Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Virtual Revolution 2046 par Guy-Roger Duvert

Bonjour à tous et toutes, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous parle de la dernière dystopie coups de cœur que j’ai lu grâce au site simplement.pro. Guy-Roger Duvert m’avait déjà fait confiance durant cette année, j’avais chroniqué Backup par Guy-Roger Duvert et il m’avait accordé une interview. Maintenant, on va parlé de Virtual Revolution 2046 par Guy-Roger Duvert qui fait 311 pages et est paru ce 10 août dernier. (2020)

Quatrième de couverture

En 2046, les trois quarts de la population ont fui la réalité, passant leur temps connectés dans des mondes virtuels. Notre société n’est plus la même, désormais scindée entre trois catégories sociales : les Connectés, devenus de véritables junkies virtuels, les Vivants, ceux qui refusent cette technologie, et enfin les Hybrides, partageant leur temps entre virtuel et réel.

À Neo Paris, Nash Trenton, un Hybride ancien flic et désormais barbouze privée, reçoit comme mission d’enquêter sur des phénomènes en apparence surnaturels se produisant en ligne. Se pourrait-il qu’un Dieu existe dans la matrice? À New-York, Genna, jeune surdouée rejetant avec force les attraits de la réalité virtuelle, travaille pour Interpol et se retrouve sur une affaire curieuse de meurtres tous perpétrés par des Connectés. Enfin, à Tokyo, Rei, jeune junkie virtuelle, vit dans un ghetto avec son amie. Les deux sont heureuses, passant leur temps en ligne, jusqu’au jour où des hommes en noir et augmentés cybernétiquement kidnappent son amie et tentent de l’éliminer, elle. Complètement inadaptée à la vie réelle, elle va néanmoins se lancer sur la piste de son amie.

Un Hybride, une Vivante et une Connectée. Trois destins liés dans une société corrompue qui a su répondre aux problèmes d’hier en en créant de nouveaux…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Guy-Roger Duvert d’avoir renouvelé sa confiance en moi et mes chroniques. Concernant la quatrième de couverture, comment ne pas être attirée par un synopsis pareil. Je suis tombée sous le charme de cette dystopie.

Commençons par le genre : de la science-fiction d’anticipation, de la dystopie. Fermé les yeux et imaginé le monde dans 25 ans (26 à la date où j’écris cette chronique), imaginé un monde où le vie réelle est tellement difficile que la plupart des habitants, Les Connectés, ont décidé de vivre dans un monde virtuel. Le style d’écriture me plait. Il y a assez de descriptions pour facilement imaginer le monde dépeint sans lourdeur.

Les personnages et leur vies sont attachantes grâce à la profondeur de leur écriture, leur actions et réactions au fil de l’histoire. Nous sommes face à 3 sortes de personnages : les Connectés (des junkies virtuels), Les Vivants (ceux qui refusent la technologie) et les Hybrides qui partagent leur vie entre ces deux mondes. Trois personnages, trois histoires entrecroisées avec finesse. Je me sens proche de Nash Trenton, l’ancien flic que l’on commence par suivre, qui est un hybride.

L’auteur sème, égraine des références culturels actuels qui nous parlent mais aussi plus anciennes qui font échos au présent et à la vie des personnages.

Ce roman met en évidence l’influence du virtuel, de l’intelligence artificielle sur l’humain, sa manière de gérer sa relation au réelle, comment il vit sa vie par rapport à son environnement.

Si je vous ai donné envie de lire ce roman et que vous l’aimez. Sachez qu’un film « Virtual Revolution » est sorti en 2016 dans les cinémas. L’action se situe après les éléments de ce roman. Depuis l’adolescence, j’adore lire de la science-fiction car elle permet une réelle réflexion sur nos actions présentes. Guy-Roger Duvert fait maintenant partie des auteurs « Valeur sûr » en matière d’anticipation.

Je vous recommande ce roman et les écrits de cet auteur les yeux fermés! CE roman est dans ma PAL du Cold Winter Challenge dans le Menu , sous catégorie : Carol of the Bells

Publié dans Non classé

Proposition de Pile à lire pour le Cold Winter Challenge 2020

Bonjour à tous et à toutes, chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vais vous proposer ma pile à lire pour la challenge Cold Winter Challenge 2020 (en date du 06 décembre 2020) présentée cette année par l’enluminée qui lui a été légué par Margaux liseuse. Ma PAL sera régulièrement mis à jour avec des propositions supplémentaires par catégorie. Cette année le CWC se déroule du 1er décembre au 28 février. Il y a un mois de plus, c’est ça qui m’a motivée à me lancer dans celui de cette année.

Cette année, il y a 5 menus dont un bonus. Chaque menu contient 3 catégories. Pour valider ce challenge, il y a plusieurs manières de le faire :

– Challenge « Une vie de lutin »: Il suffit de sélectionner une catégorie d’un seul menu, et de lire un livre qui correspond et paf le challenge est validé. Simple et efficace, pour ceux qui veulent participer mais qui n’ont pas forcément le temps.
– « Challenge « Flocon de neige »: Il faut sélectionner deux catégories dans deux menus au choix et lire donc 4 livres pour valider le challenge. Au début, je pensais participer dans cette catégorie mais je me tâte. Donc, j’ai fait une PAL pour le challenge complet et on verra.
– Challenge « Mordu de l’hiver »: Il faut lire toutes les catégories des 4 menus (ou des 5 menus si vous lisez le menu bonus en plus), ce qui donne 12 à 15 livres pour valider ce challenge.

Voilà les menus, les catégories ainsi que les mots-clés correspondant:

Menu 1 : Magie de Noël

– Under the mistletoe (sous le gui) : (Romance de Noël ou un livre feel good qui se passe durant l’Avent, Noël ou le Jour de l’An) : Tu fais quoi pour Noël, je t’évite par Juliette Bonte chez HarperCollins France (07 décembre)
– Raclette: (Famille, amis, secrets) : Viens, on s’aime par Morgane Moncomble chez Hugo Poche, collection New Romance
– La danse de la fée Dragée : (Rêve, univers onirique, Fantasy ou fantastique) : Lettres du Père Noël par J.R.R. Tolkien chez Pocket (02 décembre Instagram)

Menu 2: Hiver Mystérieux

– Yule : (Mythologie, légendes, divinités) : Tome1 de la saga La Cité des ténèbres par Cassandra Clare chez Pocket Jeunesse
– Reine des Neiges: (Femme(s) de pouvoir, féminisme, sorcières) : Sorcières la puissance invaincue des femmes par Mona Chollet chez Zone
– New Year, New me: (Métamorphose, transformation, évolution) : Tome 3 de la saga Les cœurs pourpres : Destinée par Severine R chez Heartless ou le Potrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde

Menu 3 : Marcher dans la neige

– Renne du Père Noël : (animaux, nature, écologie) : Animômmes de Marie-Noëlle Rochette (autoédité) et/ou un documentaire sur le zéro déchet
 Aurore boréale : (périple, aventure, voyage) : Arcanum, l’expérience par Alissa Brochard aux éditions Sudérènes (01 décembre)
– Carol of the Bells (livre à plusieurs point de vue) : Virtual révolution 2046 par Guy-Roger Duvert

Menu 4 : Hiver obscur

– Fantôme des noëls passées : (fantômes, revenants, voyage temporel, jeux avec les époques) : L’ultime expérience de Bruce Benamram chez Flammarion
 Frissonner sous un plaid ( Horreur, triller, épouvante, suspense, mystère) : Envol funeste de Max Angely chez Heartless (Attention pour un public averti)
– Nuit du soliste : (un livre de moins de 300 pages) : Pour l’instant je triche car il en fait 320, je cherche encore : Un assassin parmi nous de Shari Lapena aux Presses de la Cité

Menu Bonus

– Grands enfants : (livre pour la jeunesse) : The Guardians, tome 1 : le village englouti de Keren Eisenzweig, édition Chattycat
 Vitrine de Noël : (illustration, bd, manga, thème de noël, hiver) : Manga : Don’t fake your smile de Kotomi Aoki, édition Akata (30 novembre, oups)
– Chocolat chaud : (un livre qui fait du bien) : Le jour où les lions mangeront de la salade verte de Raphaëlle Giordano chez Poket et/ou Noël actually par un ciollectif chez Pocket

Et vous qu’allez-vous lire ? Cette liste est évolutive. Cet article changera plus que probablement. Je noterai les updates. Bon challenge à tous !