheter son livre : disponible

Quatrième de couverture

1998, les Îles Blanches, archipel entre le Royaume-Uni et la Scandinavie. Gabriel Paulsen, débauché notoire et écrivain sur le déclin a du mal à retrouver sa modeste gloire passée. Jusqu’au jour où il subtilise un journal mystérieux datant du dix-neuvième siècle. Dans ces mémoires, il croit enfin tenir sa chance de relancer sa carrière.
Mais c’est sans compter sur sa rencontre avec trois jeunes chasseurs de fantômes, stars du petit écran, qui l’invitent sur le tournage d’un reportage au sujet d’un crime atroce.
Rapidement, les évènements échappent à tout contrôle, les meurtres s’enchaînent et Gabriel découvre de terrifiantes similitudes entre la réalité et le journal dérobé.
Cette fois, il est peut-être allé trop loin, car ce n’est plus seulement sa carrière qui est menacée, mais sa vie et celle de ses équipiers…

Mon avis

Cette lecture est devenue grâce à la magie des réseaux sociaux une lecture commune avec Bookscritics. Avant de vous parler de l’histoire, je tiens à souligner que j’adore la couverture de ce premier tome et que j’ai hâte de lire les suivants. C’est ma première lecture dans ce genre littéraire, j’avais quelques a priori que j’ai bien fait de ne pas écouter!

Commençons par le début, nous suivons les aventures de Gabriel Paulsen, un écrivain alcoolique qui traine dans les bars, désagréable, qui n’a pus rien écrit depuis un moment et qui a globalement tout perdu. Charmants n’est-ce pas? Sachez que malgré mes incompatibilités de caractères avec monsieur Paulsen, j’ai adoré suivre ces aventures macabres grâce au travail d’écriture de l’autrice.

Il rencontre 3 jeunes hommes, 3 chasseurs de fantômes qui vont le convaincre de participer à leur émission Aventures paranormales, une émission populaire auquel participera Gabriel en tant que spécialiste et écrira peut-être ou pas (no spoil) un nouveau roman à succès. Trois jueunes ouverts d’esprits et ouverts au monde contre, si on peu dire, un homme relativement cartésien dont le travail est de jouer avec, entre autres, les légendes urbaines.

Au niveau de l’écriture, elle est percutante et impactante. Je vous ai sélectionné quelques citations et extraits. (que vous pouvez retrouver sur mon compte Babelio, je les ai post-iter). On retrouve des passages à l’écriture contemporaine et d’autres épistolaires, qui nous plonge dans le passé et qui forme à si méprendre un miroir avec les événements actuels.

Les descriptions sont justes. On est plongé dans l’ambiance grâce au texte et à sa précision. On ressent les émotions des personnages, mais aussi on voit les lieux. On sent le surnaturel, il y a une tension palpable. Les scènes de crimes macabres sont ressenties, il ne manque que l’odorama pour rendre l’expérience surréaliste.

Je ne vous en dis pas plus et espère vous avoir donné envie de lire ce super récit.

Je me suis pas mal amusée à mettre en scène ce roman. Quelques exemples postés sur Instagram

Je vous conseille ce roman pour une plongée dans un univers où le fantastique macabre côtoie des lieux magiques.

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Outsphere 2 : le réveil par Guy-Roger Duvert

Bonjour à tous et toutes, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous présente le tome 2 de la duologie Outsphere : le réveil par Guy-Roger Duvert. Si vous avez envie d’en savoir plus sur cette saga, je vous propose de commencer par Outsphere par Guy Roger Duvert. Pour en apprendre plus sur l’auteur, ses inspirations et ses projets, je vous conseille l’ Interview de Guy-Roger Duvert, auteur de Backup.

J’aime beaucoup le travail de cet auteur. Des univers riches avec des problématiques fortes et des personnages profondément humains

Backup par Guy-Roger Duvert : le premier roman que j’ai lu de cet auteur. Un coup de coup, un page-turner addictif.

Virtual Revolution 2046 par Guy-Roger Duvert : un univers de science-fiction incroyable

Quatrième de couverture

! Attention c’est un tome 2, donc risque de spoiler !

La colonie, dernier vestige de l’humanité échoué sur la planète Eden, tente de se reconstruire après sa guerre civile. Par ailleurs, un conflit avec les tribus primitives voisines semble de plus en plus inévitable. Alors que militaires et politiciens opposent deux visions, l’une pacifiste et l’autre belliqueuse, les scientifiques se concentrent sur le passé d’Eden, qui leur réserve encore de nombreuses surprises.
Les survivants atlantes, bien que réduits numériquement, s’intègrent au reste de la communauté, prenant progressivement des rôles de plus en plus stratégiques. Dans le même temps, les colons s’étendent géographiquement. Mais s’agit-il de l’expansion d’une nouvelle civilisation, ou bien du chant du cygne de la nôtre ?

Mon avis

On va commencer par la structure : 10 parties et 1 épilogue qui marque la fin de cette duologie en 345 pages. Le premier tome présente de nombreux personnages. L’auteure a eu la brillante idée d’inclure un récapitulatif des personnages et de leur fonction et rôle dans l’histoire: militaires, scientifiques, civils et Atlantes., le tout en quelques lignes. Elles permettent de resituer tout le monde dans le récit.

Concernant le style de l’auteur, il est connu et adoré, des chapitres courts mais percutants. Pour moi, il n’y a pas de longueurs supplémentaires inutiles. Le récit est d’une fluidité qui rend accro. Je confirme et signe, cet auteur fait partie de mes coups de cœur et de mes recommandations dans les genres littéraires dans lesquelles il écrit.

Je retiens de ce récit un chemin, comment des civilisations se détruisent, s’unissent et se reconstruisent ainsi que des parcours de vies. L’univers est riche de ses personnages, de sa mythologie, de la faune et flore, les paysages. L’image mental que l’on se fait des lieux grâce à la plume de Guy-Roger Duvert est spectaculaire. J’ai hâte d’en voir une adaptation.

Actions, rebondissements et découverte plus en profondeur de la planète composent l’essentiel de ce roman. Il nous tient en haleine tout du long. Je me suis attachée à plusieurs aspects celui du cycle, du renouveau et de l’espoir. ainsi que la tolérance et la compréhension de l’autre et de son environnement.

Vous trouverez aussi de ce roman mais aussi dans le premier tome, des questionnements moraux et éthiques et des propos philosophiques qui font de cette duologie, plus qu’un récit d’action Space-opéra où l’action et les éléments dirigent l’histoire. On découvre les réussites de cette colonisations mais aussi ces échecs et apprentissages.

La dernière partie et l’épilogue mettent fin à cette épopée sur une d’espoir ainsi que sur un événement qui pour moi mériterait un spin-off.

Je conçois ne pas aborder les événements du récit concrètement mais je pense que ce serait vous cacher l’expérience de lecture de ce roman.

Je vous conseille ce roman et cette duologie si vous vous intéressé, si vous aimez la science-fiction, vous poser des questions, comment l’humanité pourra gérer ce qui peut-être arrivera un jour, coloniser un autre lieu de vie ?! Foncez, vous ne serez pas déçu par l’aventure !

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Comment survivre à Noël quand on est introvertie et hypersensible, par Chloé Boffy

Bonjour à tous et toutes, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vais vous parler de la dernière nouvelle de Chloé Boffy, parue le 19 novembre dernier, qui est auto-éditée que vous pouvez retrouver entre autre sur Amazon. Je l’ai reçue en service presse sur le site Simplement.pro grâce à son auteur qui me fait confiance pour la troisième fois.

De cette autrice, vous pouvez retrouver

Quatrième de couverture

Comment survivre à Noël quand on est introvertie et hypersensible ? C’est la question que se pose Coline, adepte du cocooning en solo, quand sa famille bien agitée du bocal débarque chez elle pour les fêtes. Entre les bambins surexcités, le tonton lourdingue et la mère hystérique, l’ambiance promet de ne pas être triste !
Croquez à pleines dents dans cette comédie de Noël qui vous donnera le sourire !

Mon avis

Cette nouvelle d’une centaine de pages, lue au format numérique est idéale pour une soirée détente pendant cette période de fêtes.

On suit Coline, une adolescente introvertie et hypersensible qui se prépare à vivre Noël avec sa famille. C’est un personnage auquel on s’attache rapidement grâce à la plume de l’autrice.

Pas mal de références, parfois drôle, parfois qui touche quelque chose proche de l’humain, une histoire plantée dans un monde totalement contemporain au nôtre. Certaines situations décrites sont familières et drôle. Ce récit pourrait arriver à votre voisine.

Petit coup de coeur de Noël, cette nouvelle pourrait devenir un incontournable des lectures de Noël. J’ai hâte de le relire à Noël prochain. Foncez pour un parfait moment détente.

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Virtual Revolution 2046 par Guy-Roger Duvert

Bonjour à tous et toutes, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous parle de la dernière dystopie coups de cœur que j’ai lu grâce au site simplement.pro. Guy-Roger Duvert m’avait déjà fait confiance durant cette année, j’avais chroniqué Backup par Guy-Roger Duvert et il m’avait accordé une interview. Maintenant, on va parlé de Virtual Revolution 2046 par Guy-Roger Duvert qui fait 311 pages et est paru ce 10 août dernier. (2020)

Quatrième de couverture

En 2046, les trois quarts de la population ont fui la réalité, passant leur temps connectés dans des mondes virtuels. Notre société n’est plus la même, désormais scindée entre trois catégories sociales : les Connectés, devenus de véritables junkies virtuels, les Vivants, ceux qui refusent cette technologie, et enfin les Hybrides, partageant leur temps entre virtuel et réel.

À Neo Paris, Nash Trenton, un Hybride ancien flic et désormais barbouze privée, reçoit comme mission d’enquêter sur des phénomènes en apparence surnaturels se produisant en ligne. Se pourrait-il qu’un Dieu existe dans la matrice? À New-York, Genna, jeune surdouée rejetant avec force les attraits de la réalité virtuelle, travaille pour Interpol et se retrouve sur une affaire curieuse de meurtres tous perpétrés par des Connectés. Enfin, à Tokyo, Rei, jeune junkie virtuelle, vit dans un ghetto avec son amie. Les deux sont heureuses, passant leur temps en ligne, jusqu’au jour où des hommes en noir et augmentés cybernétiquement kidnappent son amie et tentent de l’éliminer, elle. Complètement inadaptée à la vie réelle, elle va néanmoins se lancer sur la piste de son amie.

Un Hybride, une Vivante et une Connectée. Trois destins liés dans une société corrompue qui a su répondre aux problèmes d’hier en en créant de nouveaux…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Guy-Roger Duvert d’avoir renouvelé sa confiance en moi et mes chroniques. Concernant la quatrième de couverture, comment ne pas être attirée par un synopsis pareil. Je suis tombée sous le charme de cette dystopie.

Commençons par le genre : de la science-fiction d’anticipation, de la dystopie. Fermé les yeux et imaginé le monde dans 25 ans (26 à la date où j’écris cette chronique), imaginé un monde où le vie réelle est tellement difficile que la plupart des habitants, Les Connectés, ont décidé de vivre dans un monde virtuel. Le style d’écriture me plait. Il y a assez de descriptions pour facilement imaginer le monde dépeint sans lourdeur.

Les personnages et leur vies sont attachantes grâce à la profondeur de leur écriture, leur actions et réactions au fil de l’histoire. Nous sommes face à 3 sortes de personnages : les Connectés (des junkies virtuels), Les Vivants (ceux qui refusent la technologie) et les Hybrides qui partagent leur vie entre ces deux mondes. Trois personnages, trois histoires entrecroisées avec finesse. Je me sens proche de Nash Trenton, l’ancien flic que l’on commence par suivre, qui est un hybride.

L’auteur sème, égraine des références culturels actuels qui nous parlent mais aussi plus anciennes qui font échos au présent et à la vie des personnages.

Ce roman met en évidence l’influence du virtuel, de l’intelligence artificielle sur l’humain, sa manière de gérer sa relation au réelle, comment il vit sa vie par rapport à son environnement.

Si je vous ai donné envie de lire ce roman et que vous l’aimez. Sachez qu’un film « Virtual Revolution » est sorti en 2016 dans les cinémas. L’action se situe après les éléments de ce roman. Depuis l’adolescence, j’adore lire de la science-fiction car elle permet une réelle réflexion sur nos actions présentes. Guy-Roger Duvert fait maintenant partie des auteurs « Valeur sûr » en matière d’anticipation.

Je vous recommande ce roman et les écrits de cet auteur les yeux fermés! CE roman est dans ma PAL du Cold Winter Challenge dans le Menu , sous catégorie : Carol of the Bells

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

L’affaire Baralando : les aventures de Charline et Adèle

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman, paru en 2020. Je l’ai reçu en service presse après avoir participé à un atelier littéraire organisé Jessica @theedenofbooks le 19 juin dernier. J’ai eu la chance de pouvoir en savoir plus sur leur roman écrit à quatre mains par Amélie Hurteaux et Christelle Catarsi. le tome 1 des aventures de Charline et Adèle : l’affaire Baralando.

Je vais vous présenter mon premier roman écrit en duo, il est drôle et percutant à lire au soleil cet été. Mais avant tout, le résumé.

Résumé

D’un style drôle, percutant et résolument moderne, « L’affaire Baralando » est une histoire écrite à quatre mains, mais surtout à deux voix : celles de Charline et Adèle, deux copines colocataires, qui viennent de monter leur agence de détectives dans le sud de la France.
Charline est sarcastique, aime les chiens en peluche et est vraiment très maladroite. Adèle, éternelle rêveuse et optimiste, met sa vie en équations. Elles ressemblent plus à Pierre Richard qu’à Hercule Poirot. Pourtant, au détour d’une banale histoire d’adultère, elles vont, au volant de leur Twingo rouge, déterrer une affaire énorme.
Bienvenue dans l’univers de Charline et Adèle !

Mon avis

J’ai adore ce roman! Dés la première page, j’ai accroché. Ce roman est drôle, une bonne comédie sur fonds d’enquête, une enquête de deux détectives privés amie et colocataire, pimpantes et percutantes. Ce duo fonctionne très bien. Je trouve qu’elles se complètent parfaitement. Elles sont écrites avec une réelle profondeur, ce qui les rend attachantes. Elles ont ce petit quelque chose qui les rend captivantes. On veut savoir ce qui va leur arrivé et dans quelles circonstances.

L’écriture est simple et fluide. On passe au gré des chapitres d’Adèle à Charline. C’est très agréable d’avoir le point de vue de l’une et l’autre par rapport à certaines situations qu’elle vivent. On a les deux sons de cloches donc, il est plus facile pour nous de se former notre propre avis sur ladite situation.

Les jeux de mots et l’humour sont présents tout au long de cette histoire. J’ai beaucoup ri. J’espère que vous aussi.

Ce roman nous montre comment deux amies se lancent dans un nouveau projet (A&C Detectives), comment elles gèrent cette nouvelle entreprise, ce que pensent leurs proches, … On les suit dans leurs péripéties, qui nous tiennent en haleine jusqu’au bout.

Je ne pouvais décroché des dernières pages et cette fin était juste comme je les aime. J’espère tellement lire la suite des aventures d’Adèle et Charline.

Une belle lecture de l’été, alors foncez !!!

Prochainement, une interview de ce duo d’auteure