Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Eblouie par le soleil par Séléna Swan

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous fait par d’une lecture intrigante, reçue en service presse après ma participation au live Instagram où Je réponds aux questions d’ Addictdelivre. Il s’agit d’Eblouie par le soleil : intrigues à la Cour de Louis XIV par Séléna Swan, en autoédition.

Quatrième de couverture

Hiver 1683, Paris.
Par un concours de circonstances, Lise, une villageoise de dix-sept ans croise la route de Louis XIV. Une confusion inattendue donne la possibilité à la jeune femme d’accompagner le roi dans son nouveau palais à Versailles.
Elle y découvre les fastes et les plaisirs de la Cour, mais également les dessous plus sombres de la Noblesse.
Entre complots et jeux de séduction, Lise va vite réaliser que son séjour au château risque de ne pas être de tout repos.
Surtout si sa véritable identité venait à être révélée…

Mon avis

Avant toute chose, je tiens à remercier l’autrice pour sa réactivité concernant ma demande et sa confiance envers ce que je vous propose. Est-ce que j’avais des craintes concernant cette lecture? Je dois l’avouer, oui. En tant que grande admiratrice de l’époque des Louis (entre autres Louis IX « Saint Louis », les Louis 14 à16), j’avais peur que le bagage que j’ai de cette époque ne soit pas compatible avec les écrits de l’auteure. Je vous assure que ces craintes étaient infondées. Est-ce que j’ai aimé? C’est certain !

On suit Lise, une jeune paysanne qui part un concours de circonstances et de malentendus sur sa personne se retrouve au château de Versailles, accompagnée de Louis XIV. Elle fait tout son possible pour garder sa réelle identité secrète et essaie de se modeler à cette vie de Cour qui cache de cotés sombres, des complots et intrigues.

Dés les premières scènes, les descriptions nous plongent dans le faste de ce 17ème siècle.

Versailles, son Roi et sa noblesse, je trouve que l’autrice a su retranscrire la substantifique moelle de ce lieu et ses personnages historiques. Le Roi est majestueux, détient le pouvoir et est intransigeant. Cependant, je trouve que l’autrice a réussi à lui donner un coté humain à ce personnage historique iconique. La Montespant ! Cette célèbre dame, je ne l’aime pas historiquement parlant. Je ne l(aime pas ici non plus. Elle est entre autres manipulatrice et tel un requin elle attire sa proie et la plonge dans les basfond de la Cour. Quand à Lise, je la trouve très voire trop naïve, ce qui je l’avoue m’a parfois énervé.

J’ai beaucoup aimé l’approche de l’autrice d’alterner les points de vues entre le Roi; qui impose les règles et Lise; qui les découvre et essaie de s’y modeler. Les points de vues sont radicalement opposés et c’est intéressant de connaitre leurs manières de penser.

Je reconnais un travail de recherche et d’informations pour fournir des descriptions des lieux ( Versailles et ses Jardins) d’une justesse et d’une finesse lus que dans des documentaires sur le sujet.

Les complots et la romance nous en haleine tout du long. L’écriture fluide, précise et juste nous plongent dans un univers fabuleux de noirceur.

Je recommande ce roman à tous ceux qui aiment les romans historiques, les romances et la petite histoire dans la grande de Versailles, son château, son Roi et sa noblesse.

Publié dans Interviews

Interview de Séléna Swan

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le monde de Séléna Swan, ecrits.lunaires sur Instagram. Jeune autrice qui fait ses débuts sur la plate-forme Wattapad, elle a écrit un récit historique romancé « Eblouie par le soleil : intrigues à la Cour de Louis XVI qu’elle nous propose en auto-édition. Retrouvez ma chronique : Eblouie par le soleil par Séléna Swan.

Bonne lecture !

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours (études, métier, …) ?

Je m’appelle Séléna, j’ai 17 ans et je suis actuellement en terminale générale, avec un cursus littéraire. Je projette de m’orienter l’an prochain vers une licence « métiers du livre » qui me permettra de travailler plus tard dans l’édition. Je suis passionnée d’histoire et de littérature, mais j’aime en vérité tout ce qui touche à la culture, que ce soit la musique, la danse ou encore le théâtre !

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire et où puises-tu ton inspiration ? Quelle est ta relation à l’écriture? Est-ce que tu vis de l’écriture? 

J’ai découvert le plaisir d’inventer des histoires dès la classe du CP et je n’ai cessé, depuis, d’écrire des ébauches d’intrigues plus ou moins structurées. C’est seulement en 2016 que j’ai découvert la plateforme d’écriture Wattpad et que j’ai été pour la première fois confrontée à des lecteurs. Depuis, j’ai sauté le pas et je me suis tournée vers l’auto-édition pour diffuser mes écrits à un public plus large. Je ne vis pas de l’écriture et ce n’est pas un objectif, car je ne veux pas me mettre la pression. Ecrire est une passion et je ne veux pas considérer cela comme un travail ! ^^

Pourquoi écrire un récit historique romancé ? Est-ce un style que tu aimes lire ? 

Je n’avais jamais lu de romance historique avant d’écrire Eblouie par le Soleil, tout simplement parce que j’ai beaucoup de mal avec la romance trop fleur bleue (et j’avoue qu’à l’époque, j’avais de nombreux préjugés sur la romance, que j’assimilais toujours à des histoires « clichées ». Mon avis a évolué depuis, et heureusement !). C’est donc seulement ces dernières années, que je me suis penchée sur les romances historiques (notamment celles de chez Gloriana Editions). J’aimerais en lire davantage dans les prochains mois, pour bien cerner les codes de ce genre et soutenir les auteurs qui se sont lancés dans une aventure similaire à la même.

Comment est née cette histoire ? Peux-tu nous la speecher ?

L’idée m’est venue par hasard, lors d’une heure de permanence bien ennuyante, quand j’étais en quatrième. J’avais depuis toujours apprécié l’époque de Louis XIV dans les romans et les films, surtout depuis que j’avais vu la comédie musicale Le Roi-Soleil. Eblouie par le Soleil raconte l’histoire d’une villageoise lambda du Tiers-Etat qui, à la suite d’un qui-pro-quo, est invitée à Versailles sous l’identité d’une noble. Bientôt mêlée à un complot, elle va devoir faire un choix entre retrouver sa vie d’avant ou rester aux côtés du roi, au risque d’être démasquée. Jeux de séduction, jalousies et meurtres viendront rythmer son séjour à la Cour, ce qui ne s’annonce pas de tout repos !

Quel est le personnage auquel tu t’identifies et pourquoi ? Quel est ton personnage préféré?  

Lorsque j’ai écrit le premier jet de ce roman, à l’âge de treize ans, je me suis beaucoup identifiée à Lise. Je la voulais à la fois sensible et intrépide, ce qui n’a pas manqué de la mettre dans des situations incongrues. J’ai aimé me jouer de sa naïveté et de son innocence, due à son jeune âge. Pourtant, avec plus de recul, j’avoue qu’elle n’est plus mon personnage préféré. Durant la réécriture de l’an dernier, j’ai tenu à insérer le point de vue du roi, et j’ai donc écrit de nouveaux passages. D’abord réticente à l’idée de me mettre dans la peau d’un homme aussi célèbre, j’ai fini par m’attacher à ce personnage. Le poids du pouvoir et de ses sentiments est parfois trop lourd pour lui, et j’ai apprécié rédiger les scènes dans lesquels il dévoile un visage plus humain et moins sérieux.

Quels sont tes sources d’inspiration autant au point de vue de l’histoire, que de l’ambiance ?  

Si tu as consulté des ouvrages ou articles, regardé des vidéos, vu des documentaires et émissions, peux-tu nous les communiquer ? 

 Au cours de la rédaction, que ce soit pour la première édition ou la nouvelle, j’ai appuyé mes écrits de nombreuses recherches. J’ai lu des dizaines de livres se déroulant à cette époque, j’ai accédé à des archives en ligne pour imaginer l’état du château en 1683, j’ai regardé des reportages (surtout « Secrets d’Histoire » et « Sous les jupons de l’Histoire ») et des œuvres cinématographiques (dont la merveilleuse série Versailles !). J’ai également eu la chance de me rendre sur place, à Versailles, pour décrire au mieux les pièces et les jardins de ce palais magnifique. 

Peux-tu nous parler de tes projets à venir? 

Je suis actuellement en train d’écrire un nouveau roman historique se déroulant également au XVIIème siècle, mais un peu plus tôt : en 1664, lors des débuts de règne de Louis XIV. Ce sera un livre moins centré sur lui, puisque la protagoniste évoluera au sein d’une troupe de théâtre, dirigée par un célèbre dramaturge français… (mais je n’en dirai pas plus, le reste est un secret haha !)

As-tu un petit mot pour conclure cette interview à nos lecteurs ? 

S’il fallait donner une conclusion à cette interview, je dirais qu’il ne faut jamais s’auto-censurer. Nombreux sont ceux qui ont des idées d’histoires, mais qui n’osent pas se lancer par peur de ne pas être légitimes. Je peux assurer que lorsque j’ai commencé à écrire mon histoire à treize ans, je n’imaginais pas qu’elle finirait par être disponible en librairies. Ce n’est pas l’âge ou les études/travail qui importent, mais la détermination et l’envie d’aller jusqu’au bout. Si l’édition classique est encore difficile à atteindre, l’auto-édition m’a permis de me faire une place au sein de la communauté des écrivains, et je me sens désormais légitime et comprise au milieu des autres auteurs. La preuve : je n’aurais jamais pensé donner ce genre d’interview lors de mes débuts 🙂 !

Bref, croyez en vos rêves et vous verrez, ils se réaliseront. Merci encore Emilie pour ta confiance, j’espère vivement que mon roman t’a plu ❤

Je tiens à remercier Séléna pour le temps et la confiance qu’elle m’a accordée. En plus de cette interview : retrouvez-nous en live sur Instagram le dimanche 21 à 18h pour aborder plus en profondeur de son univers. Elle inaugure ce pend interview du blog que je voulais développer. Si vous avez des questions, n’hésiter pas à nous les poser.