Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

L’appel d’Am-Heh- Tome 1 – Les chroniques occultes par Guy-Roger Duvert

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous parle de mon dernier service presse à savoir L’appel d’Am-Heh, le tome 1 de la saga Les chroniques occultes par Guy-Roger Duvert. C’est n’est pas un roman de science-fiction (que j’affectionne beaucoup) mais un roman fantastique.

Titre : L’appel d’AM-Heh (tome 1)
Titre en VO : /
Série : Les chroniques occultes
Auteur(s) : Guy-Roger Duvert (auteur et compositeur)
Genre : fantastique – aventure – mythologie
Publié : 02 mai 2021
N° de pages : 319 pages
Edition : autoédition
Format : Broché – Kindle
Prix : 19.99 € – 4.99

Lire la suite de « L’appel d’Am-Heh- Tome 1 – Les chroniques occultes par Guy-Roger Duvert »
Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

L’Étoile du Nord par Victoire Sentenac

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de ma lecture de L’Étoile du Nord par Victoire Sentenac édité chez Librinova, que j’ai lu grâce au jury Librinova 2021.

Titre : L’Étoile du Nord, tome 1 Orient-Express mon amour
Titre en VO : /
Série : /
Auteur(s) : Victoire Sentenac
Genre : Romans  – Littérature générale – Quête – Roman féminin – Identité –  Amour – Destin
N° de pages : Lu en format numérique
Edition : Librinova
Format : Numérique
Prix : 2.99 €

Lire la suite de « L’Étoile du Nord par Victoire Sentenac »
Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Un été déconnecté par Jessica Poncin

Chers lecteurs et lectrices,

On se retrouve aujourd’hui pour que je te parle de « Un été déconnecté », un album jeunesse écrit par Jessica Poncin, une bibliothécaire belge passionnée, illustré par Maty et publié chez les éditions Prunelle depuis le 28 juillet 2021.

Mais de quoi ça parle ?

C’est l’été, Hugo passe son temps à jouer en ligne, enfermé dans sa chambre. Il est heureux. Enfin, il peut passer tout son temps sur sa tablette à jouer en ligne ! Mais tout bascule quand son grand-père Gaston se casse la jambe. Ses parents l’obligent à partir à sa rescousse dans sa maison à la campagne. Le pire des cauchemars ! Vraiment ?

Un très bel album délicieusement illustré, sur l’addiction et la déconnexion, les bienfaits des relations transgénérationnelles et d’un été à la campagne !

Mon avis

Un coup de cœur


Ce soir, je te parle d’Hugo, un garçon de 8 ans accro à ses jeux vidéos et internet. Son grand père se blesse à la jambe et Hugo est envoyé chez lui pour l’aider. Il rencontre Anaïs. Son été sera différent de ce qu’il avait prévu.

Est-ce que moi j’ai aimé ? Oui. Cet album beau, joliment écrit et bienveillant nous interroge sur notre manière d’aborder internet et les réseaux sociaux. Hugo est accro comme nous. Mon filleul de 5 ans a été touché par la relation de Hugo et Anaïs et beaucoup aimé les illustrations colorées et pleine de vie.


Un album très actuel qui traite de l’utilisation d’internet et des nouvelles technologies mais aussi des relations humaines enfant/parent, le manque de communication et l’amitié


Un album idéal pour sensibiliser les plus jeunes, une des mission de la ME. Un superbe outil de travail pour les pédagogues


Un ouvrage que je recommande 1000 fois. A vos ordinateurs pour commander « Un été déconnecté »

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Lilly et le labyrinthe Par Blanche Martire

Chers lecteurs et lectrices,

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique autour de Lilly et le labyrinthe par Blanche Martire reçu en service presse via le site Simplement.pro. Je remercie l’auteure de m’avoir contacté et pour sa confiance. Ce petit récit de moins de 100 pages est paru en mai 2021 édité chez Fabert et est une petite pépite.

Mais de quoi traite ce petit roman ?

Lilly, petite fille rêveuse, se pose des questions sur le monde qui l’entoure. Elle attend impatiemment d’apprendre l’écriture pour pouvoir s’exprimer. Un jour, elle rencontre Sarah, son opposé. Sarah désinvolte n’a peur de rien. Au contact de son amie, Lilly se libère. Son côté artiste la rend créative et pleine d’audace comme Sarah. Malgré les obstacles, la famille étouffante de Lilly, la directrice de l’école méprisante, la petite fille va évoluer et s’affirmer dans le labyrinthe de sa vie.

Couverture

Mon avis

D’abord, on en parle de la beauté de cette couverture. Je ne connaissais ni l’auteure, ni la maison d’édition. Je suis ravie de cette petite découverte dont je vous parle en détails juste après.

Ce petit texte respire la poésie et la bienveillance jusqu’à l’écriture : des poèmes formant la structure des différents chapitres. Le texte est écrit avec douceur. Une douceur et une forme de mélancolie qui ne peut que vous toucher connaissant les sujets abordés que sont l’homosexualité et l’hypersensibilité. Des sujets difficile à traiter mais effectuer avec brio et délicatesse par l’auteure.

Le personnage de Lilly est bouleversant de vérités. Elle est à la fois drôle et regorgeant de vie et de passion mais également remplie de questionnements et très mature vu son jeune âge. Elle veut des réponses à ces questions. C’est un personnage fort auquel je me suis pas mal identifiée (la moi de l’enfance évidemment).

Ce roman est une pépite, un OVNI dans le paysage livresque. On tourne les pages entre rêve et réalité et j’ai été déçue de devoir quitter Lilly si vite. J’adorerais lire ses aventures, ses questionnement d’adolescente et d’adulte.

Un conte, des moments de vie qu’on ne veut pas quitter.
Une très belle découverte

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Tempête et Sucre d’Orge par Magali Santos

Chers lecteurs et lectrices,

Je sais que ce n’est pas la période mais je me suis dit que je pourrais vous aider à préparer votre wishlist de Noël avec ce livre : Tempête et Sucre d’Orge écrit par Magali Santos que j’ai reçu et lu en format numérique paru en novembre 2020 de 131 pages. Nous sommes passés par le site Simplement.pro.

Résumé proposé

Pour cette fin d’année, Inès avait tout prévu : partir rejoindre sa famille en Espagne. C’était sans compter sur son insupportable manager qui décide de lui annuler ses congés la veille de son départ ! Elle se retrouve donc seule, à Paris. Heureusement, sa meilleure amie réussit à la convaincre de passer le weekend de Noël en Savoie ! Vous voulez connaître la meilleure recette pour un Noël cocooning au coin du feu ?

— Un chalet dans les montagnes
— De la neige, beaucoup de neige !
— Des tonnes de décorations
— Des litres de chocolat chaud
— Une famille très traditionnelle
— Un pâtissier musclé et très charmant

Mais qui dit montagne, dit tempête… Gros flocons, gros ennuis ! Le retour d’Inès à Paris ne s’annonce pas comme prévu. Est-ce le sort qui s’acharne sur la jeune femme ou est-ce la magie de Noël qui a finalement opéré ? Plongez dans une romance de Noël aussi gourmande qu’un chocolat chaud, à consommer sans modération, à n’importe quelle période de l’année !

Mon avis

On change de mon registre habituel. Une romance, une romance de Noël que je vous propose qui pourrait faire partie d’une de vos lectures de Noël prochain. Un roman léger et agréable à lire sous un plaid avec un chocolat chaud.

Au niveau de l’ambiance, je pense que tout y est pour une lecture de fin d’année au coin du feu. D’abord le chalet dans la montagne avec une tempête et l’amour très doux.

Les personnages sont doux et attachants. Les sentiments et émotions ne sont as tapent à l’œil. Il y a une certaine forme de pudeur, de retenue dans le dévoilement des sentiments.

L’histoire est assez courte. Inès et Gabriel sont mignons et leur histoire est plutôt attachante et touchante crée grâce à la plume fluide de l’auteure. Un récit très agréable à lire.

Cette histoire a tous les ingrédients d’une comédie romantique de Noël. Très agréable à lire. Très bon moment passé. Se lit très vite.

Je vous recommande ce récit pour cet hiver

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Nayra – tome 1 : Magie obscure par Maud Wlek

Chers lecteurs et lectrices,

Seriez-vous intéressé par un monde fantastique où magie et mystère règnent ?

Si c’est le cas, je vous propose de lire Magie obscure, le premier tome de la quadrilogie de Maud Wlek, Nayra lu au format autoédité de 223 pages. Je l’ai découverte grâce à Sandrine Decroix que je n’ai plus besoin de vous présenté. Maud Wlek est une auteure française influencée par Harry Potter dont le premier tome de Nayra est publié en 2013 puis réédité en 2015.

Mais de quoi ça parle Magie Obscure ?

Couverture

Jeune Française de dix-sept ans, Lana Wolski mène une vie plutôt solitaire dans la belle ville de Montauban, depuis la mort de sa mère six mois auparavant. Pourtant, son existence va se retrouver bouleversée à bien des égards lorsque son père se verra offrir une opportunité de travail qu’il ne pourra refuser, laissant à ses enfants John, Lana et Joy la possibilité de venir avec lui ou non. Lana choisira donc de suivre son père et son frère jusqu’à Williamstown, petite bourgade située dans le Massachusetts, aux États-Unis.[…] Entre sentiments d’amour confus, une amitié sincère et soudée, des menaces surnaturelles, et un quotidien d’adolescents Américains ; découvrez un monde où magie et mystère se côtoient, plongeant le lecteur dans un récit haletant et envoûtant.

Un voyage à vol d’oiseau de 5.814,45 km

Mon avis

Commençons par le contenu de la quatrième de couverture qui résume et hale le lecteur et je dois l’avouer m’a directement donner envie de lire ce livre. Je tiens également à remercier l’auteure pour sa confiance.

Alors, est-ce que ce premier tome m’a plu. La réponse est un grand OUI.

Dés les premières pages, en compagnie de Lana, on nous prend par la main pour nous faire découvrir sa vie d’adolescente sommes toute classique jusqu’à l’effroyable perte de sa maman. C’est un nouveau départ pour Lana ainsi que son père qui a trouvé un travail aux USA, son frère Tom qui les accompagne dans leur voyage pour y travailler ainsi que leur sœur qui décide de rester en France en Faculté.

Lana décide ainsi de faire son deuil par son choix. On voit au début du roman comment sa personnage à gérer son deuil. Ainsi, on voit Lana qui veut se faire de nouveaux amis de créer des liens avec Lucas et son mystérieux frère Alec et les inséparables Rosie et Jess. Elle deviens Cheerleader. Tout a l’air de bien se passer dans sa nouvelle vie dans le nouveau monde.

Mais Alec est-il bien ce qu’il prétend être? Je vous laisse le découvrir

J’ai aimé l’écriture de l’auteure. Des chapitres ni trop longs, ni trop courts. Parfait pour vous embarquer et ne pas vous laisser quitter ses personnages. 22 chapitres qui tiennent en haleine et qui donnent envie d’en savoir plus et heureusement, il reste 3 tomes.

J’ai aimé la mythologie singulière, particulière que l’auteure fait remonter en 1699. Ce récit déborde de révélations et de contre révélations qui rend difficile de faire confiance à certains personnages et nous sommes comme Lana dans l’attente, dans l’ombre, impatiente. Un brouillard et un questionnement constant qui rend la lecture addictive.

J’ai beaucoup aimé ce tome 1 que je vous recommande vivement !

Un enchevêtrement de magie et de mystère qui nous embarquent

Un coup de coeur !

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Horizon Obscur – Tome 1 – Que toujours se dresse l’étendard par Thomas Baronheid

Chers lecteurs et lectrices,

Si aujourd’hui, je voulais vous amener dans un monde différent, un univers stricte et autoritaire mais pas que … : celui des militaires. Si je vous parlais d’une science-fiction militaire. Il s’agit d’Horizon obscur, tome 1 Que toujours se dresse l’étendard par Thomas Baronheid, un ouvrage auto-édité de 470 pages (pour la version imprimée).

Quatrième de couverture

« — Les soldats doivent servir le peuple en le protégeant. S’ils ne le font plus, alors, il leur reste à s’effacer. Disparaître. »

Ils croyaient leur destin tracé. Ils se trompaient.

L’avenir des soldats de la Fédération des Nations humaines apparaît bien incertain, car le gouvernement l’a décidé : il est temps de passer la main à des robots de combat. Le futur de l’appareil militaire, c’est eux, que cela plaise ou non à ceux qui ont versé leur sang durant la guerre et l’insurrection qui a suivi.

Mais comment reprendre une existence normale quand on a dédié sa vie à servir sous les drapeaux, quand on a connu l’implacable brutalité du conflit armé ? Et est-ce seulement possible ?

Vétérans meurtris, aux prises avec leurs démons, Victorien, Grace et Semyon se voient contraints de trouver leur place dans un monde qui leur a tourné le dos.

À moins qu’il n’existe une autre solution…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur de m’avoir contacté sur les réseaux sociaux pour que je lise son récit car je l’ai adoré. Je le remercie pour sa confiance.

On suit Victorien dans sa vie d’ex pilote de chasse spatiale qui doit se résoudre à changer de métier et intégrer l’entreprise familiale depuis que l’avenir de la FNH (Fédération Nationale Humaines) a été bouleversé par le gouvernement en place. Grace, une femme forte, ancienne opératrice des forces spéciales est aussi contrainte à changer de vie quand elle retrouve son mari et son fils. Et enfin Semyon, ex – commandant émérite de la marine spatiale qui ne ressent que colère et amertume face aux décisions du gouvernements.

Ce que j’aime avec ces personnages, c’est qu’ils ont tous une vraie personnalité, un passé, un présent et un avenir. Des sentiments et des émotions à gérer face aux situations qu’ils vivent. Les personnages sont construits et permettent de s’ancrer dans leurs réalités.

En ce qui concerne l’histoire et l’écriture, je les ai adoré. L’histoire met en scène des militaires. Un univers passionnant où s’engager change votre vie. L’écriture est percutante et la proximité temporelle de l’histoire avec la nôtre rend cette réalité plus réaliste. L’auteur prend le temps de mettre en place son univers dans ce tome avant de se lancer dans moults action, rebondissements et péripéties.

J’ai passé un agréable moment de lecture avec ces personnages et cet univers riche que j’ai hâte de redécouvrir. Je vous le recommande vivement et que toujours se dresse l’étendard!

Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

LES ÉPHÉMÈRES – tome 1 – Discordance par Agathe Karella

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vais vous parler de dystopie avec LES ÉPHÉMÈRES – tome 1 – Discordance par Agathe Karella paru le 24 mars 2021, un service presse lu en format numérique de 538 pages. Mais qu’est-ce que c’est ?

Quatrième de couverture

LES ÉPHÉMÈRES

Je m’appelle Orion et je suis un Éphémère. Un Z comme ils nous appellent.
On vit plus vite, on meurt plus vite, on dérange…

DYSTOPIE, AVENTURE ET ÉMOTIONS

T1 – Discordance

Depuis une quinzaine d’années, une partie de la population naît Éphémère. Touchés par un dérèglement génétique inexpliqué, ces individus grandissent et vieillissent sept fois plus vite. La société est déroutée, et ses dirigeants cherchent à endiguer ce phénomène croissant.

Orion, un Éphémère qui vit caché, voit son existence basculer lorsque ses parents disparaissent. Il n’a d’autre choix que de sortir au grand jour pour affronter le monde. En quelques mois à peine, le jeune homme atteint l’âge de dix-neuf ans. Résolu à retrouver la trace de ses parents, il est prêt à tout, quitte à dissimuler sa vraie nature…

Braver les interdits. Trouver sa place. Vivre.
Pour Orion, le compte à rebours a déjà commencé…

Mon avis

Un super premier tome, rempli de potentiel. Vous voulez savoir pourquoi… continuez votre lecture.

Au niveau de l’histoire, nous suivons Orion, un jeune homme qui va fêter ses 12 ans qui est caché et redoute l’arrivée des Veilleurs. Il n’est jamais sorti de chez lui et n’a pour seule amie, sa voisine qui porte un bracelet et pas lui. Intriguant ? Ses parents, le soir de son anniversaire sortent faire une course et ne reviennent pas. On frappe à la porte et il a pour consigne de ne jamais ouvrir. On veut s’en prendre à lui … Que les ennuis commencent

Il y a eu une modification de la couverture, d’un sablier à un papillon. Les deux très jolies.

Concernant l’écriture, je l’ai trouvée agréable et fluide. La tension du début super bien maîtrisée et nous tient en haleine tout du long. Dés le premier chapitre, l’auteure sème une tension palpable, il y a quelque chose qui n’est pas normal et on le sens. Le récit est séparé en plusieurs parties qui déterminent les moments de vie d’Orion.

Orion devra faire face à des révélations du haut ses 12 ans. 12 ans vraiment ? Je vous laisse le découvrir. Orion est un Z, un éphémère, il est atteint, d’un dérèglement génétique qui le fait vieillir sept fois plus vite que la moyenne Des révélations, mais aussi découvrir de nouvelles personnes. Que des personnes ? Peut-être pas … Durant tout ce récit, on ne s’ennuie jamais.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome que je vous recommande.

Pour en savoir plus ; n’hésite pas à aller sur le site de l’auteure.

Publié dans Interviews

Interview d’Agathe Karella

Chers lecteurs et lectrices,

On se retrouve aujourd’hui pour découvrir l’auteure Agatha Karella, qui a entre autre écrit le premier tome de la saga Les éphémères, Discordance, en autoédition. Retrouvez ce roman chroniqué de 350 pages que j’ai reçu en service presse via le site Simplement.pro.

Belle découverte de cette auteure !

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours ?

Je suis l’autrice de plusieurs romans : un suspense psychologique intitulé Zones d’ombre, et la trilogie Les Éphémères, une saga dystopique. J’ai également créé Mon Carnet d’Écrivain, un outil pratique pour aider les auteurs dans la préparation de leur roman (traduit en anglais et en espagnol). Et je propose, sur mon site internet agathekarella.com, une formation sur l’art d’écrire pour ceux qui souhaitent un regard bienveillant et formateur sur leur écrit et peaufiner leur style d’écriture.

J’ai suivi des études littéraires en français et en anglais puis me suis tournée vers l’enseignement. Depuis le début de ma carrière, il y a plus de 15 ans, j’ai enseigné dans tous les niveaux de la maternelle à l’élémentaire, et durant de nombreuses années au sein de quartiers défavorisés. Ce parcours m’a enrichie sur bien des plans. Côté perso, j’ai 38 ans et je vis à Nantes avec mon mari et nos trois enfants âgés de 8 ans, 6 ans et 16 mois.

Quels sont tes auteurs et livres préférés ?

Je me plais à lire tous les genres, tous les styles et toutes les époques. Je n’ai pas d’auteurs ou de livres préférés. Je peux tout de même citer Raison et Sentiments de Jane Austen que je relis régulièrement. Mes dernières lectures : La Tresse de Laetitia Colombani, La Passe-Miroir de Christelle Dabos, Petit Pays de Gaël Faye et La tristesse des éléphants de Jodi Picoult.

Je lis également beaucoup de livres de non-fiction. J’aime découvrir et explorer des sujets qui me sont inconnus ou approfondir ceux qui me passionnent. Je me définis d’ailleurs comme une « autrice exploratrice ». Je lis des essais (américains principalement) sur l’écriture mais aussi sur la gestion du temps, l’organisation, le bonheur… The One Thing de Gary Keller est particulièrement intéressant pour apprendre à prioriser ses activités et mener à bien ses projets. Ma dernière acquisition : Sunday, Monday, Happy days de Sarah Allart.

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire et où puises-tu ton inspiration ? Quelle est ta relation à l’écriture? Est-ce que tu vis de l’écriture?

J’écris depuis l’enfance. J’ai imaginé ma première histoire dans un petit carnet à fleurs à l’âge de 9 ans. J’ai récidivé vers 15 ans en remplissant un cahier de collégienne d’une histoire à suspense que j’ai fait lire à toutes mes copines. Je leur avais même demandé de compléter une fiche à la fin de leur lecture pour me faire leurs retours. J’ai mis de côté cette passion quelques années (études, enfants…) et m’y suis remise sérieusement il y a trois ans.

Je puise mon inspiration dans mon quotidien, dans le monde qui nous entoure et surtout dans mon imaginaire. Je ne manque jamais d’idées !

Cette année, je suis en congé parental pour la naissance de mon petit 3e. Je reprendrai le chemin de l’école à mi-temps à la rentrée prochaine et conjuguerai avec passion mon métier d’enseignante et l’écriture de mes prochains romans.

Écris-tu tous les jours ? As-tu des routines d’écriture ? Qu’est-ce qui t’a motivé à t’auto-éditer ? As-tu pensé à l’édition plus « classique » ?

J’écris tous les jours, weekends et jours fériés compris ! J’ai l’habitude de compter mes mots et la durée de mes sessions d’écriture. C’est très utile pour constater son avancée au jour le jour et garder intacte sa motivation. J’écris pendant les siestes du petit et l’école des grands. Et je m’octroie des séances d’écriture le soir lorsque tout le monde dort. Pour une gestion efficace du temps, j’utilise la technique Pomodoro.

Pour la phase de préparation de mes romans, j’utilise Mon Carnet d’Écrivain et je rédige ensuite mon premier jet directement sur ordinateur.

Quand j’ai commencé à écrire, je ne connaissais pas l’auto-édition. J’ai donc proposé mon premier manuscrit à quelques éditeurs traditionnels. J’étais aux anges quand j’ai reçu deux contrats d’édition ! J’ai pris le temps d’étudier les propositions et ai découvert certains aspects qui m’ont surprise. En me renseignant sur l’univers de l’édition et la chaîne du livre, j’ai découvert un autre monde. Celui de la liberté et de l’indépendance. J’ai rencontré des auteurs indépendants formidables et ai rapidement compris que c’était la voie que je voulais suivre. J’ai donc préféré refuser les propositions reçues. Je vis depuis une aventure prenante mais passionnante, plus rémunératrice et plus respectueuse du travail de l’auteur. Je suis fière de ce choix et ne le regrette aucunement.

Les Éphémères est une saga dystopique. Est-ce un style que tu aimes lire ? et ou écrire ?

J’aime lire et écrire dans différents genres et la dystopie en fait évidemment partie. Hunger games ou Divergente comptent parmi les sagas qui m’ont initiée à ce genre. Et 1984 de George Orwell est évidemment un must en la matière.

J’affectionne particulièrement ces histoires très proches du réel, réalistes même, mais qui font appel à l’imaginaire et donnent à réfléchir sur notre présent et notre avenir.

Comment est née cette histoire ? Peux-tu nous la pitcher ?

Cette histoire est née il y a quelques années, un été en vacances à peu près en même temps que celle de Zones d’ombre, mon premier roman. L’idée de faire varier un élément de notre monde réel me plaisait beaucoup et je suis fascinée par le temps. Mais j’avais encore besoin de mûrir ce projet.

J’ai donc préféré écrire la seconde idée qui me trottait dans la tête. Zones d’ombre nous embarque dans la peau de Marcus, prêt à tout pour éclaircir le trouble passé de sa femme Norah devenue subitement amnésique. Ce roman à suspense est sorti en mai 2019 et il continue à conquérir de nombreux lecteurs enthousiastes en France comme à l’étranger, notamment au Canada.

J’ai laissé germer l’idée des Éphémères en arrière-plan pendant quelques temps. Mais j’avais le titre dès le départ ! Je me suis lancée dans l’écriture du tome 1 pendant ma grossesse et je ne m’arrête plus depuis 😉

La trilogie raconte l’histoire d’Orion, un jeune Éphémère. Il s’agit du nom donné à une partie de la population qui grandit et vieillit sept fois plus vite que les individus normaux à cause d’un dérèglement génétique inexpliqué. Orion va devoir braver les interdits, trouver sa place, vivre tout simplement, dans une quête semée d’embûches, d’aventures et d’émotions.

Peux-tu nous parler de tes projets à venir?

Le tome 2 des Éphémères sortira en juillet prochain et le tome 3 à l’automne.

Je fourmille d’idées qui ne demandent qu’à être couchées sur le papier mais le temps me manque. Je ne suis pourtant pas une Éphémère… quoi que 😉

Mes futurs projets sont nombreux et variés. Une seconde formation basée sur l’élaboration de scénarios riches et cohérents est en préparation ainsi que divers guides pratiques à destination des écrivains. Et des romans, toujours plus de romans !

Je suis présente sur les réseaux sociaux et tiens informée ma communauté au travers de ma newsletter. Pour ne rien rater de mon actualité, de mes sorties et de mes projets, n’hésitez pas à m’y rejoindre…

As-tu un petit mot pour conclure cette interview à nos lecteurs ?

Sans ses lecteurs, un écrivain n’est rien. Sans vous, je ne suis rien. Je me nourris de vos retours, de vos encouragements, de vos petits mots. Merci pour votre enthousiasme, votre confiance et votre amour. Merci à toi Ynoowe. Et à très vite pour d’autres aventures livresques !

Publié dans Mes avis, Mes livres, One-shot

Eschaton par Guy-Roger Duvert

Chers lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je vous parle de mon dernier coup de cœur d’un roman de science-fiction dystopique ; Eschaton par Guy-Roger Duvert paru le 24 janvier dernier, en auto-édition. Ce n’est pas mon premier roman de cet auteur. Pour en savoir plus, je vous renvoi vers l’Interview de Guy-Roger Duvert, auteur de Backup

Quatrième de couverture

Dans un futur proche, la population est passée du statut d’insouciance à celui d’inquiétude, pour enfin vivre dans la résignation : la planète est trop endommagée, le désastre climatique est en cours, la fin de notre civilisation approche. Et pourtant, hormis un fatalisme ambiant, cela affecte peu le quotidien de chacun. Autant profiter de ce qu’on l’a tant que cela dure.

Casey est un compositeur de musiques de films célèbre, confortablement installé dans sa villa sur les hauteurs de Hollywood. Ayant perdu ses parents, des climatologues faisant partie des derniers à s’être battus pour empêcher la catastrophe, il est comme les autres, profitant des bienfaits d’une existence certes agréable, mais qu’il sait condamnée. À sa propre surprise, il se retrouve contacté par un homme qui prétend connaître la date exacte de la fin du monde, et qui parle d’un programme lancé pour permettre à notre civilisation d’y survivre. Un monde virtuel dans lequel seront copiés les personnalités de tous les plus grands scientifiques et artistes vivants, et duquel ils pourront sortir des siècles plus tard, lorsque la planète sera à nouveau habitable. Pour résumer : lui mourra bien le jour de l’Eschaton, du jugement dernier, mais sa copie digitale lui survivra. N’ayant rien à perdre, il accepte.

Tout bascule lorsque peu après, il tombe amoureux d’Eve, une brillante journaliste. L’idée qu’une partie de lui puisse survivre sans elle devient insupportable. Le couple va alors s’élancer dans une enquête à travers les Etats-Unis, sur fond de fin du monde climatique, afin de localiser le site du programme et en convaincre les responsables d’intégrer Eve.

Mon avis

Avant tout, je tiens à remercier l’auteur pour sa confiance et sa gentillesse. En effet, la parution de ce roman, il m’a proposé de le recevoir. J’en étais ravie. J’ai déjà beaucoup lu de cet auteur et je sais que le style et les sujets abordés me plaisent.

Concernant l’histoire, la quatrième de couverture en dit déjà beaucoup. On suit Casey, un célèbre compositeur de musique qui lors d’une interview rencontre un peintre qui crée en écoutant le musicien. Eve, la journaliste qui les artistes en relation, se découvre une relation, je dirais, amoureuse avec le mélomane. On lui propose d’intégrer un monde virtuel car c’est la fin du monde. Il accepte mais entre temps sa relation avec Eve évolue et ils voudraient tant qu’elle intègre ce nouveau monde.

Mais qu’adviendra-t-il de leur requête ? Je vous laisse le découvrir en plongeant de ce fabuleux roman d’anticipation.

Les sujets et les questions posées sont nombreuses. On y parle musique et quand on sait que l’auteur est compositeur, cela emmène une touche presque scientifique aux notions abordées. On l’y mêle l’art par la peinture et la relation entre elles.

L’humanité est le principal sujet de ce récit. On voit comment les différentes civilisations et peuples ont décidé d’agir par rapport à une fin du monde qui arrive par leur faute. On voit qu’il y a deux manières d’aborder les problèmes, par exemple ceux liés l’écologie. Une des solution trouvée face à cette fin imminente et irréversible est de muter ailleurs. Oui mais qui? L’aspect moral de la question est relevé. Qui? Quels sont les critères pour avoir accès à cette nouvelle vie ? Est-ce juste ?

Pour le style d’écriture, j’ai retrouvé dans ce roman ce qui m’avait plu dans les précédents écrits de l’auteur. Des chapitres courts et immersifs. Un chapitre = une image.

Si vous connaissez cet auteur, je vous invite à lire ce nouveau récit, vous ne serez pas déçu. Si vous ne connaissez pas, je vous conseille à découvrir ces écrits d’anticipation écrit avec finesse, de véritables page-turner addictif. C’es toujours un plaisir à lire et relire.

Du même auteur

Backup par Guy-Roger DuvertAmazon

Virtual Revolution 2046 par Guy-Roger DuvertAmazon

Outsphere par Guy Roger DuvertAmazon

Outsphere 2 : le réveil par Guy-Roger DuvertAmazon