Publié dans Mes avis, Mes livres, Sagas

Chasseuse de l’ombre, tome 1 : Vox angeli par Elynn VDB

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, je vous parle d’un roman d’une auteure belge de 17 ans découverte cette année grâce aux éditions Heartless avec qui je suis en partenariat depuis janvier de cette année : Chasseuse de l’ombre, tome 1 Vox angeli par Elynn VDB. C’est une personne très gentille qui a eu la gentillesse de m’accorder une interview. Ce livre est en lecture commune avec @emilieplaisirdelire que vous pouvez retrouver sur Instagram.

Quatrième de couverture

Je revoyais son visage, bercé d’un anneau de lumière dorée. Ses bras qui m’enserraient, tout comme les miens qui refusaient de le lâcher. Nos lèvres jointes. Nos corps l’un contre l’autre. Ce bonheur mêlé de tristesse, ces regrets, tous ces sentiments mélangés. Et toujours ce même désir brûlant, étouffant, de le retrouver.
Vous savez ce qu’il y a de pire qu’un paquet d’Oreo écrasés ? Découvrir que vous ignorez tout de vos origines. Que des créatures surnaturelles en ont après vous et ceux que vous aimez. Que le secret qui vous entoure est encore plus opaque que les dossiers les plus confidentiels de la NASA.
Certains savent qui je suis, qui j’étais, et pourtant ils me mentent tous. Chacun selon ses motivations. Que ce soit mon meilleur ami ou ce dirigeant froid et taciturne. Ou encore ce vampire ultra-puissant aussi assoiffé de mon sang que je peux l’être d’une canette de Fanta. Sans parler de ce garçon aux yeux vert émeraude qui me donne autant envie de l’embrasser que de le frapper et qui, pour une raison obscure, semble m’aimer depuis la naissance même des étoiles.

Je m’appelle Elynn Calandero et je suis officiellement portée disparue. Ha ! S’ils savaient…

Avis

Tout d’abord j’aimerais remercier l’auteure qui a eu la gentillesse de m’envoyer son roman dédicacé avec une attention toute particulière lors de l’envoie : emballage, marque – page, image représentant les personnages. La couverture ainsi que les débuts de chapitres chapeauté par des citations aident à s’immerger dans ce monde.

En premier lieu, j’ai adore ce roman. Un très bon roman initiatique d’aventure fantastique. Beaucoup de termes pour parler du premier tome d’une saga que j’ai hâte de lire et relire. Si vous êtes familier avec le monde de The Mortal instruments, vous serez amené doucement vers cet univers de fantasy réussi qui regroupe des personnages et des créatures comme des chasseurs, des anges, des démons, vampires, …

On découvre ce monde par l’héroïne Elynn, personnage féminin, forte et belge (cocorico) qui se voit chamboulée dans un nouveau monde qu’elle ne connait pas, qu’elle va devoir apprivoisé comme ce qu’elle est … Des personnages hauts en couleurs qu’il nous faudra découvrir #teamWill. L’action se passe en Belgique. De la fantasy en Belgique, je dis OUI, un grand et fort OUI.

L’univers est riche et bien construit. L’écriture est fluide et les chapitres ont la bonne longueur pour vous rendre accro.

Je vous recommande cette lecture, si vous aimez la fantasy et lire du belge. Parfaite lecture de l’automne !!!

Publié dans Interviews

Interview Elynn Vdb

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, je vous parle d’une auteure belge Elynn Vdb que j’ai eu la chance de rencontrer lors d’une dédicace au Le cérébro à Tournai. Elle a eu la gentillesse de m’accorder une interview suite à la lecture de son premier roman par chez les éditions Heartless, Chasseuse de l’ombre, tome 1 Vox Angeli.

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours (études, métier, …) ?

Bien sûr ! Je suis une auteure belge, j’ai 17 ans. Mes passions sont l’écriture et la lecture (sans surprise), l’Histoire et l’équitation. Si je n’écris pas ou si je ne suis pas à cheval, vous me trouverez certainement dans les champs avec mon chien, Tokyo. J’ai également deux chats, Chips et Blaise. Mes animaux occupent une grande partie de mon temps libre. Je suis en 6eme secondaire (terminale) en latin-littéraire-langues. L’année prochaine, j’irais à l’université de Namur en lettres anciennes. Je veux devenir prof de latin 

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire et où puises-tu ton inspiration ? Quelle est ta relation à l’écriture?

Je pense que, comme les gens qui commencent un instrument de musique, l’écriture est d’abord arrivée comme un hobby. J’écrivais des brides d’histoire dans des carnets, puis sur Instagram, pour terminer sur Wattpad. J’ai adoré partager mon histoire sur cette platform, pouvoir recevoir les avis des lecteurs. Ça m’a vraiment aidé à améliorer mon style d’écriture et mon histoire. C’est d’ailleurs grâce aux encouragements des Wattpadiens que j’ai osé envoyer mon roman à une maison d’édition.

Ecrire est un grand soulagement pour mon petit cerveau en surproduction. Je peux laisser s’exprimer mes idées, mes valeurs, mes combats à travers les mots. 

Comment est née cette histoire ? Peux-tu nous la speecher ?

Lorsque j’avais huit neuf ans, j’ai fait un rêve qui m’a inspiré les bases de l’histoire. A partir de cette nuit, j’ai commencé à développer « chasseuse de l’ombre » autours de ce songe. 

Pour le teasing, je vous laissé lire le résumé, j’ai toujours peur de trop en dire ! 

« Je revoyais son visage, bercé d’un anneau de lumière dorée. Ses bras qui m’enserraient, tout comme les miens qui refusaient de le lâcher. Nos lèvres jointes. Nos corps l’un contre l’autre. Ce bonheur mêlé de tristesse, ces regrets, tous ces sentiments mélangés. Et toujours ce même désir brûlant, étouffant, de le retrouver.
Vous savez ce qu’il y a de pire qu’un paquet d’Oreo écrasés ? Découvrir que vous ignorez tout de vos origines. Que des créatures surnaturelles en ont après vous et ceux que vous aimez. Que le secret qui vous entoure est encore plus opaque que les dossiers les plus confidentiels de la NASA.
Certains savent qui je suis, qui j’étais, et pourtant ils me mentent tous. Chacun selon ses motivations. Que ce soit mon meilleur ami ou ce dirigeant froid et taciturne. Ou encore ce vampire ultra-puissant aussi assoiffé de mon sang que je peux l’être d’une canette de Fanta. Sans parler de ce garçon aux yeux vert émeraude qui me donne autant envie de l’embrasser que de le frapper et qui, pour une raison obscure, semble m’aimer depuis la naissance même des étoiles.
Je m’appelle Elynn Calandero et je suis officiellement portée disparue. Ha ! S’ils savaient… »

Quel est le personnage auquel tu t’identifies et pourquoi ? Quel est ton personnage préféré? Peux-tu expliquer ta relation avec le personnage principal ?

Je m’identifie évidement plus au personnage principal, Elynn. Lorsque j’ai commencé à écrire « chasseuse de l’ombre », je n’avais aucune intention de faire publier la saga, j’avais donc donné mon nom à l’héroïne. Par après, je n’ai pas voulu le changer. 

Je n’ai pas vraiment de personnage préféré. Tous les personnages ont leur propre histoire, leur propre caractère, leurs particularités. Ils sont tous fantastique à leur façon.

J’ai trouvé quelques points de similitudes avec la saga The Mortal Instruments. Est-ce une saga qui t’a inspiré? 

Oui, TMI fait partie des séries qui m’ont inspiré, je ne m’en cache pas ! 

Peux-tu nous parler de tes projets à venir? 

Après la saga « chasseuse de l’ombre », qui comptera 4 tomes d’ailleurs, il y aura une trilogie hors-série sur l’histoire d’un personnage de la saga après l’histoire principale. J’ai de quoi m’occuper pendant encore au moins deux ans ! Ensuite, je pense écrire une histoire basée sur la mythologie égyptienne dont le personnage principal sera…Cléo !

J’ai déjà un petit extrait : « Attendez une seconde. Je suis donc la réincarnation d’Isis et de Cléopâtre ? Et dans mes deux vies précédentes, j’ai épousé mes frères ? Ça ne me fait pas un arbre généalogique un peu trop compliqué, là ? »

As-tu un petit mot pour conclure cette interview à nos lecteurs ? 

Merci à vous d’avoir pris le temps de lire cette interview ! N’hésitez pas si vous avez d’autres questions 😊. 

Foncez découvrir son roman et craquez pour sa box de Noël pour les fêtes