Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Juste un signe de Liz Plum

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, je vous parle de ma dernière lecture de roman terminée « Juste un signe » de Liz Plum au édition Hachette publié en janvier 2019.

Pourquoi ce livre 

J’ai découvert ce livre via Bookstagram, sur le compte de @labibliothèquedeChrys où elle proposait une lecture commune de ce roman. Le sujet m’intriguait, une lecture commune me plaisait, je me suis lancée dans l’aventure. J’ai fini par mettre de coté cette lecture pour me plonger dans d’autres projets et lectures. J’y suis revenue quand j’ai réalisé ma PAL de mai.

En savoir plus sur l’autrice? 

Autrice sur Wattpad sous le pseudo « EverlarkCatoniss », Liz Plum est l’autrice du roman Juste un signe (Silently Falling en VO), lu plus de 26 millions de fois. En parallèle, elle étudie à l’Université Virginia Tech.

Quatrième de couverture 

À la suite d’un événement traumatisant, Raine a perdu l’usage de sa voix. Trois ans plus tard, elle est toujours murée dans son silence et communique grâce à ses mains. Entourée par son frère et ses meilleurs amis, Raine s’est habituée à ce mode de vie. Elle en a fait son refuge. Jusqu’à ce qu’un nouvel élève débarque au lycée et vienne fissurer, à coup de sourire, les remparts qu’elle avait soigneusement érigés autour d’elle. Lui est une célébrité locale : tout juste sorti d’une prison pour mineurs, West Love intrigue autant qu’il inquiète. Il est beau, audacieux et, pour une raison qui échappe complètement à Raine, déterminé à se rapprocher d’elle ! Il la taquine en permanence, la drague ouvertement et va jusqu’à lui demander de lui enseigner la langue des signes ! Ce que Raine ne sait pas, c’est que West est prêt à tout pour la sortir de son silence.

Mon avis

Avant tout, j’ai aimé lire ce roman. Il n’est pas exempt de défaut mais le style d’écriture simple permet de rentrer facilement dans l’histoire. Elle est touchante par son récit et par ses personnages mais aussi intrigante. En effet, on veut savoir pourquoi Raine ne parle plus, ce que West a de plus que les autres, ce mystère qui l’entoure …

Le principal thème aborder est un thème fort. *Spoil* J’ai eu peur de ne pas arriver à lire ce qui s’est passé car le sujet est le viol d’une adolescente par un de ses camarades. L’histoire se concentre sur la relation (entre autre amoureuse) Raine/West. Grâce à un cours, il lui demande de lui apprendre la langue des signes, puisque c’est comme ça que communique Raine et elle va en profiter pour que le sujet de son travaille a elle soit la vie de West en prison.

Cette découverte de romance young adult m’a plu malgré quelques longueurs et facilités.

Ce roman transpire la bienveillance, l’amour, l’écoute, l’entraide entre Raine, ses amis et West. La confiance est aussi une valeur fortement présente dans cet ouvrage.

Bonne lecture

Vous connaissez cette autrice ? L’avez-vous lu sur Wattpad ? Si vous avez lu ce roman, j’ai hâte de lire votre avis.

 

 

 

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

« L’arrache-mots » de Judith Bouilloc

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman dont j’ai entendu et lu du bien pendant quelques mois et à l’occasion de la Foire du livre de Bruxelles 2020, je me suis procurée le roman de Judith Bouilloc, « L’arrache-mots » dont la couverture est magnifique.

couv11572331

Mais qui est l’auteure ?

Judith Bouilloc est une écrivaine française dont qui m’a accordé une interview que vous pouvez retrouver ICI. On aborde son parcours, ses projets, …

Quatrième de couverture

« La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !

Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait. »

Que lisez-vous ?

Des mots, des mots, des mots.

Hamlet, Shakespeare

 Avis

Judith Bouilloc nous plonge dans un monde merveilleux. Iliade (référence à Homère) est bibliothécaire et est une femme remplie de poésie. Elle a un don, elle arrache les mots des plus grands classiques., qui forme des illusions à couper le souffle. L’écriture de Judith Bouilloc m’a permis d’imaginer avec beaucoup de détails les actions qui se passe dans les oeuvres arrachées et les paysages tout aussi fantastique que Babel et ses jardins suspendus.

La faune, la flore et les coutumes sont tantôt familières, tantôt inconnues mais très vite, on s’approprie les lieux comme si nous y étions. Un univers riche en personnages au caractères forts, en beaux paysages pleins de couleurs et en belles lettres qui m’ont donné envie de lire et relire les classiques mais aussi l’oeuvre de Judith Bouilloc.

Je suis conquise par des personnages attachants : Illiade, mamie Cassandra au caractère de feu, Adil et sa foi en la justice et Virginia, la féministe qui croit en elle et en ses principes.

L’histoire nous tient en haleine du début à la fin. J’ai aimé suivre ce personnage qui entre en collision avec un monde tout en politique et vie de cour ainsi qu’en complots auquel Iliade et nous-même ne nous attendions pas.

C’est avec une grande joie que je redécouvre certaines œuvres, la belle plume et les beaux mots d’ auteurs de renom.

Cette lecture cocooning m’a procuré un bien fou, m’a détendu et m’a fait découvrir un monde merveilleux. Un café/un thé, un plaid et cette oeuvre vous passerez à coup sûr un très bon moment.

Avez-vous lu « L’arrache-mots » ? Connaissez-vous l’oeuvre de Judith Bouilloc? Foncez! C’est fantastique!

 

 

Publié dans Interviews

Interview de Judith Bouilloc, auteure de « L’arrache-mots »

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, j’ai  la chance de vous partager l’interview que Judith Bouilloc, auteure de « L’arrache-mots », m’a accordée.

003. Judith, portrait littéraire

  • Pouvez-vous nous parler de vous et de votre parcours (études, métier, …) ?

Bonjour Émilie ! En ce qui concerne mes études, j’ai effectué trois ans de classes préparatoires littéraires, puis j’ai intégré Sciences Po Aix dont je suis diplômée.  En parallèle, de mon master en sciences politiques, j’ai validé une licence de lettres modernes à la faculté de lettres de Provence. Professionnellement parlant, j’ai un parcours plutôt original, avant de me consacrer à l’écriture, j’ai travaillé en clinique, en ambassade, à la SNCF, mais aussi en bibliothèque.

  • Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire et où puisez-vous votre inspiration ?

C’est l’amour de la lecture qui m’a poussé à  écrire l’Arrache-mots. Pour écrire ce roman, j’ai puisé mon inspiration dans toutes sortes d’ univers fantastiques. Je pense aux mondes du cinéaste Hayao Miyazaki ou encore au réalisme magique de l’écrivain Jorge Luis Borges. Et bien sûr, je me suis inspirée d’une foule de romans et contes classiques que l’on retrouve dans le roman: les contes de Perrault et de Grimm, les romans de Jane Austen, les nouvelles de Tchekhov, les contes de mille et une nuits …

  • Pouvez-vous nous speecher « L’arrache-mots »? 

Iliade possède un pouvoir fabuleux : celui d’arracher les mots aux livres pour les transformer en illusions mouvantes. Ce don particulier lui permet de donner vie aux chefs-d’œuvre de la littérature. De retour de la bibliothèque de Pergame où elle travaille, elle reçoit une lettre contenant une invitation à devenir conteuse de la reine d’Esmérie ainsi qu’une demande en mariage de la part d’un homme qu’elle ne connaît pas.  L’arrache-mots s’embarque alors pour une aventure qui la plonge au cœur de la cour de Babel et de ses complots.

  • Comment est née cette histoire?

Elle est probablement née dans mon inconscient lorsque je travaillais en bibliothèque.  J’avais envie d’écrire un livre  pour les ados, un roman fantastique rythmé et drôle qui leur donnerait envie de découvrir les grands classiques de la littérature.

  •  Quel est le personnage auquel vous vous identifiez et pourquoi ? Quel est votre personnage préféré? (J’adore Virginia) 

Il y a un peu de moi dans tous les personnages. J’adore lire comme Iliade. Je me considère féministe comme Virginia. J’aime les plantes comme Florent.  J’espère cultiver le sens de la justice comme Adil. J’ai un sale caractère comme Cassandra. Un côté manipulateur comme Honoré, un côté exubérant comme le roi d’Esmérie. Je suis tous mes personnages. Donc, pas vraiment de préférés !

  • Il y a énormément de références littéraires (ce qui n’est pas pour me déplaire) à des classiques. Les avez-vous tous lus?

Oui tous ! dans leur intégralité, excepté L’Iliade et L’Odyssée que j’ai lues dans des versions abrégées. Et La Divine Comédie de Dante dont je n’ai lu que des extraits.

  • L’arrache-mots aborde les thèmes autour de la royauté, du pouvoir au peuple? Ce sont des sujets qui vous plaisent particulièrement ?

J’ai fait des études de sciences politiques…il me semble que tout ce qui a trait à la politique m’intéresse.

  • Pouvez-vous nous parler de vos projets à venir?  

J’ai un livre qui devait sortir aux Éditions Mame le 10 avril.  Le château intérieur, un conte spirituel illustré par Éric Puybaret. Avec la crise sanitaire, sa sortie a été repoussée à une date ultérieure  et encore inconnue.
En octobre 2020, je publie aux éditions Artège Jeunesse un recueil de contes de Noël illustré par 7 artistes différents.

  • Avez-vous un petit mot pour conclure cette interview à vos lecteurs ? 

Force et courage à tous en ces temps de  confinement ! Éteignez BFM, et lisez si vous le pouvez !

Merci pour ce bel échange! Foncez lire « L’arrache-mots » : coup de cœur garanti!