Publié dans Interviews

Interview Elynn Vdb

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, je vous parle d’une auteure belge Elynn Vdb que j’ai eu la chance de rencontrer lors d’une dédicace au Le cérébro à Tournai. Elle a eu la gentillesse de m’accorder une interview suite à la lecture de son premier roman par chez les éditions Heartless, Chasseuse de l’ombre, tome 1 Vox Angeli.

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours (études, métier, …) ?

Bien sûr ! Je suis une auteure belge, j’ai 17 ans. Mes passions sont l’écriture et la lecture (sans surprise), l’Histoire et l’équitation. Si je n’écris pas ou si je ne suis pas à cheval, vous me trouverez certainement dans les champs avec mon chien, Tokyo. J’ai également deux chats, Chips et Blaise. Mes animaux occupent une grande partie de mon temps libre. Je suis en 6eme secondaire (terminale) en latin-littéraire-langues. L’année prochaine, j’irais à l’université de Namur en lettres anciennes. Je veux devenir prof de latin 

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire et où puises-tu ton inspiration ? Quelle est ta relation à l’écriture?

Je pense que, comme les gens qui commencent un instrument de musique, l’écriture est d’abord arrivée comme un hobby. J’écrivais des brides d’histoire dans des carnets, puis sur Instagram, pour terminer sur Wattpad. J’ai adoré partager mon histoire sur cette platform, pouvoir recevoir les avis des lecteurs. Ça m’a vraiment aidé à améliorer mon style d’écriture et mon histoire. C’est d’ailleurs grâce aux encouragements des Wattpadiens que j’ai osé envoyer mon roman à une maison d’édition.

Ecrire est un grand soulagement pour mon petit cerveau en surproduction. Je peux laisser s’exprimer mes idées, mes valeurs, mes combats à travers les mots. 

Comment est née cette histoire ? Peux-tu nous la speecher ?

Lorsque j’avais huit neuf ans, j’ai fait un rêve qui m’a inspiré les bases de l’histoire. A partir de cette nuit, j’ai commencé à développer « chasseuse de l’ombre » autours de ce songe. 

Pour le teasing, je vous laissé lire le résumé, j’ai toujours peur de trop en dire ! 

« Je revoyais son visage, bercé d’un anneau de lumière dorée. Ses bras qui m’enserraient, tout comme les miens qui refusaient de le lâcher. Nos lèvres jointes. Nos corps l’un contre l’autre. Ce bonheur mêlé de tristesse, ces regrets, tous ces sentiments mélangés. Et toujours ce même désir brûlant, étouffant, de le retrouver.
Vous savez ce qu’il y a de pire qu’un paquet d’Oreo écrasés ? Découvrir que vous ignorez tout de vos origines. Que des créatures surnaturelles en ont après vous et ceux que vous aimez. Que le secret qui vous entoure est encore plus opaque que les dossiers les plus confidentiels de la NASA.
Certains savent qui je suis, qui j’étais, et pourtant ils me mentent tous. Chacun selon ses motivations. Que ce soit mon meilleur ami ou ce dirigeant froid et taciturne. Ou encore ce vampire ultra-puissant aussi assoiffé de mon sang que je peux l’être d’une canette de Fanta. Sans parler de ce garçon aux yeux vert émeraude qui me donne autant envie de l’embrasser que de le frapper et qui, pour une raison obscure, semble m’aimer depuis la naissance même des étoiles.
Je m’appelle Elynn Calandero et je suis officiellement portée disparue. Ha ! S’ils savaient… »

Quel est le personnage auquel tu t’identifies et pourquoi ? Quel est ton personnage préféré? Peux-tu expliquer ta relation avec le personnage principal ?

Je m’identifie évidement plus au personnage principal, Elynn. Lorsque j’ai commencé à écrire « chasseuse de l’ombre », je n’avais aucune intention de faire publier la saga, j’avais donc donné mon nom à l’héroïne. Par après, je n’ai pas voulu le changer. 

Je n’ai pas vraiment de personnage préféré. Tous les personnages ont leur propre histoire, leur propre caractère, leurs particularités. Ils sont tous fantastique à leur façon.

J’ai trouvé quelques points de similitudes avec la saga The Mortal Instruments. Est-ce une saga qui t’a inspiré? 

Oui, TMI fait partie des séries qui m’ont inspiré, je ne m’en cache pas ! 

Peux-tu nous parler de tes projets à venir? 

Après la saga « chasseuse de l’ombre », qui comptera 4 tomes d’ailleurs, il y aura une trilogie hors-série sur l’histoire d’un personnage de la saga après l’histoire principale. J’ai de quoi m’occuper pendant encore au moins deux ans ! Ensuite, je pense écrire une histoire basée sur la mythologie égyptienne dont le personnage principal sera…Cléo !

J’ai déjà un petit extrait : « Attendez une seconde. Je suis donc la réincarnation d’Isis et de Cléopâtre ? Et dans mes deux vies précédentes, j’ai épousé mes frères ? Ça ne me fait pas un arbre généalogique un peu trop compliqué, là ? »

As-tu un petit mot pour conclure cette interview à nos lecteurs ? 

Merci à vous d’avoir pris le temps de lire cette interview ! N’hésitez pas si vous avez d’autres questions 😊. 

Foncez découvrir son roman et craquez pour sa box de Noël pour les fêtes

Publié dans Interviews

Interview de Chloe Boffy

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, suite à ma chronique de Tombe la Neige de Chloé Boffy, je vous propose une interview de l’auteure. Merci à elle pour le temps et la confiance qu’elle m’a accordé. J’avais aussi en début d’année chroniqué un autre de ses roman : « 1001 heures » de Chloé Boffy

Pouvez-vous nous parler de vous et de votre parcours (études, métier, …) ?

J’ai fait des études d’anglais (ce qui est pratique pour lire en VO des romans qui ne sont pas encore traduits chez nous).
J’ai ensuite travaillé longtemps dans l’enseignement comme assistante d’éducation, suivi que quelques CDD en bibliothèque universitaire. J’ai également été directrice de collection pendant trois ans pour les éditions Lune Ecarlate.
Aujourd’hui je me consacre à ma carrière d’autrice, en auto-édition, ce qui m’amène à jongler entre plusieurs casquette: autrice, community manager, correctrice, comptable, graphiste, publicitaire… Ce n’est pas toujours facile mais c’est passionnant.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire et où puisez-vous votre inspiration ?

J’écris depuis que j’ai 6 ou 7 ans, donc j’avoue que je ne me souviens plus vraiment d’où m’est venue cette envie. C’est quelque chose qui m’est venu naturellement, je dirais, tout comme le goût de la lecture.
Je trouve l’inspiration un peu partout, dans mon quotidien, dans les livres que je lis, dans les films et séries, parfois dans mes rêves aussi.

Comment est née cette histoire ? Pouvez-vous nous la speecher ?

J’ai toujours été fascinée par les histoires de jumelles, c’est pourquoi j’ai eu envie de remplacer la rivalité belle-mère/belle-fille par une rivalité entre sœurs (peut-être aussi parce que ma relation avec ma propre sœur a été plutôt chaotique pendant l’adolescence ^^ ).
Nous avons donc d’un côté Neige, froide, ambitieuse et control freak, qui a longtemps été la star du spectacle avec son petit ami Cacciatore, et de l’autre Blanche, gaie, généreuse mais aussi naïve et timorée. Cacciatore va petit à petit se lasser du mauvais caractère de Neige et lui préférer sa sœur, dont il va faire sa nouvelle muse. Cela va faire naître une jalousie grandissante chez Neige.
Pour ce roman je me suis inspirée à la fois du film « Le Prestige » de Christopher Nolan et du roman « Qu’est-il arrivé à Baby Jane » d’Henry Farrell.

Quel est le personnage auquel vous vous identifiez et pourquoi ? Quel est votre personnage préféré?

Je pense que Blanche est le personnage qui me ressemble le plus, mais j’ai un petit faible pour Neige, c’est pourquoi j’ai choisi de la mettre, elle, en avant dans mon histoire.
C’est une jeune femme qui a eu la chance de vivre son rêve et à qui l’on a tout pris. Même si elle semble insensible, elle est profondément blessée et malheureuse. Même si c’est la « méchante » de l’histoire, on ne peut pas s’empêcher de s’attacher à elle.

Pourquoi avoir choisi d’écrire de la réécriture de conte ? Sont-ils importants pour vous ? Votre préféré ?

Les contes sont une source d’inspiration intarissable! Il y a tellement d’interprétations possibles selon qui l’on est, la période de la vie à laquelle on se trouve. Ils ont toujours quelque chose à nous apprendre.
Parmi mes préférés il y a Peau d’Âne et Cendrillon. Et pour les films Disney, je me suis longtemps identifiée à Ariel, puis Belle. Aujourd’hui c’est plutôt Raiponce.

Pouvez-vous nous parler de vos projets à venir?

Ouh là là, j’en ai plein! Plusieurs romances dans différents genres: historique, LGBT, geek romance… La suite de la série Grim Tales (petite exclu, le prochain s’intitulera « Siren’s Song » et s’inspirera de La petite sirène ).
J’envisage également d’écrire des romans dans un tout autre registre (fantastique, horreur) sous un pseudonyme, mais pour ça je ferai une annonce officielle en fin d’année.

Avez-vous un petit mot pour conclure cette interview à vos lecteurs ?

Merci à vous d’aimer mes romans et d’en parler autour de vous, ça me touche beaucoup. J’ai toujours à cœur de vous faire passer un bon moment (j’ai réécrit certains de mes romans trois ou quatre fois avant d’en être vraiment satisfaite) et de vous transmettre des émotions à travers mes histoires.

Merci beaucoup pour votre temps. N’hésitez pas à passer sur son site : www.chloeboffy.com

Bonne lecture

Publié dans Interviews

Interview Sévérine R – auteure de la saga « Les cœurs pourpres »

Bonjour à tous et toutes,

Récemment je vous ai parlé de mon dernier coup de coeur chez les éditions Heartless, Mordue. L’auteure a eu la gentillesse de prendre du temps pur répondre à mes questions.

Bonjour, merci beaucoup d’avoir accepté de m’accorder du temps pour répondre à quelques questions

Merci à vous pour cette interview.

Pouvez-vous nous parler de vous et de votre parcours (études, métier, …) ?

J’ai 38 ans et je suis maman de deux garçons. En parallèle de l’écriture, je travaille en tant que diététicienne en libéral.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire et où puisez-vous votre inspiration ?

Quand j’étais petite, je racontais souvent des histoires à ma sœur jumelle. Je me rendais compte que j’avais une imagination débordante, mais je ne savais pas comment l’exprimer.

Puis, un jour, je me suis lancée. J’ai pris un crayon et un cahier et j’ai raconté la rencontre de mes parents. C’était un texte court et maladroit, mais j’ai pris du plaisir à l’écrire. Au début, j’écrivais pour moi parce que cela me permettait de déconnecter. Encore maintenant, dès que je finis mes séances d’écriture, je me sens apaisée. Une fois que le manuscrit du tome 1 des cœurs pourpres fut achevé, j’ai franchi le pas pour l’éditer afin de partager le plaisir que j’ai eu à l’écrire.

Je n’ai pas vraiment de sources d’inspirations, mais je reste influencée par mes coups de cœur littéraires ou filmographiques.

Comment est née cette histoire ? Pouvez-vous nous la speecher ?

J’ai rêvé des premiers chapitres. J’aime beaucoup quand je pense à une histoire la nuit, le matin je me sens très motivée pour écrire la suite.

Le récit des cœurs pourpres se passe dans un monde où les humains connaissent l’existence des vampires. Certains humains donnent volontairement leur sang afin d’assouvir la soif des vampires, ce sont « les mordus ». Angie est une jeune fille qui va devenir malgré elle l’un d’entre eux. Elle va être marquée par Laurent, un vampire énigmatique et autoritaire. Sa vie bascule, car elle doit se plier aux règles qu’engendre sa nouvelle condition. Elle va découvrir un monde bien différent du sien où les secrets les plus sombres se révèlent.

Quel est le personnage auquel vous vous identifiez et pourquoi ? Quel est votre personnage préféré? (J’avoue j’adore Laurent malgré tout, pourquoi je ne sais pas hahaha)

Je façonne mes personnages de manière à ce qu’ils aient chacun un caractère spécifique. Forcément, je me sens plus proche de mon héroïne, mais je ne m’identifie pas à elle. Pour moi, être auteur, c’est pouvoir écrire une histoire tout en étant détaché des actions bonnes ou mauvaises des personnages qu’il a créés. Le caractère versatile d’Angie a surpris plus d’un lecteur, mais il était nécessaire pour le déroulement de l’histoire.

J’apprécie Laurent et j’avoue avoir un faible pour lui. Malgré tout, Alban reste un personnage très charismatique que j’aime beaucoup.

Pourquoi avoir choisi d’écrire de la Bit-lit? Est-ce un genre que vous aimez lire ?

Oui, c’est un genre que j’aime lire. J’adore l’urban fantasy où des êtres surnaturels côtoient les humains. Quand on lit de la bit-lit, on entre dans un monde imaginaire et parfois ça fait du bien de s’évader.

J’aime beaucoup les vampires. Ils sont énigmatiques. Ils sont à la fois dominants par le fait qu’ils mordent les humains, mais aussi dépendant de leur sang. Cela engendre une relation sombre et étonnante entre eux, intéressante à travailler.

Vous abordez les sujets de harcèlement scolaire, de mal-être ? Ce sont des sujets qui vous touchent ? 

Oui beaucoup ! C’est un sujet d’actualité récurrent. Maintenant que je suis maman, cela me touche d’autant plus. C’est un fléau qui dure depuis trop longtemps. Les réseaux sociaux ont accentué ce phénomène et c’est important de continuer à se battre pour que les enfants comprennent dès leur plus jeune âge combien il est important de respecter les autres. Ainsi, on peut espérer qu’ils deviennent des adultes un peu plus bienveillants que les générations précédentes.

Pouvez-vous nous parler de vos projets à venir?

 En ce moment, je suis sur un projet d’écriture complètement différent de la bit-lit. J’ai aussi dans l’idée d’écrire un spin-off des cœurs pourpres qui portera sur Rose et Cristian, deux personnages secondaires du troisième tome.

J’ai hâte de découvrir la suite de saga dont je suis déjà fan.

Bonne lecture à tous !